Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

Nicolas Sarkozy : pas de mariage, mais une union juridique pour les homosexuels

Lu ici :

"Nicolas Sarkozy n'a pas l'intention de mettre l'ouverture du mariage aux couples homosexuels au programme de sa campagne, contrairement à ce que suggérait la une du journal Libération vendredi 13 janvier, mais il est possible qu'il repropose, comme il l'avait fait en 2007, une "union civile" pour les couples de même sexe.

En fin de matinée, la porte-parole du gouvernement, Valérie Pécresse, a écrit sur son compte Twitter que "le Président de la République n'a absolument pas changé d'avis, il n'est pas favorable au mariage des couples homosexuels". […]

En fait de "mariage homosexuel", il semble que le président-candidat s'apprête plutôt à reproposer ce qu'il défendait il y a cinq ans, pendant la campagne présidentielle de 2007, à savoir une "union civile". A l'époque, il précisait dans un entretien à Têtu que cette union entraînerait "une égalité fiscale, sociale, patrimoniale totale avec les couples mariés, qui ira, par exemple, jusqu'au droit à la pension de réversion pour le conjoint homosexuel".

"Mariage" ou "contrat d'union civile", je rappelle cette note sur la reconnaissance juridique des unions  entre personnes homosexuelles:

"Lorsqu'on est confronté à la reconnaissance juridique des unions homosexuelles, ou au fait d'assimiler juridiquement les unions homosexuelles au mariage, leur donnant accès aux droits qui sont propres à ce dernier, on doit s'y opposer de manière claire et incisive. Il faut s'abstenir de toute forme de coopération formelle à la promulgation ou à l'application de lois si gravement injustes, et autant que possible ne pas coopérer matériellement à leur application. En la matière, chacun peut revendiquer le droit à l'objection de conscience."

Partager cet article

9 commentaires

  1. Il est pour le “Pacsiage”c’est nouveau ça vient de sortir du cerveau immense de notre génial Leader .Des cellules d’aide psychologiques sont prévues pour ceux qui ne comprennent plus rien.Appeler CHS Charenton (Métro Liberté ;sic)

  2. C’est cela, on va “pondre” une union qui sera tout comme le mariage, sauf la dénomination !
    Pour ramasser un maximum de voix, croit-on ?

  3. Misérable Sarkozy.
    Et puis si au moins ça relançait les “vrais” mariages, même pas ! les gens préfèrent vivre à l’essai ou à la colle…

  4. Si tel devait être le cas, s’il ne s’agit pas d’une rumeur électorale de plus,force serait de constater que le serpent de la révolution anthropologique avancée, si ce n’est faisandée, se mord la queue, si j’ose dire.
    Car, à l’heure de la promotion du “genre” qui ignore le sexe même, cela ferait un peu démodé.
    On peut d’ailleurs se demander de quelle manière -sanglante nécessairement- se terminerait cette empoignade existentielle entre néo-montagnards et néo-girondins.

  5. Mais ne voit-il pas que sa proposition équivaut à instaurer un “mariage” entre personnes du même sexe ? Avec le danger de l’adoption par ces personnes dans la foulée ?

  6. finalement, c’est ça la laïcité positive.

  7. …le “pacs” homosexuel vs le mariage
    me paraît très analogue au
    ..droit de vote pour les non-français non CEE aux municipales” vs ” vote des étrangers au mêm titre que les français”
    ….on sait très bien quelle en sera l’évolution, dans les deux cas.
    Finalement, le vieil Homère avait raison: rien n’a surpassé la technique du cheval de TROIE

  8. Il a fait ses calculs et a estimé qu’il perdrait plus de voix chez les homos en les envoyant paître qu’il n’en gagnerait chez les chrétiens : il doit se dire que, de toute façon, les chrétiens (à part ceux de l’estrème drouate) voteront majoritairement pour lui, donc il peut les malmener.
    Ce n’est pas lui qui invitait les chrétiens à se faire entendre ?

  9. Je ne peux pas me marier avec mon chat.
    Mais comme je me sens genre chat à mes heures, n’est-ce pas discriminatoire de m’interdire de me pacser avec cet être que j’aime et qui m’aime. N’est-ce pas discriminatoire que je ne puisse faire en sorte qu’il bénéficie de ma pension de réversion?
    A bas la discrimination qui réserve à une seule espèce animale ce qui devrait bénéficier à tous les habitants de la planète, fussent-ils épis de maïs.

Publier une réponse