Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Non seulement l’abaissement de la vitesse ne réduit pas les accidents, mais elle les augmente

Reportage d’Armel Joubert des Ouches sur RITV concernant la mesure visant à abaisser, sur toutes les routes secondaires françaises, la vitesse de 90 à 80 km/h.

 

La limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes : un projet nocif pour les Français, la France et son économie from Reinformation.tv on Vimeo.

Parce qu’il dit vouloir lutter contre le nombre d’accidents et le nombre de morts – 3 522 tués sur les routes de France en 2017 – certain que la vitesse est la première cause de mortalité au volant, le gouvernement avait tenté une expérimentation dans plusieurs départements dont la Haute-Saône. De juin 2015 à juin 2017, l’étude avait consisté à réduire la vitesse de 90 à 80 km/h entre Vesoul et Besançon, et ce sur un tronçon de 14 km. Parce que le gouvernement refusait de rendre public les résultats de son expérimentation – sans doute trahi par de mauvais chiffres – l’association 40 millions d’automobilistes avait repris l’étude à son compte. Elle est parvenue à démontrer que non seulement l’abaissement de la vitesse ne réduisait pas les accidents, mais qu’elle les augmentait… Pour Pierre Chasseray, délégué général de l’association, « Le gouvernement a cherché à cacher les résultats de son expérimentation ».

Mardi 6 mars 2018, Bernard Darniche, l’ancien pilote de rallye aux multiples victoires a été auditionné par un groupe de travail au Sénat. Il était accompagné de Thierry Modolo. Durant près d’une heure, ce dernier a tenté d’expliquer l’absurdité d’un projet qui provoquerait l’inverse du résultat recherché. Depuis des mois, Bernard Darniche fulmine contre le gouvernement estimant que l’on ment aux automobilistes.

Partager cet article

15 commentaires

  1. La réduction de vitesse entraînera une diminution de la violence des chocs. Les conséquences humaines devraient donc logiquement diminuer.
    Cependant, cette réduction de vitesse s’accompagnera d’une baisse de l’attention des conducteurs, d’où une augmentation du nombre d’accidents, ce qui pourrait effectivement inverser le résultat attendu…
    A noter que seuls les accidents ayant causé des blessures et des décès sont pris en compte dans les statistiques officielles de police et de gendarmerie. Il serait intéressant de connaître les statistiques des assurances qui incluent les accidents simples n’ayant que des conséquences matérielles et sont donc plus représentatives du nombre total d’accidents.
    La réduction de vitesse à 90/110/130 en 1974 n’a pas modifié significativement la baisse des décès amorcée dès 1972, après le “pic” (près de 18.000 tués) de 1971.

  2. Cet abaissement autoritaire qui en aucune manière se justifie, ne serait-il pas plus machiavéliquement le moyen – un de plus -pour évaluer le degré “de soumission ” des automobilistes et au-delà des Français ,tout simplement ???

  3. oui c’est bien à 80 on a le temps d’admirer le paysage (sauf s’il y a des éoliennes) et tout un coup: boom ! un arbre

  4. Le but n’est certainement pas de remedier à la mortalité routiere dont l’Etat se moque bien mais plutôt d’un des expedients destinés à renflouer les caisses de l’Etat dangereusement menacées par la hausse des taux d’interêt, seul et unique souci des gens de Bercy; le supplement de recettes escompté grâce à une avalanche de PV permettra-peut-être- d’eloigner la menace de la faillite engendrée par deux quinquennats: Sarkozy + Hollande =1000 Mds de dette supplementaire.

  5. Le grand danger, on passera son temps à regarder son compteur et les panneaux qui préviennent des radars plutôt que la route et ceux qui y circulent.
    Un gosse qui traverse soudainement la voie pour aller chercher son ballon, on ne le verra pas. Le deux roues faisant un écart non plus. Certes, il y aura moins de morts mais plus de blessés. Cela dit, a-t-on aujourd’hui besoin de ces morts ? Non, car grâce à l’euthanasie on peut récupérer les organes. Autant alors faire marcher le tiroir caisse des Français. Une chose est sûre, dès juillet 2018, ils vont être nombreux à se faire flasher dès 86 km/h. Et les entreprises auront ainsi un surcoût, dû au temps passé plus long sur la route de leurs employés. Sur un an cela peut être important et se traduire par des heures supplémentaires. En fait, à tout point de vue, mieux vaut fabriquer à l’étranger. D’autant plus que les établissements devront dans peu de temps s’occuper aussi des déclarations de revenues de leurs salariés, ce qui fera augmenter leur frais de comptabilité.

  6. Avec les limitations actuelles, plus de 34 500 PV pour excès de vitesse sont dressés chaque jour, et plus de 14 millions de points de permis sont retirés chaque année. Les conséquences sociales sont dramatiques : 90 000 personnes perdent déjà leur permis chaque année, et une sur trois perd son emploi par la suite. Sur des routes truffées de radars-pièges, une baisse des limitations entraînera inéluctablement un doublement ou un triplement de ces chiffres. Génial non ?
    Vive le cynique Macron et sa clique !

  7. On ne m’ôtera pas l’idée que nos Français sont vraiment des paresseux d’esprit, et qu’ils n’aiment pas (et ne veulent pas) changer leurs petites habitudes…
    Il me paraît pourtant simple et évident qu’une grande vitesse = grand choc = gros dégâts ! Et en toute logique, vitesse réduite = choc réduit = dégâts réduits d’autant…
    Je ne suis pas sûr que le choix d’un ancien pilote de rallye soit le meilleur pour apporter ses conseils ! Un pilote de rallye, c’est fait pour foncer, justement ! Si Bernard Darniche roule en voiture comme il le fait sur les pistes de rallye, ça craint !
    Quand au prétexte ridicule (selon moi) d’une baisse d’attention parce qu’on roule moins vite, c’est sans doute ce que font les mauvais conducteurs ! Moi on m’a appris que l’attention du conducteur doit toujours rester vigilante et constante quelque soit la vitesse !
    Alors je dis tant pis pour les gens de mauvaise volonté : vous roulez trop vite, donc vous paierez… Quand les têtes brûlées du volant en auront assez de casquer, ils deviendront peut-être raisonnables ?
    Reste un dernier point : quelles sont les portions de routes où la réduction de vitesse se justifie ou pas…

  8. En juillet vous partez en vacances à 500 km de chez vous.
    à 90 km/h vous mettrez 5h55 mn
    à 80 km/h 6h25 mn
    La différence est de 30 mn
    Imaginons maintenant un commercial qui fait ce genre de distances plusieurs fois dans la semaine, quel coût ce supplément de temps aura-t-il pour son entreprise ? Vous avez 10 mn pour trouver la réponse sachant qu’il gagne 2000 euros par mois.

  9. Irishman
    Sans doute avez-vous goûté à cette sensation de ne pas avancer, seul la nuit sur le périphérique parisien à 70 km/h.
    Imaginez vous maintenant en pleine campagne, seule sur une route bien droite à 80 km/h.
    Vos nerfs à un moment donné lâcheront. Et vous serez tout à coup ébloui par un flash désobligeant.
    En fait, cette régression kilométrique est à mettre en parallèle avec celle de l’état des routes. Moins on les entretient, moins il faut aller vite. Et l’argent récolté par les amendes n’ira pas aux routes mais au paiement des intérêts bancaires, comme le souligne judicieusement Papon. Si les taux d’intérêts dépassent les 3%, la France est en faillite. Actuellement la Fed a décidé de les augmenter. La dernière fois qu’elle l’a fait, on a eu la crise volontaire des subprimes.

  10. La limitation de vitesse va aussi augmenter la pollution.
    à 80 km/h au lieu de 90, sur une 6 vitesses, vous rétrogradez en 5e, pour le même nombre de tours/minute, sinon vous bousillez votre moteur.
    à 30 km/h vous polluez 3 fois plus qu’à 90! élémentaire!
    Que fait Hulot?

  11. Une belle occasion de verbaliser les conducteurs qui excédés par la lenteur de leur déplacement finiront par appuyer sur le “champignon”…et alimenteront la trésorerie de l’état !
    Cela va pénaliser encore plus les gens de la campagne, obligés de prendre leur voiture plus que le citadin qui peut voyager par les transports en communs.
    Quant à l’excuse de “sauver des vies”… c’est se ficher du monde puisqu’on s’apprête à légaliser l’Euthanasie et que la loi sur l’Avortement produit toujours la mort d’innombrables innocents !!!

  12. Avortement : plus de 200 000 tués par an
    Accident de la route : autour de 3500 par an
    Où est l’urgence ?

  13. Quel est la part des progrès techniques ( Appuie tête , airbag, ABS, carrosserie déformables, ceintures etc …) dans la baisse du nombres des morts ?
    Seul des ratios nombres d’accidents / nombres de décès et autres études permettraient de le connaître. ce n’est pas fait ! ?
    Il semble que la première cause d’accident soit la somnolence. la détection de la somnolence est relativement simple a réaliser.
    La somnolence augmente a 80 Km/h sur 100 km de nationale en milieu rural de nuit !

  14. Mon véhicule perso ( Diesel FAP turbo géométrie variable pas plus polluant qu’un essence ou les freins du métro)Tourne a seulement 1400 tour en sixième a 80Km/h.
    Ce type de moteur diesel a un couple double d’un essence équivalent dans la même situation.
    Le moteur diesel est beaucoup plus indiqué pour une limitation a 80 km/h !!!!!

  15. Qui est assez stupide pour croire UN SEUL INSTANT qu’un gouvernement qui développe la culture de mort est soucieux du nombre de morts sur les routes ?
    Avortement, euthanasie, eugénisme, suicide assisté, médicaments toxiques, nourriture empoisonnée, chemtrails etc.
    PLUS IL Y A DE MORTS ET PLUS LE GOUVERNEMENT EST CONTENT
    Abaisser la vitesse pour augmenter le nombre de morts est sans doute l’objectif…
    En plus de celui d’augmenter les recettes des radars.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services