Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Monseigneur Santier et la repentance : acte 2

On se souvient de la "repentance" de monseigneur Santier qui demandait pardon pour la présence trop forte de l’Eglise en Vendée. Suite à de nombreux courriers, il réagit dans Ouest-France, persiste et signe. Nous savons quoi penser d’une telle attitude mais l’important est de voir que d’aucune manière il ne peut se justifier en prétextant l’exemple de Jean-Paul II.

En effet, il est temps de briser un mythe : Jean-Paul II n’a jamais reconnu une quelconque culpabilité de l’Eglise ni prononcé le mot "repentance" en cette fameuse journée du pardon du Jubilé de l’an 2000 qui fit couler tant d’encre et de salive, souvent mal à propos. Pour s’en convaincre, il suffit de se réferer aux trois actes qui marquent cette journée du pardon : l’Angelus, l’homélie et la prière universelle du 12 mars 2000.

La démarche du défunt Pape fut la suivante :
Jpii_4
l’Eglise est sainte (paragraphe 1 de l’Angelus);
certains de ses fils ont péché en causant du mal autour d’eux. En péchant, ils se sont éloignés de l’Eglise, qui ne peut précher, suggérer, provoquer ou faire le mal (paragraphe 1 de la prière universelle);
– l’Eglise est glorifiée par les mérites de ses fils, mais elle porte également les péchés de ses fils pécheurs (paragraphe 1 de l’Angelus);
des fautes graves ont été commises contre l’Eglise : persécutions, outrages… (paragraphe 4 de l’homélie);
– Jean-Paul II, vicaire du Christ, propose à l’humanité de "purifier la mémoire" en implorant le pardon de Dieu sur tous les pécheurs, pour qu’elle puisse rentrer, réconciliée, dans le troisième millénaire, les chrétiens pouvant y jouer ainsi leur rôle de témoins de l’espérance (paragraphe 3 de l’Angelus).
l’Eglise pardonne aux hommes les fautes commises contre elle (paragraphe 4 de l’homélie);
l’Eglise demande pardon à Dieu pour les fautes de ses fils (prière universelle).

Le sujet mérite d’être plus étudié en s’imprégnant de la pensée profonde de Jean-Paul II. Mais on est déjà loin de la désinformation propagée sur cet acte de pardon. La caricature de cette "repentance" qui se répand est le fruit de l’ignorance ou de mauvaises intentions. Quoi qu’il en soit, la seule lecture objective des textes la contrecarre.
Jean-Paul II regrettait sans doute que les péchés des fils de l’Eglise, épouse du Christ, aient empêché cette dernière d’être plus présente sur terre. C’est lumineux, mais on est à l’opposé des propos de monseigneur Santier.

Lahire

Partager cet article

12 commentaires

  1. où peut-on se procurer une @dresse de Mgr SANTIER afin de lui faire part de notre étonnement face à ses propos?

  2. H U M O U R
    Mgr SANTIER n’est pas aussi lumineux que ça!!!!

  3. Pour aller plus loin : l’ouvrage de Renaissance catholique, au milieu de cette page :
    http://www.renaissancecatholique.org/rubriques/publications2.htm

  4. “l’Eglise, qui ne peut précher, suggérer” […) L’Eglise ne peut précher ? C’est une blague ? Incroyable. Mais je crains que cela ne soit pas une erreur puisque les nouveaux apôtres, les disciples de “l’aggiornamento du concile vatican II devant apporter un nouveau printemps dde l’Eglise” préconisent de NE PAS convertir des juifs les musulmans, etc., qui pourraient se sauver dans leur propres religions… En comptète opposition au commandement de Notre Seigneur Jésus-Christ: “Allez dans le monde, convertissez les nations.” Ce qui implique de précher. “Celui qui sera baptisé et croira sera sauvé. Celui qui ne croira pas sera condamné”. Ce qui implique que les infidèles ne croyant pas au Fils de Dieu seront condamnés. C’est net.

  5. @ Ingomer :
    Lisez la phrase dans sa totalité :
    ” l’Eglise, qui ne peut précher, suggérer, provoquer ou faire le mal “, c’est à dire :
    l’Eglise, qui ne peut précher le mal, suggérer le mal, provoquer le mal ou faire le mal “.

  6. Ingomer nous offre ici un exemple très éclairant de la manière dont les “tradis” les plus durs déforment les documents du Magistère postérieurs à Vatican II pour leur faire tenir des propos contraires à Tradition…

  7. “Vous jugerez l’arbre à ses fruits”. Et que cela plaise ou non, le printemps de l’Eglise n’est pas venu, mais un hiver rigoureux. Les fruits des réformateurs ne sont pas bons: “l’Eglise, barque prête à couler” (Cardinal Ratzinger, Chemin de Croix 2005).

  8. A Martes in Deo : je lui ai écrit plusieurs fois depuis cette homélie à [email protected] .

  9. Je viens de lire l’homélie de Mgr Santier et, à mon avis, il y a malentendu.
    Sans connaître cet évêque, sans doute a-t-il voulu s’excuser pour des actes ou des paroles “durs” car manquant de charité vis-à-vis de pécheurs. Et les réactions ont compris cela comme une remise en cause de la fermeté des Vérités catholiques sur la foi et les moeurs… qu’en pensez-vous?
    Lorsque le Christ s’adresse à la Samaritaine, il est ferme mais non pas dur. Doux est le mot.
    En revanche, ayant lu toute l’homélie… j’en viens à me demander si, sous couvert de manque de charité, cet évêque n’en arrive pas à “jeter le bébé avec l’eau du bain”, à jeter le discrédit sur la doctrine catholique sur l’homosexualité ou le divorce. C’est fâcheux, et je ne comprends pas sa position.

  10. le langage double est la caractéristique des modernistes. Vous lisez une page, c’est catholique, vous lisez l’autre, ça ne l’est plus… (St Pie X, Pascendi)

  11. @ Anne-Marie
    Merci pour le lien. je m’empresse de l’exploiter.
    @+

  12. Arrêtons, nous, chrétiens de tomber sur le dos de nos courageux évêques. Ils ont déjà assez à faire face à la société sécularisée. Et puis n’oublions qu’en tant que successeur des apôtres nous devons respecter ce qu’ils nous disent ! Mais il est vrai que les apôtres eux-mêmes avaient déjà du mal à se faire écouter des premières communautés… domage que cela non plus ne change pas !!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]