Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Nikola Mirkovic : Le risque avec Biden est clairement le retour à la guerre froide voire la guerre chaude et totale

Nikola Mirkovic : Le risque avec Biden est clairement le retour à la guerre froide voire la guerre chaude et totale

Questions à Nikola Mirkovic à propos de son nouveau livre, L’Amérique empireL’Amérique est un empire qui ne dit pas son nom. De leur conquête sur les Indiens aux offensives militaires à travers le monde, les Américains ont constamment été en guerre, non pour créer des colonies comme un empire classique, mais pour étendre leur puissance politique et diffuser l’American Way of Life.

L’Amérique empire raconte l’histoire de cette nation partie de rien et qui domine aujourd’hui tout : finance, culture, technologie, armée, institutions internationales… Peu de grandes décisions dans le monde ne se prennent sans que la Maison Blanche ne soit impliquée. Peu d’empires ont connu un tel rayonnement.

Comment l’Amérique en est-elle arrivée là ? Comment s’est-elle développée ? D’où viennent la fascination et la crainte qu’elle suscite ? L’Amérique empire tente de répondre à ces questions et soulève l’inéluctabilité de tout empire : sa chute.

Nikola Mirkovic, expliquez aux lecteurs assidus et érudits du Salon Beige pourquoi vous avez décidé de sortir ce livre aujourd’hui ?

La France n’a toujours pas réglé un problème avec l’Histoire. Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale la France, progressivement, s’inféode à Washington. De Gaulle avait tenté de freiner ce mouvement qui n’a cessé de s’amplifier depuis sa mort. Les banques françaises paient des amendes à Washington, les Américains ont torpillé le contrat des sous-marins français avec l’Australie, l’Otan impose des commandants américains aux soldats français. Jusqu’où ira la soumission ? L’objectif de L’Amérique empire est de comprendre la construction impériale des États-Unis qui s’étend de l’économie à la culture en passant par l’armée et bien évidemment la colonisation des élites.

Pourquoi la menace impériale est-elle plus grande aujourd’hui avec Biden qu’avec Trump ?

Le Président Trump avait clairement défini une politique d’America First (l’Amérique d’abord). Il a tenté précisément de rompre avec la stratégie impériale développée depuis la fin du XIXe siècle car il a compris les dangers du mondialisme et de ses conséquences pour l’Amérique et même le reste du monde. Le mondialisme ne profite qu’à la petite élite de la superclasse mondiale et Trump s’y est opposé. On a vu ce que cela lui a coûté : médias, oligarques et stars du cinéma se sont tous ligués contre lui. Biden a renoué avec la tradition impériale américain mais le monde de 2021 n’est pas du tout le même que celui de 1945 à la fin de la Deuxième Guerre mondiale ou de 1991 et la chute de l’URSS, autre empire disparu. Washington pense qu’avec la force elle peut faire plier tous ses adversaires alors que des pays comme la Russie, la Chine ou même plusieurs pays d’Amérique du Sud ne comptent plus plier l’échine. Le risque avec Biden et le retour des impérialistes est clairement le retour à la guerre froide voire la guerre chaude et totale. Cela serait une catastrophe pour la France et l’Europe.

Comment la France doit-elle réagir ?

La France est une vielle nation, une des plus vielles sur Terre. Sa vocation est d’être libre et de n’être assujettie à aucun autre pays. Malheureusement une bonne partie des élites françaises, manipulée, soumise ou simplement aveuglée par l’idéologie mondialiste, a bradé la souveraineté française pour une poignée de dollars. La France doit impérativement redevenir un État souverain dont la seule préoccupation doit être l’intérêt des Français.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux candidats à l’élection présidentielle qui arrive ?

La France doit quitter le commandement intégré de l’OTAN et militer impérativement pour la dissolution de l’Alliance sous commandement militaire américain. Elle doit aussi sortir des traités qui confisquent son droit légitime à décider de son orientation politique. Enfin les politiciens français doivent redevenir courageux. Paris ne peut plus accepter les amendes américaines et les coups de poignards dans le dos. La France ne doit plus être traînée dans les aventures militaires américaines en Afghanistan, au Kosovo ou sur la frontière russe. Il faut qu’elle bombe le torse, qu’elle redresse la tête et qu’elle ne se laisse plus faire. Cela ne se fera pas du jour au lendemain mais c’est le prix à payer pour gagner le respect de Washington et montrer à l’Amérique – et au reste du monde – que la France est de retour et qu’elle ne compte plus être un pion dans la stratégie atlantiste américaine qui dessert les intérêts des Français et menace le monde entier. Le prochain Président français doit mettre fin à cette trop longue période de soumission et redonner à la France la place qu’elle n’aurait jamais dû quitter.

Partager cet article