Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / France : Société / Homosexualité : revendication du lobby gay

Ne pas connaître son père est un préjudice moral

Unknown-14Intéressant arrêt de la cour de cassation sur un accident du travail montrant le droit de l'enfant à connaître son père. A la suite d'un accident du travail mortel pour lequel la faute inexcusable de l'employeur a été reconnue, la veuve du salarié, enceinte au moment des faits, saisit la justice en qualité de représentante légale de son enfant pour faire reconnaître le préjudice moral dont celui-ci a été victime du fait de l'accident survenu à son père

Les juges du fond accueillent sa demande, validant le préjudice subi par l'enfant conçu avant l'accident mais né après, qui souffrait selon eux de l'absence définitive de son père, qu'il ne connaîtra jamais autrement que par ce qu'en diront les tiers. L'employeur et son assureur (condamnés à l'indemniser à hauteur de 25 000 €) contestent d'une part la réalité de la souffrance objective invoquée et d'autre part le lien de causalité direct entre l'accident survenu au père et le préjudice causé à l'enfant né après le décès.

La Cour de cassation valide l'arrêt rendu au fond et confirme que la cour d'appel a bien caractérisé l'existence du préjudice moral et son lien de causalité avec l'accident. Elle confirme également que, "dès sa naissance, l'enfant (ou, en son nom, une personne plus en âge de le faire !) peut demander réparation du préjudice résultant du décès accidentel de son père survenu alors qu'il était conçu".

A rapprocher à un débat en cours…

 

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services