Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / France : Politique en France / Pro-vie

Nicolas Bay soutient Marine Le Pen, notamment pour son discours sur la vie

Nicolas Bay, ancien secrétaire général du MNR et actuel secrétaire régional FN de Haute-Normandie, soutient Marine Le Pen. Extraits :

B "De façon récurrente et avec un manque singulier d’honnêteté intellectuelle et d’imagination, certains font griefs à Marine de vouloir «brader nos fondamentaux»… L’accusation est généralement si peu argumentée qu’il est difficile d’y répondre. Les innombrables discours, émissions de télévision ou de radios et communiqués de Marine montrent s’il en était besoin qu’elle n’a, par exemple, rien lâché sur l’identité de la France ou encore sur la défense de la famille et de la vie.

Sur ce dernier point, les positions du FN sont claires et connues. Pour autant, ces questions ne peuvent être évoquées vis à vis du grand public sans prudence, sans prendre en compte l’état de l’opinion et de la législation en vigueur depuis 35 ans. Sinon, on risque d’aggraver plutôt que de résorber les dérives actuelles de notre société. Sur la défense de la vie, Marine s’en est d’ailleurs récemment expliqué dans une émission : «je pense que la suppression pure et simple de la loi Veil est absolument inapplicable en l'état. Il faut d'abord tourner la société française vers le respect de la vie, donner la possibilité aux femmes française qui le désirent de conserver leur enfant. […] En revanche lorsqu'à nouveau on aura refait une grande politique nataliste, à nouveau on aura mis en place des aides pour la famille qui sont absolument essentielles, […] alors il sera temps de faire un référendum sur ce sujet». Cette position concilie la prise en compte de la réalité sociale française et la notion du moindre mal  possible qui a servi depuis 40 ans de base de réflexion et d’action à tous les mouvements en faveur de la famille et de la Vie, en Europe et dans le monde. Par son humanité et son réalisme de mère et de femme, Marine formule des propositions qui répondent aux exigences de respect de la vie de la conception à la mort et de la morale naturelle auxquelles sont particulièrement attachés autant ceux qui croient que ceux qui ne croient pas, mais qui ont à coeur la dignité de l’être humain en société."

Une question demeure : pourquoi la citation de Marine Le Pen ne se termine-t-elle pas par "alors il sera temps de remplacer les lois abortives par des lois pro-vies", ce qui serait plus conforme à l'objectif clairement revendiqué par "tous les mouvements en faveur de la famille et de la Vie, en Europe et dans le monde". C'est en effet ce but clairement revendiqué qui stimule les mouvements pro-vie, notamment aux Etats-Unis. En soi, le référendum n'est pas condamnable, s'il peut permettre de briser le tabou médiatique sur l'avortement, mais il demeure un moyen et non la fin.

Addendum 16h25 : une ambiguïté aggravée par certains articles, dont le dernier, paru dans Paris Match, disant que Marine Le Pen est "favorable au Pacs et à la loi Veil", ce qui mériterait un démenti officiel, si c'est faux.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

15 commentaires

  1. C’est pas de l’information, les normands le savent depuis la campagne des régionales.
    Mais bon quand on a vu la conf de presse de Marine du samedi 30 octobre, où Marine crie sur les journalistes c’est très drôle.
    Puis c’est encore plus drôle quand Nicolas dit qu’il y aura des candidats Fn dans tout les cantons en Haute-Normandie. y aura aussi surement des parachutages cette fois ci aussi.

  2. Bay attitude.

  3. Bla bla bla….Faut-il rappeler que la Loidivine prévaut sur toutes les lois humaines et tous les référendums ne sont qu’illusion…? Je ne crois vraiment pas que la victoire d’un fn relouqué entrainerait une période de raison et de serénité angélique préliminaire à un éventuel réexamen…

  4. “Nicolas Bay soutient Marine Le Pen, notamment pour son discours sur la vie”
    Euh… C’est une blague ? Auquel cas, il manque un “lol” en bout de titre.
    Je ne vais pas m’éterniser sur la fille de Le Pen, car elle n’en vaut pas la peine ; mais oser prétendre qu’elle tient un discours favorable à la défense de la vie relève du délire le plus absolu.
    Je ne l’ai jamais entendue parler :
    – des 200.000 enfants tués chaque année dans le ventre de leur mère.
    – de supprimer la loi Veil.
    – d’interdire l’avortement.
    – à tout le moins de cesser de rembourser les avortements.
    En revanche, je l’ai entendue défendre :
    – l’injection de potassium dans les veines d’un malade incurable.
    – le projet de loi Leonetti.
    – le maintien de la loi Veil.
    – l’idée d’un référendum sur le maintien de l’avortement.
    Et si les Français votent massivement NON à son référendum, ça ne la dérangera pas le moins du monde.
    Assez de tartufferie !
    Le Pen, c’est de la même veine que Sarközy. Le Pen est à la Vie ce que Sarközy est à la sécurité… Sauf que Sarközy est mil fois plus crédible que la fille de Le Pen. C’est dire !

  5. Marine Le Pen est éminemment politique lorsqu’elle mesure l’exacte distance entre l’idéal convoité (la cessation de l’avortement) et la réalité présente. Elle préconise de mettre en œuvre des dispositions qui permettent de supprimer naturellement cette loi, ce qui ne pourra se faire que progressivement. Marine Le Pen n’est pas Simone Veil. Elle sait donc que l’argent mis en œuvre pour assurer un avortement consenti et efficace ( c’est à dire l’anéantissement de millions de Français et de Françaises) peut aussi servir a faire exactement le contraire.
    Deux femmes. Deux destins. Deux volontés.

  6. «alors il sera temps de remplacer les lois abortives par des lois pro-vies »
    Avec un tel programme, qui ne peut en France que satisfaire les catholiques traditionnalistes (et les islamistes) le FN aurait encore moins de chance de gagner.
    C’est aux mouvements pro vie de faire le travail, le FN devant se contenter de bienveillance à leur égard, de favoriser les futures mères, d’interdire les subventions publiques aux mouvements faisant la promotion de la mort, cela ne serait déjà pas si mal.
    Il faut choisir entre des positions, certes conformes à la morale, et la possibilité de gagner les élections pour au moins limiter les dégâts.
    La situation de la France est telle, (colonisation islamiste, insécurité, endettement pharaonique du pays, …) , qu’il est dommage de se focaliser sur ce seul sujet et d’obérer ainsi toute chance de solution.

  7. Merci M. Janva de publier ces lignes de M. Bay qui sont on ne peut plus claires.
    Permettez simplement une remarque sur votre commentaire final: l’abrogation de la loi Veil, c’est bien sur le papier, ça donne bonne conscience, mais concrètement la problématique se posera dans plusieurs décennies et il sera tempes d’y penser alors. Même l’Amérique hyper pro life de Bush n’est pas parvenue à interdire la législation pro avortement et pourtant…que de travail effectué dans ce pays au service de la vie! Soyons patients et évitons de pêcher par gourmandise! On est tombé tellement bas chez nous que dans un premier temps c’est d’une culture pro vie et de mesures allant dans ce sens que nous avons besoin.
    Il me semble qu’Audace 2012 est très catégorique quant à sa détermination à ne pas abroger la loi Veil…Marine, elle, propose un référendum sur ce point (je sais c’est pas non plus la panacé mais ça laisse au moins une ouverture sur cette possibilité). Je ne doute pas un seul instant que les plus violents détracteurs de Marine ont eu l’intégrité de ne pas voter pour Sarkozy au deuxième tour des dernières élections. J’en doute à en juger mon entourage…Des grands principes plein la bouche du matin au soir,mais quand il s’agit du portefeuille…ya plus de PNN qui vaille!
    M. Bay a bien raison de stigmatiser le “manque d’honnêteté intellectuelle et d’imagination” de ceux qui acusent Marine de vouloir “brader nos fondamentaux” tant il est vrai qu’elle n’a jamais tenu de propos pouvant le laisser croire.En revanche nombreuses et intelligentes sont ses interventions sur les questions de société.
    Bien à vous.
    [Tout le monde est patient ici. Mais on sait où l’on veut aller : vers l’abrogation des lois abortives. MJ]

  8. C’est le meme BAY qui disait n’avoir rien de commun avec la fille de monsieur LE PEN qu’il surnommait TANGUY en 2004 ?

  9. Une question demeure : pourquoi la citation de Marine Le Pen ne se termine-t-elle pas par “alors il sera temps de remplacer les lois abortives par des lois pro-vies”
    Parce que cela serait le moyen le plus efficace. Evidemment que Marine ne veut pas dire “on va faire un referendum pour maintenir les lois en place”. A force de scruter les déclarations vous en venez à chercher la petite bete.

  10. Si on donne prise aux ambiguïtés comme si elles étaient par principe vérité incontestable, en exigeant un démenti, plutôt que de croire ce qui est dit par la concernée à ce sujet, on fait … comme nos adversaires.
    Cela semble peu honnête d’une part et peut avoir de graves conséquences d’autre part, en favorisant la division dans laquelle se complaisent avec bêtise et orgueil les catholiques français trop souvent.
    En effet, il n’a échappé à personne que Sarkozy essaye en ce moment de redorer son blason auprès des catholiques, que Boutin s’est annoncée pour la présidentielle de 2012 (comme rabatteuse des voix des catho vers l’UMP une fois de plus); en attendant les autres “détenteurs de la vérité” à propos des “points non négociables”.
    Face à cette tentative de division des voix catho, nous sommes dans l’urgence de la situation catastrophique de la France redevenue terre d’évangélisation.
    La démocratie n’est sans doute pas un bon système politique, pas plus que le vote un devoir ainsi que le dit l’Eglise, mais si nous votons, cessons de chercher notre satisfaction personnelle plutôt que le bien de notre pays; rassemblons-nous derrière ceux qui peuvent, numériquement, peser. N’attendons pas plus de la république.
    Les élections qui approchent au FN concernent avant tout ses adhérents. Ensuite on verra !
    Il n’y a pas besoin je suppose d’être un expert de la politique pour voir que ni GOLLNISH ni Marine ne sont parfaits, mais que l’un des deux a le charisme d’un leader et l’autre non.
    Bruno MEGRET n’a pas percé pour cette raison: il n’avait ni n’aura jamais aucun charisme de chef malgré ttes ses qualités, intellectuelles en particulier.
    [Quel rapport avec mon post ? On demande justement de lever les ambiguïtés, avant les votes. MJ]

  11. Mais c’est évident Michel Janva, Marine Le Pen veut faire du Fn comme l’ump avec boutin a sa droite et roselyne bachelot a sa gauche. Sujet connexe, donc on en parle pas, mais en plus on entretient des attrapes couillons a sa droite et sa gauche, qui attire les électeurs naïfs qui seront cocus quoiqu’il arrive.

  12. Je le dis et je le répète au risque de me faire censurer une énième fois : La fille de Le Pen et Jacques Gaillot ont exactement la même conception de la défense de la Vie.
    Jacques Gaillot a déclaré à l’émission “On n’est pas couché” être opposé à l’avortement et favorable à la loi Veil. C’est également la conception de la fille de Le Pen.
    Enfin, pour terminer, je rappelle que Jacques Gaillot a signé la pétition Initiative féministe européenne pour “faire entendre l’exigence des féministes d’Europe d’une reconnaissance dans tous les pays du droit imprescriptible des femmes à disposer de leur corps, du droit à l’information, à la contraception, à l’avortement libre et gratuit” (cf. page 20 de Monde et Vie du 14 mars 2009).
    Conclusion : on ne peut légitimement pas se dire catholique et approuver les positions politiques de la fille de Le Pen.

  13. @X tophe
    AUDACE 2012, initiative qui a le soutien du Cardinal BARBARIN ne demande pas l’abrogation de la loi VEIL.
    Votre hyper catholicisme de théorie ne tient nullement compte de ce qui est inscrit dans les conseils contenus dans les textes romains sur le vote des catholiques, sur ce qu’on appelle les PNN, à savoir la notion de moindre mal.
    A votre superbe excommunication cléricale, à défaut d’être catholique, contre Marine Le Pen vous allez joindre certainement le Cardinal BARBARIN. Or vous commettriez ce faisant une erreur grave, car ce prélat fut l’un des rares évêques français en 2007, entre les deux tours, à évoquer la possibilité pour des électeurs catholiques attachés aux PNN, de ne pas voter, de s’abstenir ou de voter blanc.
    Il n’est donc pas soupçonnable de mollesse sur ces sujets.
    A force de vouloir réputer Marine Le Pen porteuse de tous les maux, de toutes les hérésies, de toutes les déviances et de tous les vices (ce qui est une évidence à vos yeux et votre droit complet, mais ne relève pas du catholicisme), vous aboutissez dans l’absurde : vous faites du moralisme puritain ou janséniste là où l’Eglise défend la morale naturelle et la Vie en préconisant s’il le faut la prudence dans l’action.

  14. P.G.,
    Il serait peut-être temps d’arrêter de me prendre pour une truffe ! Le Cardinal Barbarin a été invité au congrès du cercle de l’Association pour la Fondation de Service Politique, mais il ne s’est JAMAIS prononcé sur le contenu des thèses qui sont proposées par ce collectif.
    C’est François Billot de Lochner qui déclare “Nous ne réclamons pas l’abrogation de la loi Veil et l’interdiction de l’avortement, ce serait utopique”, et non Monseigneur Barbarin. Le primat des Gaules n’a JAMAIS signé une telle déclaration !
    Arrêtez donc votre désinformation malveillante ! Je vous renvoie à l’article du Figaro qui précise bien : “Ni les élus UMP présents ni le cardinal n’ont cependant pris position sur l’initiative Audace 2012.”
    http://www.lefigaro.fr/politique/2010/11/01/01002-20101101ARTFIG00514-les-conservateurs-catholiques-veulent-peser-en-2012.php
    N’allez donc nous faire croire que le Cardinal Barbarin soit favorable au marchandage des points non-négociables. La fille de Le Pen marchande ; mais l’Eglise – Elle ! – ne transige pas.
    Non-négociable, c’est non-négociable. Même quand on s’appelle Le Pen. Ne vous en déplaise !

  15. Nicolas Bay me demande de publier ce commentaire aux commentaires :
    “Je souhaite simplement éclaircir ma position sur les propositions de Marine concernant la défense de la Vie, telles qu’elles les a renouvelées et précisées sur Radio Courtoisie dernièrement. Certains blogs catholiques dont le SB ont estimé que ne déclarant pas vouloir abroger la loi Veil, sa position sur l’avortement est irrecevable pour un électeur catholique.
    [Le SB ne dit pas que cette position est irrecevable pour un catholique. Le SB constate que cette position est en net retrait par rapport à l’objectif clairement pro-vie du FN auparavant. MJ]
    Certains commentateurs ont même atteint des sommets d’agressivité non argumentée, que j’ai trouvé assez affligeants tant leur ton respire souvent plus la haine viscérale dans l’utilisation de sujets complexes et douloureux que la réflexion posée selon des termes et un esprit chrétiens.
    Je me réfère à la notion d’interprétation qui est laissée aux catholiques, électeurs ou acteurs politiques, voire au soutien à des politiques non confessionnels, sur les modalités d’application des “points non négociables”. Les documents romains justifient qu’on ne puisse abroger une loi objectivement mauvaise, par impossibilité démocratique, manque d’une majorité en ce sens, inopportunité, Cour Suprême aux USA, Conseil Constitutionnel en France, certitude d’un échec, etc. et qu’il faille donc voter et faire voter pour des partis et des candidats qui s’engagent à restreindre le champ d’application de ces lois. Par conséquent à faire diminuer le mal objectif qu’elles ont créé dans la société, dans la volonté exprimée d’une action constante tendant à l’abrogation de ces législations. Le referendum sur lequel s’engage Marine va évidemment dans ce sens, et contrairement à l’interprétation qu’en donnent certains, il ne s’agit pas de l’organiser pour en faire un échec, mais au contraire un débat national après une période de quelques années afin d’apporter la preuve que l’avortement n’est pas une fatalité, mais que la société peut apporter un soutien massif aux mères en difficulté et aux familles grâce aux mesures mises en oeuvre.
    Ce qui me renforce dans cette conviction en tant que responsable FN et catholique pratiquant, est le soutien du Cardinal Barbarin à AUDACE 2012, plate-forme programmatique qui sera soumise aux candidats à la présidentielle, qui ne demandera pas l’abrogation de la loi Veil, mais dans un premier temps l’engagement d’en restreindre les conséquences par l’adoption d’aides alternatives aux mères en difficulté et de soutien aux familles. La France subit depuis des décennies un laïcisme anti-chrétien, un État anti-famille, l’emprise d’idéologies subversives officielles particulièrement à l’école, dans la culture et dans les médias : il est utopique de croire que proposer l’abrogation de la loi Veil puisse être crédible. Un responsable politique attaché à la morale naturelle et à la Vie doit préférer, avant de parler d’abrogation pure et simple, démontrer que la Vie est une valeur positive et non un obstacle, le renoncement à l’avortement un acte de générosité et non une régression, et que la société française, comme lorsque furent établies les allocations familiales, attache plus d’importance à l’enfant qu’à la redistribution sociale, l’égalitarisme, le féminisme et toutes les dérives politiques et législatives qui en découlent. Il faut inverser le courant dominant, avant d’obtenir que les réformes pro vie deviennent celles de la majorité des Français. Sans quoi, ce qu’un gouvernement, même d’union nationale a fait, le suivant le défera. L’action politique est l’art du bien commun possible, et qui s’incarne progressivement dans les intelligences et les sensibilités. S’il existe des forces du Mal, il n’existe pas de Parti du Bien.
    Marine propose, dans un premier temps, de tourner la société française vers la défense de la vie et de soumettre ensuite la législation actuelle à un référendum. Il n’y a donc pas de doute sur son objectif (elle ne proposerai pas ce modus operandi si elle souhaitait conserver la législation actuelle à l’identique). En outre, il ne faut pas perdre de vue que l’abrogation de la loi Veil sans évolution en profondeur de la société française, n’aurai aucun impact sur le nombre d’avortements en France : n’importe quelle femme pouvant, en 2 h de TGV, se rendre en Suisse, en Belgique ou en Espagne…
    Je note enfin que la plupart de ceux qui font un mauvais procès à Marine sur ce sujet, estiment la position de Bruno Gollnisch comme plus claire. Pourtant, il ne s’exprime quasiment jamais sur ce sujet autrement qu’en énonçant des principes généraux sans en préciser les applications concrètes. Ainsi, souhaite-t-il par exemple “changer la loi”, ce qui ne veut rien dire (s’agit-il d’abroger ou de modifier, dans quels délais, quelles modalités, etc. ?). Il précise en outre qu’il est “opposé à la re-pénalisation” de l’avortement. Il se place donc en défenseur de la loi Veil stricto sensu puisque le remboursement de l’avortement ainsi que diverses mesures incitatives ne sont intervenues que plus tard, dans le cadre d’autres lois.
    [Je n’ai pas vu cette déclaration de BG opposé à la re-pénalisation de la loi Veil. Ce qui circule depuis longtemps dans les milieux pro-vie français, c’est le changement des lois abortives par une loi pro-vie, aidant les femmes enceintes et pénalisant l’acte d’avortement, et donc les médecins qui le pratiquent.
    Sur le plan de la prudence politique, je tiens à préciser, contre les mauvais procès, que ce qui est en cause, ce n’est pas les mesures permettant de restreindre la loi Veil – que nous applaudissons tous- mais l’objectif affiché. Ou plutôt, l’objectif qui n’est pas affiché. Pardon de me répéter mais, aux Etats-Unis, et c’est valable pour la France, c’est en affichant systématiquement et clairement l’objectif de leur combat (l’abrogation des lois abortives), que le milieu pro-vie a su rester mobilisé pour avancer pas à pas, obtenant peu à peu des mesures qui restreignent l’avortement (fermeture de cliniques, interdiction de l’avortement par naissance partielle…).
    L’affichage de l’objectif est mobilisateur, il éclaire les consciences et évite ainsi de sombrer dans un certain relativisme, qui voudrait finalement faire cohabiter des mesures pro-vie avec la légalisation du crime de l’enfant à naître, laissant in fine la femme choisir. C’est contre ce danger que nous mettons en garde.
    MJ]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!