Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Nadine Morano raconte n’importe quoi

Interrogée sur la famille, elle déclare :

"Je suis attachée, en raison de mon éducation, au modèle de la famille traditionnelle : le mariage, les enfants, et même la messe de minuit ! Mais je ne peux pas pour autant nier la réalité : en France, trois millions d'enfants vivent dans des familles monoparentales, deux millions dans des familles recomposées, et 30 000 sont élevés par deux adultes de même sexe. Cette réalité s'impose à moi : je me dois de faciliter la vie quotidienne de toutes les familles, sans discrimination, et de leur apporter des outils juridiques nouveaux. C'est pour cela qu'avec la chancellerie, nous avons rédigé un texte sur l'autorité parentale et les droits des tiers, qui correspond à un engagement du président de la République. […] J'ai déjà reçu environ 250 parlementaires pour des petits déjeuners de travail. Beaucoup me disent que ce texte va dans le sens de la réalité quotidienne. Les présidents des commissions parlementaires concernées, que j'ai également reçus, sont d'accord avec ce projet, tout comme le président du groupe UMP du Sénat et celui de l'Assemblée nationale, qui m'a assurée de sa volonté de le faire aboutir."

Et sur les mères porteuses :

"Pas aux mères porteuses, mais aux femmes porteuses. La première donne son capital génétique, la seconde assure la gestation de l'embryon pour un couple constitué des deux parents biologiques de l'enfant. Aujourd'hui, les dons d'ovocytes, de sperme et d'embryons sont permis : si la stérilité d'un couple est avérée, une femme peut porter un enfant qui n'est pas le sien génétiquement. En revanche, rien n'est proposé aux femmes qui ont une malformation ou une absence utérine, alors qu'elles pourraient être mères ! Il faut arrêter de raisonner uniquement sur le seul risque de marchandisation du corps. […] Il faut pour cela un cadre juridique strict qui prévoit chez le juge, un accord éclairé des parties concernées, une indemnisation des frais de maternité, et qui proscrit une marchandisation du corps. Si une femme, dès lors qu'elle a déjà porté un enfant, accepte d'accompagner un couple en donnant de sa générosité, de sa vie, de son temps, pour lui offrir ce qu'il y a de plus beau au monde, un enfant, pourquoi le lui refuser ? Une femme qui porte un bébé pour une autre, c'est une extraordinaire aventure humaine."

Partager cet article

16 commentaires

  1. Dans le discours sur les “femmes porteuses”, on reconnait clairement le “droit à l’enfant” !
    De plus, on reconnait aussi ce que l’Eglise dénonce : la césure entre Féminité et Maternité. Refuser de parler de “mères porteuses” et préférer le terme “femmes porteuses” montrent le refus de maternité pour ces femmes.
    Dans le discours, Mme Morano laisse à penser qu’une femme n’est pas forcément et féminine et maternelle. Elle pour être soit l’un soit l’autre, pire : ou l’un ou l’autre mais pas les 2 !
    C’est toute l’ambigüité de la contraception : interdire l’aspect maternelle de la nature de la Femme.
    En fait, on frise la théorie du gender : être ce qui nous plait et non ce que nous sommes.

  2. Euh, là, franchement, mort de rire…
    Je pensais que Dieudonné était le seul comique à se présenter aux Européennes. En réalité, il n’en est rien. Morano joue également dans le même registre : “Je suis attachée, en raison de mon éducation, au modèle de la famille traditionnelle : le mariage, les enfants, et même la messe de minuit !”
    Y’a vraiment un sketch à faire à ce sujet. Morano, “attachée au modèle de la famille traditionnelle”, la bonne blague ! Merci à Michel Janva d’avoir su dénicher cette pépite !!! On ne rit jamais assez…

  3. Mme Morano, dont on connaît le talent pour ridiculiser la France par sa façon de s’inviter à des réunions en Afrique noire, ne rate pas une occasion de montrer son manque d’information en tout ce qui concerne la famille, l’enfance et la bioéthique.
    Ces 30 000 enfants vivant avec des homosexuels, quelle proportion représentent-ils de tous les enfants en France?
    S’il faut adapter la législation à la réalité quotidienne, comment cela se fait-il qu’on n’ait pas encore fait une loi (bien encadrée bien sûr) pour permettre l’émission des chèques en bois?

  4. Et dire que ces neuneus pensaient que l’UMP c’est la droite !!!
    Franchement , si la gauche et l’extrême gauche aurait remporté les élections , faudrait me dire ou se situerait la différence idéologique avec Morano !!!
    Cette femme n’a pas le sens des valeurs morales , les politiques doivent guider le peuple et non pas faire dans la démagogie , concernant l’homoparentalité , comment se fait il que en 1998 ( date du PACS )il y a vait moins de 8000 enfants élevé dans de tel binome , et que actuellement il y en aurait 30 000 , soit 4 fois plus , en un peu plus de 10 ans ?

  5. Le “Pragmatisme” est la doctrine officielle de ce temps de malheur.
    Il faut être PRAG MA TI QUE…ou mourir
    Voilà ce qu’en pensait le philosophe Alain(Humanités -199)
    ” Ce nom de pragmatisme désigne seulement l’esprit technicien, qui prend pour régime de ne penser que son action et de ne recevoir comme preuve que les résultats…..Cet esprit est ravageur.S’il y a quelque civilisation à espérer et quelque culture, ce n’est point là qu’il faut les chercher…”
    Merci, Mr Alain.Au secours, ils sont devenus fous…

  6. Il faudrait la soigner la pôvre… Peut-on parler de névrose ?

  7. Si ce n’était qu’une farce sans conséquence :
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/nadine-morano-hors-sujet-52049

  8. Cette folle scandaleuse devrait être enfermée à vie dans un quartier de haute sécurité. Il faut vraiment être cinglée pour débiter de telles sottises qui ruinent la famille, la vraie, celle qui fonde la véritable société. Mais quels sont les objectifs de cette pseudo ministre?

  9. Parmi les “réalités quotidiennes”, on peut aussi citer les antisémites, les racistes, les pédophiles…
    Si on se met à défendre toutes les “réalités quotidiennes”, hé ! pomme !, on peut tout aussi bien défendre ces “catégories sociales”.
    Ret’nez-moi, ret’nez-moi !

  10. Je vois plus du dogmatisme idéologique que du pragmatisme. Je crois qu’elle est FM.

  11. De manière plus générale concernant Morano, voyez la critique de Marianne (qui déjà n’avait pas hurlé comme les autres contre Benoît XVI lors de son voyage en Afrique) :
    http://www.marianne2.fr/Nadine-Morano-a-l-Education-Pitie-pour-nos-enfants-!_a178056.html

  12. Nadine Morano “attachée” à la messe de Minuit, ce sera le jour ou les cathos se comporteront le 24 décembre au soir comme certains syndicalistes sequestrant leur chef d’entreprise… La dame en question est franc mac’, elle est au “Droit Humain”…

  13. Un moment magnifique de télévision avait été il y a 2 mois durant le déchainement médiatique contre Benoît XVI, Nadine Morano qui se déclarait “catholique pratiquante” mais d’abord chrétienne avant d’être dans l’église. Elle s’était fait épinglée par Zemmour qui lui avait rappelé l’inconsistance entre son affirmation d’être catholique et ses propos.

  14. Je ne pourrai très certainement pas avoir “mes” enfants (maladie). Et pourtant la solution proposée par Morano ne me tente nullement!
    C’est une fausse solution qui ne retire en rien la douleur de ne pas sentir la vie naître et grandir en soi, de ne pas transmettre soi-même cette vie.
    “Rien n’est proposé aux femmes qui ont une malformation ou une absence utérine, alors qu’elles pourraient être mère!”
    Quelle belle tirade!
    Justement non Madame elles ne peuvent être mère…
    Rien n’est proposé? mais si, mais si: l’adoption.
    Fabriquer un enfant pour un foyer, alors que l’on pourrait donner un foyer à un enfant qui n’en a pas… quelle absurdité!
    Aimer un enfant victime d’abandon et en faire “son” enfant, n’est-ce pas aussi une manière de transmettre la vie et de devenir parents?
    Là est la vraie générosité…
    Par ailleurs la fécondité ne peut se résumer à celle de la chair, à avoir où ne pas avoir ses enfants. Elle passe aussi par celles du coeur et de l’âme.
    Mais c’est un autre sujet.

  15. et je rajouterai même, à mon précédent commentaire, qu’une femme qui aime et élève comme le sien l’enfant qu’une autre ne sait pas, ne peux pas éléver pour x ou y raisons, c’est une extraordinaire aventure humaine!
    (en réponse à “une femme qui porte un bébé pour une autre, c’est une extraordinaire aventure humaine!”)

  16. et au menu des petits déjeuners , était-ce : ” pâté d’embryons à volonté ?”
    (merci de me passer ce grave post destiné, non pas à faire rire, mais au contraire faire un fort écho au très juste terme de “cannibalisme ” prononcé par le Professeur Testard, ce malgré toute l’horreur réaliste volontairement assumée du propos.
    Car au fond toutes ces “avancées” prétentieuses et faussement humanistes se rejoignent pour faire de l’humanité un matériau consommable et destructible à merci, conformément aux obscures idéologies dites “des lumières” dont se réclament sans vergogne ces emblématiques apprentis sorciers.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.