Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

“NKM ne reviendra pas sur sa position de libéralisme, car le libéralisme ce n’est pas seulement en économie,mais dans toute la société.”

A un lecteur écrivant à Nathalie Kosciusko-Morizet qu'en raison de sa position sur la loi Taubira il ne voterait pas pour elle, et précisant que cette loi est un cheval de Troie pour introduire la PMA et la GPA en France, donc la commercialisation des enfants et l'esclavage des femmes, l'équipe de campagne de la candidate à la primaire LR a fait cette réponse :

"Nathalie Kosciusko-Morizet et ses équipes vous remercient de votre mail et nous sommes désolés de votre décision. La position de NKM est très claire sur le sujet : l'instrumentalisation politique du mariage gay doit cesser, NKM ne reviendra pas sur sa position de libéralisme, car le libéralisme ce n'est pas seulement en économie,mais dans toute la société."

Cela a le mérite de la clarté.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

12 commentaires

  1. C’est clair ! Mais alors quel est le prix de NKM dans sa société libérale ouverte à tous vents? nous aimerions savoir ce qu’elle vaut ou estime valoir sur un marché aux esclaves!

  2. C’est complètement faux historiquement et philosophiquement mais les idées fausses ont beaucoup de succès dans les médias et chez les gens qui ne réfléchissent pas.
    Par exemple, aux Etats Unis, les défenseurs des valeurs chrétiennes traditionnelles sont en général libéraux sur le plan économique (défense de la liberté d’entreprendre, du marché libre, de la réduction du rôle de l’Etat) et réciproquement, ceux qui sont libéraux en matière de mœurs (aile gauche des démocrates) sont pour un Etat fort pour imposer leur idéologie. En France, les représentants du libéralisme en économie comme Montesquieu et Tocqueville défendent des valeurs chrétiennes et Tocqueville insiste dans la Démocratie en Amérique sur l’importance du Christianisme et des valeurs morales pour éviter la venue d’une espèce de dictature démocratique avec le développement d’un individualisme hostile à toutes les communautés et laissant chacun seul devant l’Etat.
    Il y aurait bien des choses à dire sur ce sujet mais c’est amusant de voir une personne qui se croit intelligente et que les médias présentent comme telle (NKM) faire circuler des idées aussi superficielles et fausses.

  3. @ Bernard Mitjavile
    Merci et entièrement d’accord.
    Les prétendues “valeurs de la république” sont des valeurs chrétiennes et ne peuvent subsister sans l’aide de l’un ou l’autre totalitarisme que dans une perspective chrétienne.
    C’est la vision d’un homme fait à l’image et à la ressemblance de Dieu qui seule fonde sa dignité et les ainsi nommés “droits de l”homme”. Supprimez la relation à un dieu personnel transcendant et les valeurs s’effondrent. On ne peut rien fonder sur le vide.

  4. ça montre bien qu’on ne peut pas être libéral en matière économique et anti-libéral en matière sociale et morale. Cette espèce d’entre-les-deux ne tient pas debout. NKM a au moins le mérite de la cohérence. Au moins, elle ne ment pas…

  5. Dans un livre blanc publié le 14 janvier, une trentaine de juristes alertent sur les bouleversements engendrés par le mariage pour tous.
    Convaincus que l’on peut réviser la loi de 2013, ils souhaitent interpeller les candidats à la présidentielle.
    Des juristes lancent l’offensive contre le « mariage pour tous ». Dans un livre blanc (1) publié le 14 janvier, une trentaine de professionnels du droit (avocats, universitaires, magistrats, etc.) auxquels s’ajoutent un économiste et un pédopsychiatre dénoncent les « bouleversements considérables » engendrés par la loi du 17 mai 2013, qui a ouvert le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. Réunis par le think tank « Institut Famille et République », ces juristes considèrent que la loi a fragilisé la filiation.
    (1) Le mariage et la loi. Protéger l’enfant, 480 p., 20 €, disponible dans certaines librairies juridiques

  6. @A.F. Ce n’est absolument pas cohérent. Libéralisme économique n’a jamais voulu dire laxisme moral. Ainsi les fondateurs du libéralisme et du capitalisme moderne, les puritains (voir Max Weber) qui ont développé le capitalisme en Hollande puis en Angleterre et aux Etats Unis, étaient tout sauf laxistes en matière de morale chrétienne. A contrario, un Etat fort et intervenant sans cesse en matière économique, ne requiert pas une grande exigence morale de la part des acteurs économiques, l’essentiel étant d’être bien en cour, bien vu par le prince. C’est ainsi que la France a décliné par rapport à la Hollande et l’Europe du Nord sous Louis 14 qui d’une part n’a pas été capable de battre la Hollande et d’autre part, en opposant le Colbertisme au libéralisme, a fait perdre à la France sa place dominante sur le plan commercial par rapport à elle puis plus tard l’Angleterre. On voit aujourd’hui un petit exemple de cet interventionnisme d’Etat avec l’énarchie et ses copinages à tous les niveaux. Le libéralisme économique ne peut se développer que dans un climat de confiance si tous les acteurs économiques peuvent compter sur des principes communs et une même justice et non en étant soumis à un Roi ou un pouvoir qui avantage ceux qui lui plaisent.

  7. C’est tout de même curieux ces gens qui s’ oppose à une loi et qui la trouve normal quand elle est votée …..c’est un manque de conviction qui frise le ridicule quand on est député.

  8. Nathalie Kosciusko-Morizet n’a jamais été en faveur du libéralisme économique, pas plus que Sarkozy ou Lemaire. Ce n’est tout au plus qu’un verni électoral.

  9. “le libéralisme ce n’est pas seulement en économie,mais dans toute la société.”
    D’où sans doute le lien que certains font entre NTM (nike ta mère) et NKM. Car que penser d’une maman qui vend son enfant pour de l’argent ? C’est libéral mais oh combien normal que l’enfant plus tard soit impoli envers elle.

  10. NKM (et ses copains) m’impressionnera toujours (si, si) !
    Dire autant de bêtises en aussi peu de mots… est toujours un exploit.

  11. Le libéralisme est un poison , un péché.

  12. Qu on lise ” le libéralisme est un péché ” de Don Sarsa y Salvany . Désolé mais etre libéral et chretien ne va pas de soi. C est meme antinomique ! Ce méfier de ceux qui dans un sens prônent la rigueur morale et comportementale et de l autre s ouvre à une économie débridée et non raisonnée. Pour un vrai chretien le joug que nous demande le Christ-Roi doit être doux et joyeux , pas renfermé dans des attitudes austères à l extrême.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services