Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : International

Nelson Mandela, promoteur de la culture de mort

Lu sur le blog de Jeanne Smits :

"En 1996, deux ans à peine après avoir accédé au pouvoir en Afrique du Sud, Mandela a signé l’une des lois les plus libérales au monde en assurant son adoption par un vote obligatoire imposé aux membres de son parti, l’African National Congress. Cette loi autorise l'avortement de plein droit pendant les 12 premières semaines de grossesse, puis jusqu'à 20 semaines en cas de viol, inceste, danger pour la santé de la mère ou malformation grave du fœtus – mais aussi si la femme estime que la venue de l'enfant pose des problèmes sociaux ou économiques, chose dont elle est seule juge. « Les femmes ont le droit de décider ce qu’elles veulent faire de leur corps », disait Mandela pour promouvoir sa loi sur « le choix de mettre fin à la grossesse ». Dix-sept ans plus tard, le nombre d’avortements légaux et remboursés par l’Etat déclarés atteint près d’un million en Afrique du Sud : près d’un million d’enfants tués dans le ventre de leur mère.
 
Pour un homme qu’on honore aujourd’hui pour son œuvre de promotion de la dignité humaine et de la non-violence, c’est un bilan de dimensions génocidaires.
 
Favorable depuis longtemps au « mariage » des homosexuels, Mandela avait ouvert la voie en 1996 en faisant de l’Afrique du Sud le premier pays à inclure l’« orientation sexuelle » au nombre des catégories protégées au titre de la non-discrimination dans sa Constitution. Dix ans plus tard, la conséquence logique de cet « antiracisme » s’est réalisée, avec la légalisation du « mariage » des homosexuels en Afrique du Sud.
 
Bien sûr Mandela était en première ligne pour répandre l’accès à la contraception. (…)
 
John Smeaton, directeur de la plus ancienne et plus importante association de défense des enfants à naître du Royaume-Uni, rappelle un autre fait qui devrait inciter au moins les responsables de l’Eglise catholique et tous ceux qui affirment se battre pour le respect de la vie à un minimum de prudence lorsqu’il s’agit de rendre gloire à une figure publique.
 
Mandela, rappelle Smeaton, est à l’origine de l’organisation des « Elders » (« Les Anciens »), un conseil global de chefs d’Etat et leaders mondiaux retirés du pouvoir qui se proposait de donner leurs discrets avis et orientations aux responsables des pays du monde entier. Ce conseil rassemble de nombreuses figures des mouvements pro-avortement, favorables au contrôle de la population. A 95 ans, Mandela en était toujours membre honoraire."

Partager cet article

15 commentaires

  1. C’est bien de s’occuper des positions de Mandela sur l’avortement…
    Ce serait peut-être mieux que quelqu’un parle des dizaines de milliers de fermiers assassinés parce qu’ils étaient blancs (et cela continue!) et des centaines de milliers d’afrikaners qui n’ont eu d’autre choix que de quitter leur pays!
    Sans parler des massacres interethniques menés par l’ANC sous l’impulsion de “Mandiba”, notamment contre les Zoulous…
    [Michel a déjà posté à ce sujet :
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/12/nelson-mandela-lenvers-du-d%C3%A9cor.html
    L.T.]

  2. Je comprends mieux le martelage médiatique autour de sa mort .

  3. J ai une “jolie” photo de mandela, jamais reproduite par la presse française, qui devrait quelque peu surprendre, ici:
    http://corto74.blogspot.fr/2013/12/la-dream-team-de-mandela.html

  4. D’où l’engouement des médias en France…

  5. Les mondialistes voulaient qu’il ne touche pas au domaine financier et qu’il suive ces mesures génocidaires !
    Il fut hissé au pouvoir par un président De Klerk appliquant à la lettre le plan de règlement global de la question de l’Afrique australe décidé par Washington. Trahissant toutes les promesses faites à son peuple, ce dernier :
    – désintégra une armée sud-africaine que l’ANC n’était pas en mesure d’affronter
    – empêcha la réalisation d’un Etat multiracial décentralisé, alternative fédérale au jacobinisme marxiste et dogmatique de l’ANC
    – torpilla les négociations secrètes menées entre Thabo Mbeki et les généraux sud-africains, négociations qui portaient sur la reconnaissance par l’ANC d’un Volkstaat en échange de l’abandon de l’option militaire par le général Viljoen.
    Nelson Mandela a échoué économiquement mais aussi politiquement, car l’ANC connaît de graves tensions multiformes entre Xhosa et Zulu, entre doctrinaires post marxistes et « gestionnaires » capitalistes, entre africanistes et partisans d’une ligne « multiraciale ». Un conflit de génération oppose également la vieille garde composée de « Black Englishmen», aux jeunes loups qui prônent une « libération raciale » et la spoliation des fermiers blancs, comme au Zimbabwe.
    Il n’a pas davantage pacifié l’Afrique du Sud, pays aujourd’hui livré à la loi de la jungle avec une moyenne de 43 meurtres quotidiens. Les rapports inter-raciaux n’ont pas été apaisés. Ainsi, entre 1970 et 1994, en 24 ans, alors que l’ANC était “en guerre” contre le « gouvernement blanc », une soixantaine de fermiers blancs furent tués. Depuis avril 1994, date de l’arrivée au pouvoir de Nelson Mandela, plus de 2000 fermiers blancs ont été massacrés dans l’indifférence la plus totale des médias européens.
    En moins de deux décennies, Nelson Mandela, président de la République du 10 mai 1994 au 14 juin 1999, puis ses successeurs, Thabo Mbeki (1999-2008) et Jacob Zuma (depuis 2009), ont transformé un pays qui fut un temps une excroissance de l’Europe à l’extrémité australe du continent africain, en un Etat du « tiers-monde ».
    http://bernardlugan.blogspot.fr/2013/12/nelson-mandela-licone-et-le-neant.html
    http://www.thenewamerican.com/world-news/africa/item/15888-saint-mandela-not-so-fast

  6. Ceci dit, des monsignores comme Mgr Lafont -Cayenne- sont à deux doigts de le canoniser… Raison de plus pour continuer à démythifier le personnage…

  7. Merci au Salon Beige pour ces articles qui rétablissent la vérité

  8. Et La croix a titré samedi sur la mort “d’un Juste”…

  9. C’est systématique !
    Chaque fois qu’on en fait des tonnes sur une personnalité, elle est pourrie ! Avant lui c’était Neuwirth !
    Mandela alias Madiba est de cette eau !
    Je n’ai aucune estime pour lui RIP et encore moins pour tous les chefs d’escadrille dont nos deux gouverneurs de la province de France,qui vont ramper en Afrique du Sud, pays à la dérive où il faut habiter un compound et être furieusement armé pour éviter les délinquants et autres criminels !

  10. Cette mort tombe à pic pour nos journaleux qui n’avaient que la prostate du président normal à se mettre sous la dent. Cela commençait à sentir le rance.
    La presse unanime comme au bon vieux temps de l’URSS … Ceux qui ne sont pas unanimes ne peuvent pas s’exprimer.
    Pendant plusieurs jours nous allons être gavés par la légende dorée diffusée en boucle cela maintiendra la vérité au fond du puits : L’ANC, organisation terroriste était armée et financée par les communistes, précisément Allemagne de l’Est, c’est la chute du mur de Berlin qui a entraîné l’affaiblissement de l’ANC qui a permis de rétablir la situation dont De klerk fut le maître d’oeuvre et non Mandela. La CIA est à l’origine de l’emprisonnement de Mandela qui figurait sur la liste des terroristes des USA jusqu’en 2008.C’est peut-être pour cela qu’ils envoient trois présidents aux obsèques pour effacer la tache originelle. La France partira à deux présidents alors que l’on aurait pu se payer le luxe d’y aller à quatre! Qui dit mieux?

  11. Merci Mandela. Grâce à toi tout le monde peut voir ce qu’est la réussite à l’africaine.
    Selon le très sérieux magazine allemand Der Spiegel, on compte bon an, mal an en Afrique du Sud, environ :
    -18500 meurtres,
    -20500 tentatives d’assassinat,
    -55000 viols,
    -227000 agressions violentes
    – plus ou moins 5000 enlèvements.
    ……………………………..
    http://koltchak91120.wordpress.com/2013/12/06/merci-mandela-grace-a-toi-tout-le-monde-peut-voir-ce-quest-la-reussite-a-lafricaine/

  12. Pour Washington, l’Afrique du Sud a été en Afrique ce que le Kosovo a été en Europe, une cible pour empêcher un concurrent économique plus fort d’émerger et contrer toute défense des valeurs traditionnelles. Cela a été une surprise pour de Klerk et les Afrikaners au pouvoir que cette ingérence ultraviolente de Washington et de l’UE dans leur plan qui était tout autre. Ils ont fait avec, au mieux qu’ils pouvaient mais les vrais responsables sont les Américains et l’UE que l’on retrouve aujourd’hui pour Mandela.
    Bernard Lugan et Jeanne Smits ne le disent pas assez et l’information n’est pas suffisamment connue.

  13. Il est du monde et reçoit les hommages du monde…
    Ce n’est pas un très bon signe et particulièrement à notre époque…

  14. Quel déferlement de haine !
    D’un côté on justifie les actions des Hommen etc (ONLR et toutes les dégradations associées), de l’autre un homme passe 17 ans en prison mais reste coupable à vos yeux.
    [Les Hommen ne sont pas responsables de centaines de milliers d’avortements…
    L.T.]
    Quelques faits malgré tout:
    – il était terroriste : il a payé pour ses crimes passés
    – il a promu une égalité mais a échoué à contrôler ses troupes, aujourd’hui l’Afrique rattrape l’Afrique du sud, c’est triste mais pas inéluctable.
    Reste-t-il un criminel pour autant? il a promu beaucoup d’égalité et une vraie libération des femmes.
    [Les chrétiens ne considèrent pas l’IVG comme une libération mais comme un meurtre.
    L.T.]
    VISITEZ le bagne de Robben Island et Soweto pour comprendre l’ampleur de la tache. SOWETO est un héritage de la domination blanche, pas une création de l’ANC.
    [Personne ici n’a fait l’apologie de l’apartheid. Mais aujourd’hui, les Afrikaners, spoliés et menacés, quittent massivement l’Afrique du Sud.
    L.T.]
    Au lieu de se donner bonne conscience avec des voyages “humanitaires” dans les régions hindouistes, venez donc aider les chrétiens d’Afrique.
    [En l’occurrence, l’Etat bannit de plus en plus de destinations d’Afrique en raison des risques d’assassinat ou d’enlèvement. Les associations chrétiennes, qui sont très présentes, notamment en Afrique noire, doivent fréquemment renoncer à y envoyer des volontaires (qui se bousculent pourtant toujours au portillon) car elles ne peuvent assumer un tel risque. Restent de nombreuses congrégations religieuses sur place.
    L.T.]

  15. L’édition de mon commentaire, une réponse simpliste.
    Les femmes victimes d’une forme esclavage au sein de leur propre famille comparées à leur frères, les incestes impliquent que l’avortement puisse être ressenti très différemment de la vision européenne. On ne fait pas d’études dans une famille d’Afrique avec un enfant dans les bras.
    [Ma réponse n’est pas simpliste, elle est fidèle à la Doctrine sociale de l’Eglise qui condamne l’avortement quelle que soit la situation (et surtout pas en fonction du “ressenti” !) L’Eglise nous invite à créer les conditions d’accueil et d’accompagnement des femmes qui y verraient un recours et à accueillir les enfants que ces femmes seraient obligées d’abandonner. Et pour l’instant, presque tous les moyens financiers sont absorbés par le financement des avortements au lieu d’aller à ce type d’aide.
    L.T.]
    Afrikaners: après “quelques” années de discrimination “forte” la balance ne se rétablit pas sans un effet de balancier… c’est triste mais c’est aussi la nature humaine, la même qui vous fait refuser les lois votées par les élus français. Mais l’AdS n’est pas le Zimbabwe, il n’y a pas de départ massifs, cette période est déjà révolue.
    [Il n’y a aucune vengeance de notre part : nous nous battons contre des lois illégitimes car elles vont à l’encontre de la loi naturelle. Là encore, nous sommes fidèles à la Doctrine sociale de l’Eglise. Aucun rapport avec la vengeance contre d’anciens dominateurs, qui est compréhensible mais pas justifiable.
    L.T.]
    ONLR et autres invitations à la désobéissance civile…. soit, je suis plutôt d’accord; mais lorsqu’il s’agit d’aller aider on respecte les destinations rouges ou orange du ministère des affaires étrangères?
    [Et ensuite, la France entière se retournera contre ces chrétiens qui s’amusent à se faire enlever à l’étranger et qui coûtent cher au contribuable. Dilemme. Je vous invite à en parler plutôt aux associations concernées, elles vous répondront mieux que moi. Contre-exemple : des catholiques chrétiens comptent aller passer Noël en Syrie pour soutenir nos frères là-bas.
    L.T.]
    Il y a peu de congrégations religieuses locales, et elles sont encerclées par les évangélistes anglo saxons: il y a vraiment besoin d’aide.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services