Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Nantes : une cellule de police dédiée aux incendies de véhicules

À Nantes, depuis 4 mois, des policiers luttent à plein temps contre les incendies de véhicules. Le socialiste Gilles Nicolas, adjoint à la tranquillité publique à Nantes, explique :

« La voiture brûlée en bas de chez soi ? Ça, ça touche les gens, bien plus que la banque qui se fait braquer »

636 véhicules incendiés en 2009 ; plus de 700 en 2007. En mars, le patron de la police en Loire-Atlantique a créé une brigade, la Cellule de lutte contre les incendies de véhicules automobiles (Cliva). Elle compte six enquêteurs, dont cinq mobilisés à plein temps. Le forfait est commis en un rien de temps : il est rarissime de surprendre les auteurs en flagrant délit. Et, après les flammes, il n’est pas facile de débusquer des indices techniques et scientifiques. Reste le voisinage. Qui n’est sans doute pas aveugle, mais muet le plus souvent. Peur des représailles ? Défiance vis-à-vis des pouvoirs publics ? La plupart du temps, personne n’a rien vu… Un policier indique :

« Chaque matin, on est sûr d’avoir au moins une ou deux bagnoles cramées »

Le patron de la police précise :

« Depuis la création de la Cliva, on recense trente voitures brûlées en moins, en moyenne, chaque mois ».

Partager cet article

7 commentaires

  1. « adjoint à la tranquillité publique ».
    Bientôt, on aura un vice-conseiller à l’adjoint pour l’ensoleillement des faces nord des troncs d’arbre à feuilles caduques en milieu semi-urbain…
    Pathétique…

  2. « 636 véhicules incendiés en 2009 ; plus de 700 en 2007 »
    En gros, deux par jour. Mettons trois par jour actuellement pour tenir compte de l’inflation et de la crise.
    « Depuis la création de la Cliva, on recense trente voitures brûlées en moins, en moyenne, chaque mois ».
    Soit, en moyenne, une par jour, en moins.
    Donc une amélioration de 30 à 50%.
    Ca devrait mériter des félicitations, et une diffusion large.
    Si ça se maintient ainsi depuis 4 mois, impossible d’imputer cette amélioration au … ramadan.

  3. Qu’attend donc M. Gilles Nicolas, adjoint socialiste à la tranquillité publique à Nantes pour convaincre tous ses collègues des municipalités socialistes que non seulement « Ce test pourrait faire école dans d’autres villes françaises. » mais devrait…
    « En combinant moyens techniques et scientifiques, partenariat avec les assurances, enquêtes de voisinage approfondies, elle [la CLIVA] a mis au point une machine à enquêter performante et implacable. » Une bonne pratique à étendre rapidement, sinon, on peut se poser des questions…
    Puisque la CLIVA ne dépend pas des services municipaux dédiés à la tranquillité publique [qu’en termes élégants ces choses-là sont dites], il serait peut être opportun d’engager des poursuites judiciaires?

  4. Illustration de ce principe de base que nos tacticiens connaissent bien ==> occuper le terrain.

  5. Courteline est totalement dépassé ….on pense avoir tout vu et tout entendu et chaque jour apporte son lot d’étonnement !
    le « ministre du temps libre »avait deja remisé le « ministre des dons et legs » au rang des classiques et nous allons tout droit vers le service des perceptions sensorielles de l’incivilité !

  6. J’en ai vu une un jour quand je me suis baladé en banlieue de Nantes, c’est ce genre de choses qui sont totalement occultées par le dictateur Jean-Marc Ayrault.

  7. Et finalement nous avons presque le détail des voitures brûlées. Le ministre ne va pas être content, lui qui désirait le silence!

Publier une réponse