Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Politique en France

Nicolas Sarkozy et Jean-Marie Le Pen face aux chrétiens d’Orient

Extraits d'un communiqué de Bernard Antony :

S "On ne peut que considérer favorablement les propos de Nicolas Sarkozy sur «l’épuration» qui frappe les chrétiens d’Orient et la réciprocité des droits qui devrait être appliquée pour les chrétiens et les musulmans dans les pays d’Orient comme dans ceux d’Occident. Mais soit par prudence politique, soit par méconnaissance, Nicolas Sarkozy [dans son discours aux autorités religieuses, NDMJ] ne voit pas ou ne veut pas voir la réalité de l’islam qui n’est pas seulement une religion mais la continuation historique du modèle totalitaire théocratique, politique, moral, juridique, mis en place à Médine par Mahomet, ordonné autour de la soumission de l’individu à la communauté islamique (oumma) et à la charia, la loi qui les régit dans les moindres détails de la vie. Nicolas Sarkozy, avec quelques considérations rapides et une sélectivité historique fort contestable, entend continuer à accréditer la dialectique d’un bon islam contre un méchant islamisme. Il n’est d’ailleurs hélas pas le seul dans cette ligne. Or la vérité, c’est que selon les époques et les pays, l’islam a partout traité ceux que le coran appelle « les gens du livre » selon l’alternance de la guerre dite sainte (jihad) ou selon le statut de dhimmitude, c’est-à-dire de tolérance plus ou moins protectrice moyennant un assujettissement à différentes contraintes. […] Voilà pourquoi on peut en effet dialoguer avec des musulmans plus facilement qu’avec l’immense, insaisissable et multiforme oumma islamique.

Mais la générosité exceptionnelle d’un Abd el Kader ne saurait faire oublier qu’en 1860, des montagnes du Chouf jusqu’à Damas, c’est tout de même un immense massacre de chrétiens qui est perpétré. Après bien d’autres. Et hélas surtout avant les immenses abominations de 1894-1895 et encore les indicibles horreurs des massacres de Cilicie en 1909 et puis la phase finale du génocide des Arméniens et autres chrétiens, des Églises catholiques ou orthodoxes. Au XX° siècle, le nombre des chrétiens résidant sur les terres de l’actuelle Turquie à été diminué de plus de 98 %. Ailleurs, c’est une érosion constante qu’ont subie leurs communautés par le fait d’une conjugaison de la persécution d’État et de la terreur du renouveau fondamentaliste. La réalité que les dirigeants politiques français ignorent ou font semblant d’ignorer, c’est que ce qu’ils appellent l’islam de France devient de plus en plus l’islam en France, c’est-à-dire un ensemble à la fois religieux, social, culturel et de plus en plus politique, se structurant à partir des différentes communautés islamiques d’immigration en une entité très consciente de son appartenance à l’immense oumma, dotée avec l’OCI (l’Organisation de la Conférence Islamique) d’une structure mondiale de concertation, d’alliance et de pression politique à laquelle adhèrent plus de cinquante pays. […]

Jean-Marie Le Pen quant à lui, interrogé ce dimanche 9 janvier, a approuvé par un simple oui le discours de Nicolas Sarkozy devant les responsables religieux sur l’épuration qui frappe les chrétiens en Orient. Il n’a prononcé aucun mot supplémentaire de compassion, aucun mot de solidarité, française et chrétienne. Il a redit son accord pour les droits de prière, de mosquée et de mœurs pour l’islam en France. Mais quant à sa position sur l’accueil éventuel de chrétiens d’Orient persécutés et menacés dans leur existence, il a répondu par un non catégorique ! (Tout comme le MRAP !) Il n’a pas hésité à oser prétendre que l’accueil de ces réfugiés serait susceptible d’entraîner l’afflux d’autres populations ! Comme si ces derniers avaient attendu quelques entrées de chrétiens pour pénétrer chez nous. Cela, il fallait vraiment un Le Pen pour oser le proférer !"

Partager cet article

20 commentaires

  1. bonjour
    je pense qu’il est plus important pour les chrétiens d’Irak de vivre dans leur pays en y installant une vraie liberté religieuse, que de les voir s’exiler de force dans un autre pays ( la France ) où un climat certainement hostile leur sera réservé . La liberté religieuse ne doit pas être une réalité uniquement européenne, mais internationale , c’est à dire pays musulmans inclus!

  2. C’est évident qu’il faut juger de la tolérance et de la « bonté » de l’islam là où il est majoritaire, et pas sur son discours dans les pays où il est en minorité et où il veut séduire.

  3. Malgré ce texte, et bien d’autres, la plupart des Français n’ont aucune idée de la menace que représente l’Islam.
    Par exemple,hier au JT, les amis et voisins pleurant les deux hommes assassinés au Niger, s’étonnaient : c’est pas possible, c’est incroyable, pourquoi, deux garçons si gentils, etc.
    Ce qui prouve qu’ils n’ont encore rien vu ni rien compris.
    Quant à la soeur de l’une des victimes – on lui pardonne bien sûr en raison de sa douleur – elle demandait des funérailles nationales en raison de la qualité de « français » de son frère.
    Ne voit-elle pas qu’il faudrait célébrer des obsèques nationales quotidiennement ? et bientôt plusieurs obsèques nationales par jour ?
    Complètement aveugles !

  4. la fascination de Mr Le Pen pour l’islam n’est pas chose nouvelle : souvenons-nous qu’il était allé fêter l’anniversaire de la révolution islamique à l’ambassade d’Iran il y quelques années. Cela a été un des points de désaccord fondamentaux qu’il a pu avoir avec Bernard Antony et qui ont entrainé le départ de celui-ci du FN.

  5. « Mais quant à sa position sur l’accueil éventuel de chrétiens d’Orient persécutés et menacés dans leur existence, il a répondu par un non catégorique !  »
    Le Pen est cohérent, contrairement à Sarko. Le Pen est contre l’immigration-invasion, contrairement à Sarko.
    Bizarre, une fois B. Anthony est contre l’immigration, une fois il est pour.

  6. Oui, j’ai remarqué cela aussi hier soir. Peut-être est-ce lié, j’ai vu aussi chez JMLP un refus de condamner l’idéologie islamique quand le journaliste lui demandait s’il reprenait à son compte la comparaison utilisée par Oskar Freysinger, lequel voit l’islamisation de la société comme une « gangrène ». Le président de Cotelec entretien des rapports inquiétants avec les musulmans, rappelez-vous : http://www.dailymotion.com/video/x8c5s5_la-verite-du-president-le-pen-inter_news
    Mais c’est sans compter sur la fille pour donner un coup de barre de l’autre côté ! N’a-t-elle pas récemment déclaré : « Le Front National a toujours été un parti sioniste » ? http://rivarol.over-blog.com/article-le-fn-a-toujours-ete-un-parti-sioniste-selon-mlp-64562993.html
    Le FN tendance marino-lepéniste serait-il devenu un parti islamophile et sioniste au lieu d’incarner le mouvement national, populaire, social et catholique ? J’espère vraiment que Bruno Gollnisch sera élu : lui au moins est indépendant des lobbys et partis de l’étranger !

  7. Que faudra-t-il de plus aux catholiques doués d’un minimum de jugeote et pourvus d’une confirmation valide pour ne jamais plus voter pour un ou une Le Pen?
    Parce qu’à un moment il faudra bien arrêter de dire: « mais on savait pas, nous!!! »
    Se prétendre catholique ou voter, il faut choisir sans se réfugier derrière des sophismes poussifs!

  8. Que de clarté, de lucidité et de vérités dans les propos de B. Anthony concernant nos relations avec l’ Islam en général et les musulmans en particulier.
    On ne peut qu’ approuver totalement son analyse sur les relations que la Chrétienté et l’ Islam ont entretenu depuis plus de 1,400 ans et depuis la fin de l’ empereur byzantin Justinien.
    Il ne peut y avoir de compromission avec l’ Islam. Ceci n’ empêchant pas les relations civiles, et parfois harmonieuses, avec les musulmans qui vivent chez nous, et dans la mesure où ils se soumettent à nos lois et à nos codes. Ce qui n’ est plus le cas aujourd’hui dans notre pays.
    Dans son exposé B. Anthony a un peu oublié que les plus atroces persécutions des catholiques de France ne l’ ont pas été de la part des musulmans, mais bien de la part de Français.. Il serait bon de le rappeler.
    Et intellectuellement parlant cela continue encore aujourd’hui. Il’ ya qu’ à voir la haine que témoignent ouvertement certains présentateurs de télés ou de radios envers le monde catholique pour ce faire une idée sur les véritables motivations de certains membres du CSA..

  9. Laisons une fois de plus le bla-bla politicien de rigueur. Bernard Anthony décrit beaucoup de massacres perpétrés contre les Chrétiens. Quant à la Turquie, qu’elle reste là où elle est.
    On dit souvent que les filles ressemblent à leurs pères. Il me semble que Marine évite de tenir le discours du vieux LP. Elle semble s’éloigner de lui.
    Que doit penser un Jacques Delors au sujet de sa fille ?

  10. accueillir les chrétiens d’Orient, c’est collaborer à l’épuration. Il faut tout mettre en oeuvre pour qu’ils puissent vivre chez eux, quel que soit les moyens. Et cela, personne n’y est prêt: trop lâches. Les États-Unis ont abandonné les chrétiens d’Orient, et Nicolas Sarkozy ou Michèle Alliot-Marie ne feront rien d’autre que des discours et des « interventions »

  11. @Solange: Votre analyse du refus de JMLP d’approuver le mot de « gangrène » de Freissinger me parait quand même naïf. Vous avez bien vu avec quelle hargne le petit Demorand haineux traquait JMLP, essayant de le faire déraper en approuvant « gangrène » C’eut été idiot de la part de JMLP, il n’a pas craqué, ce que nous étions sans doute nombreux à redouter. J’approuve son attitude. L’inverse n’eut servi qu’ à alimenter une fois de plus la polémique sur le FN.
    Quant à B.Antony, ses rapports avec le FN ont dépassé le cadre du politique pour n’être plus que de l’affectif…

  12. NAÏVE, pas NAÏF

  13. eh le fn se passera de ma voix donc aucune raison de perdre du temps, du gasoil et dponc de l’argent en 2012!!
    VIVE LE ROY A BAS LA GUEUSE!!!!

  14. Avant de décrier ceux qui disent qu’il existe un bon et un mauvais islam, il faudrait décrier ceux qui perpétuent la légende de Mahomet à Médine…
    Mahomet a un peu près autant de chance d’avoir existé (en tant que prophète auteur du Coran) que Superman ou Batman…
    Aucun historien sérieux ne nie que la création du Coran est bien postérieure au VIIIe siècle (entre le Xe et XIIe siècle) et la légende de Mahomet avec !
    Alors, avant d’accréditer une quelconque version d’un pseudo dualisme dans l’islam, il faudrait avant tout dénoncer la supercherie reprise en cœur et répéter ad nauseam de ses origines !

  15. Bernard Anthony, comme d’habitude, n’a pas écouter la même émission que moi et que bien des Français:
    Anthony prétend que « quant à sa position sur l’accueil éventuel de chrétiens d’Orient persécutés et menacés dans leur existence, il a répondu par un non catégorique ! (Tout comme le MRAP !) Il n’a pas hésité à oser prétendre que l’accueil de ces réfugiés serait susceptible d’entraîner l’afflux d’autres populations ! »
    Or LE PEN parlait des…Tunisiens et des émeutes en Tunisie!
    Et assurait que l’effet que cela lui faisait, c’était surtout la crainte de les voir déferler sur l’Europe, ce en quoi je souscris totalement.
    Jusqu’où la haine stupide anti-LE PEN ira-t-elle donc…

  16. @ JP,
    Parler de « gangrène » pour l’islamisation de notre société n’est un dérapage qu’aux yeux du politiquement correct dans lequel vous semblez tomber avec le Président de Cotelec.
    A une époque, JMLP disait tout haut ce que les gens pensaient tout bas. Aujourd’hui il dit tout bas ce que le Système dit tout haut.
    Que pensez-vous de la vidéo en lien ? Et de la déclaration de MLP ?

  17. @ Olivier M.
    Je viens de regarder la vidéo en ligne de C politique sur France 5.
    Vers 1 h 05 mn, répondant à la question de savoir si la France devait accueillir des réfugiés chrétiens des pays du Proche Orient, JMLP a en effet répondu par un non catégorique, ajoutant que si la France les accueillait, eux, elle devrait ensuite accueillir ceux qui fuiront la dictature en Tunisie, puis ceux qui fuiront la dictature en Algérie, puis ceux qui fuient la misère. Aucune « extension du droit d’asile », donc, fût-ce pour des chrétiens massacrés et persécutés dans leur pays d’origine.
    C’est un refus clair et net de la préférence religieuse qui a fait il y a bien longtemps de la France la protectrice du Liban chrétien. Il est vrai que c’était sous saint Louis…

  18. Une vraie immigration chretienne, bien qu’il serait préférable que ces gens puissent rester chez eux, serait certainement un bien pour notre France qui perd son âme et se donne aux dieus de l’ennemi, qu’ils s’intitule GADLU ou religion d’un livre incertain.

  19. Ces multiples constats sont bien fondés.
    La question est mainteanant de savoir comment traiter le problème, car :
    – Il y a le problème de l’immigration qui ne doit pas être confondu mais traité par l’économie, axe que l’on refuse toujours dans l’idée mais aussi les faits.
    – Il y a le problème de l’évolution de l’Islam et le « Yes, we can » que les musulmans doivent nous envoyer comme message : peut-il devenir une religion civilisée ?
    Cette évolution ne pourra se faire avec des fusils, ni en mettant en danger la vie d’autres français, ni en induisant l’acceptation de leur extradition.
    Que disaient les catholiques sur cette question il y a peu ?
    Quelle était la critique face à l’entretient par nos pays du terrorisme chez d’autres ? [Batisti]
    La théologie doit représenter 1 % de l’action et l’économie le reste. Voila le vrai constat.

  20. @ Jeanne SMITS
    La France de St LOUIS tout comme Louis XIV et Napoléon III protégeant les chrétiens d’Orient n’ont JAMAIS demandé à ce qu’ils quittent leurs terres : cette France-là s’est battue pour qu’ils y restent. Il s’agissait alors soit d’expéditions de protection ou dissuasives soit de pressions sur l’empire ottoman, mais jamais au grand jamais d’une offre d’accueil massif, qui aurait pour conséquence évidente -et je ne comprends pas que vous ne le perceviez pas, par souci de critique  »catholique » de JM LP- d’adresser un feu vert aux monde arabo-musulman pour que des attaques assives soient justifiées par un exode facilité par la France.
    Les chrétiens d’Orient souffrent plus d’être partis massivement que d’être demeurés sur place : or tous n’ont pas fui durant les massacres. Si tous les Libanais chrétiens étaient revenus au Liban depuis la fin de la guerre civile il y a 10 ans, le Liban et les chrétiens du Liban connaîtrait une stabilité plus forte par le contrepoids qu’ils apporteraient face au Hezbollah. Idem en Irak, ou en Palestine : il existe une bourgeoisie chrétienne orientale aux USA, pays du Golfe, Canada, France, Suisse, Argentine, Brésil, et autres lieux qui finit par avoir abandonné toute idée de retour, et qui se fondra dans les pays d’accueil. Est-ce le but ?
    Durant la Révolution, durant l’Occupation, fallait il que les Français fuient, comme leurs Princes et leur haute aristocratie, ou DE Gaulle, ou qu’ils demeurent sur place comme le firent les combattants de l’Ouest et leurs chefs, ou les patriotes de la Révolution Nationale ?
    Chaque peuple règle son destin chez lui. L’exil massif est rarement provisoire : encore une fois, regardez les chrétiens du Liban
    De plus, JM LP semble craindre que l’ouverture des frontières ne soit celle de l’ouverture des portes du portes du Camp des Saints : doit-on rejeter cette crainte comme non fondée ?

Publier une réponse