Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Foi

Neuvaine pour la conversion de George Soros – jour 8

Neuvaine pour la conversion de George Soros – jour 8

Rappel de la volonté de Dieu

«Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et
sur les injustes. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »
– Evangile selon saint Matthieu 5, 43-48

Mettons-nous en présence de notre Père du Ciel.

Notre Père


Acte 1 : le mal triomphant

Le livre relate l’histoire absolument extraordinaire d’un prêtre allemand qui s’engage chez les nazis, et qu’on pourrait résumer en une phrase : le pouvoir extraordinaire de la prière. Vers la fin de la guerre, capturé un peu plus tôt, il est transféré dans un nouveau camp dans lequel il restera un an et demi. Cet épisode où il rencontre une sœur ermite n’est qu’une illustration parmi d’autres :

Dans toute l’Afrique du Nord, ce camp était connu comme étant le haut lieu carcéral du fanatisme nazi. Il ne s’y trouvait pratiquement que des sous-officiers et des sergents-chefs. […]

Je lui fis part de ma décision de quitter le camp de Ksar-es-Souk. Suite au départ de mes fidèles dans des camps de travail éloignés, la plupart des soldats qui restaient ne voulaient plus rien entendre de Dieu. Tout effort semblait vain. Dans les autres camps, il y avait de meilleures possibilités de travail, et plus fructueuses. Elle se précipita dans la chapelle. Quand elle entendit que j’ouvrais la porte pour partir, la petite femme accourut, me saisit par le devant de mon habit, et me dit avec un regard que je n’oublierai jamais : « Mon Père, c’est la volonté de Dieu que vous retourniez dans votre camp. Donnez-moi le nom du pire ennemi de l’Église, puis attendez. » Son regard m’en imposa. Je ne pus esquiver. Je lui donnai le nom de cet homme qui n’avait cessé de me  traiter de porc, de traître catholique… Puis je la quittai et rentrai au camp.

Un franciscain chez les SS 
(lien)

Invoquons la Vierge Marie avec confiance, même dans les situations les plus désespérées.

Récitation d’une dizaine de chapelet
(ou 3 Je vous salue Marie)


Acte 2 : l’intercession pour nos adversaires

Sœur Jeanne, mystique autorisée par le Pape à vivre continuellement avec le Saint Sacrement, dans des habitations troglodytes, se chargea de la cause de ce malheureux, dont la conversion future ne l’étonna pas le moins du monde :

Lorsque je racontai cela à sœur Jeanne dans son ermitage, elle répondit que cela allait de soi : elle avait prié pour lui toutes les nuits
pendant six heures.

Un franciscain chez les SS
 (lien)

Récitons le Souvenez-vous, en mémoire de la magnifique conversion d’Alphonse Ratisbonne :

Prière de saint Bernard :

Souvenez-vous,
ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu’on n’a jamais entendu dire
qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre
assistance, ou réclamé vos suffrages, ait été abandonné.

Animé d’une pareille confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, je
viens à vous et, gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne
à vos pieds.

Ô Mère du Verbe incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les
favorablement et daignez les exaucer. Amen.


Acte 3 : le Bien triomphant

Les conversions se firent en masse dans ces camps de prisonniers, par le talent de Géréon Goldmann et par le soutien de prières. L’exemple de cet homme, le pire ennemi de l’Eglise, est révélateur que rien de trop beau n’est impossible à Dieu.

Au bout de trois mois, l’homme dont j’avais communiqué le nom vint un soir dans ma cellule. Il me dit qu’il était catholique et qu’il voulait se confesser. Je le jetai dehors : qu’il revienne quand il ferait jour et que tous pourraient le voir ! Ce qu’il fit le lendemain matin après l’appel. Était-il sincère ? J’en doutais. Je lui donnai donc une pénitence publique, et je ne voulus l’admettre en confession qu’après de longues semaines. Entre-temps il devait se tenir debout devant l’autel chaque dimanche, pour que tous le voient bien. Le jour de sa confession et de son retour à l’Église étant arrivé, il y eut presque un scandale. Il fit une confession publique – puisque c’était publiquement qu’il avait œuvré contre l’Église pendant des années. La chose se fit en présence de toute la communauté. C’était incroyable : l’ennemi numéro un de Dieu dans le camp (pour autant que je pouvais en juger) était agenouillé devant l’autel et demandait pardon. D’autres le suivirent ce même jour. On ne parla plus que de la conversion de cet homme.

Un franciscain chez les SS
 (lien)

 

Louange et supplication

Gloire au Père.

Devant tant de bonté de Notre Seigneur, nous ne pouvons que vouloir Le prier et Le supplier d’exercer une nouvelle fois Sa grande miséricorde dans le cas qui nous concerne. Et plutôt que juger, sachons nous reconnaître nous aussi pêcheurs, et être heureux d’avoir reçu l’insigne et gratuite grâce de goûter à la Foi catholique.

Prière à saint Joseph pour la conversion de George Soros :

Ô
glorieux patriarche, saint Joseph, qui méritez d’être appelé « juste »
par le Saint Esprit, je vous confie l’âme de George Soros, que Jésus a
racheté au prix de Son précieux sang.

Vous savez combien est déplorable et misérable la vie de ceux qui ont
banni le Sauveur aimant de leur cœur et combien ils sont exposés au
danger de perdre leur âme éternellement.

Ne permettez pas, je vous implore, qu’un être si influent et tant
égaré continue à marcher sur un autre chemin que celui de Votre très
sainte volonté. Préservez-le du danger qui le menace et guidez ses
actes pour son bien et le nôtre à tous. Touchez le cœur de cet enfant
prodigue et ramenez-le entre les bras aimants du Père.

Ne l’abandonnez pas, je vous en supplie, jusqu’à ce que vous lui
ouvriez les portes du Ciel, où il vous louera et bénira votre Fils
pour l’éternité, grâce à votre puissante intercession. Amen.

Retrouvez les jours précédents

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services