Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Noël, fait historique dont la lumière n’enveloppe que ceux qui s’ouvrent à l’amour

Extrait du message Urbi et Orbi de Benoît XVI :

Ueo "Dieu ne varie pas, Il est Amour depuis toujours et pour toujours. Il est en Lui-même Communion, Unité dans la Trinité, et chacune de ses œuvres et de ses paroles vise à la communion. L'incarnation est le sommet de la création. Quand dans le sein de Marie, par la volonté du Père et l'action de l'Esprit-Saint, se forma Jésus, Fils de Dieu fait homme, la création atteignit son sommet. Le principe ordonnateur de l'univers, le Logos, commençait d'exister dans le monde, dans un temps et dans un espace.

« Le Verbe s'est fait chair ». La lumière de cette vérité se manifeste à celui qui l'accueille avec foi, parce qu'elle est un mystère d'amour. Seulement tous ceux qui s'ouvrent à l'amour sont enveloppés de la lumière de Noël. Il en fut ainsi dans la nuit de Bethléem, et il en est encore ainsi aujourd'hui. L'incarnation du Fils de Dieu est un évènement qui s'est produit dans l'histoire, mais qui en même temps la dépasse. Dans la nuit du monde, s'allume une lumière nouvelle, qui se laisse voir par les yeux simples de la foi, par le cœur doux et humble de celui qui attend le Sauveur. Si la vérité avait été seulement une formule mathématique, en un certain sens elle s'imposerait d'elle-même. Si au contraire, la Vérité est Amour, elle demande la foi, le " oui " de notre cœur.

Et que cherche en effet, notre cœur, sinon une Vérité qui soit Amour ? Il la cherche, l'enfant, avec ses questions si désarmantes et stimulantes ; il la cherche, le jeune, qui a besoin de trouver le sens profond de sa vie ; ils la cherchent, l'homme et la femme dans leur maturité, pour guider et soutenir leur engagement au sein de la famille et au travail ; elle la cherche la personne âgée, pour donner un accomplissement à son existence terrestre.

« Le Verbe s'est fait chair ». L'annonce de Noël est aussi lumière pour les peuples, pour la marche collective de l'humanité. L'"Emmanuel", Dieu-avec-nous, est venu comme Roi de justice et de paix. Son Royaume – nous le savons – n'est pas de ce monde, et pourtant il est plus important que tous les royaumes de ce monde. Il est comme le levain de l'humanité ; s'il venait à manquer, la force qui fait avancer le véritable développement ferait défaut : l'élan pour collaborer au bien commun, au service désintéressé du prochain, à la lutte pacifique pour la justice. Croire en Dieu qui a voulu partager notre histoire est un encouragement constant à s'y engager, même au milieu de ses contradictions. C'est un motif d'espérance pour tous ceux dont la dignité est offensée et violée, parce que Celui qui est né à Bethléem est venu libérer l'homme de la racine de tout esclavage".

Partager cet article

1 commentaire

  1. Comment peut-on se dire catholique et se répandre en insanités contre le pape ? À moins d’être un faux catholique, comme les sédévacantistes, ou encore ceux qui se disent catholiques mais ne croient ni en Dieu, ni en la sainte Église catholique apostolique. Revenez au bercail, cessez de suivre les menteurs inspirés par le père du mensonge !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]