Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Ni putes ni soumises mais manipulées

A la veille de l’université d’automne de l’association, plusieurs comités (une vingtaine) s’apprêtent à se dissoudre. Des dizaines de bénévoles vont boycotter la rencontre. Des militants écœurés, qui se sentent «trahis» et «manipulés» accusent l’association de s’être muée en «une machine à promouvoir Fadela» :

"C’était un marché de dupes. On s’est servis d’eux […] On nous a embobinés : il n’y a pas d’élection de la nouvelle présidente, pas de transparence […] Je n’ai pas envie d’être une courroie de transmission. Je travaille pour les femmes opprimées, pas pour une qui a les crocs […] On a l’impression d’avoir travaillé pour rien […] On a bossé pour sa pomme […] On n’arrive pas à obtenir de renseignements clairs sur le fonctionnement interne et quand on demande des explications, on nous dit qu’on est manipulés […] c’est vrai qu’on nous a baladés. On n’a pas envie d’être pris encore pour des imbéciles."

Michel Janva

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]