Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Monseigneur Williamson : « devant Dieu, je demande pardon »

Cette déclaration d'aujourd'hui reportée par Zenit :

Le Saint-Père et mon supérieur, Mgr Bernard Fellay, m'ont demandé de
reconsidérer les remarques que j'ai faites à la télévision suédoise il
y a quatre mois, en raison de leurs si lourdes conséquences.

En
examinant ces conséquences, je peux dire sincèrement que je regrette
d'avoir fait ces remarques
, et que si j'avais su à l'avance tout le mal
et les blessures qu'elles allaient susciter, spécialement pour
l'Eglise, mais aussi pour les survivants et les familles des victimes
de l'injustice sous le Troisième Reich, je ne les aurais pas faites.

A
la télévision suédoise, j'ai seulement exprimé une opinion (… « je
crois »… « je crois »…) de quelqu'un qui n'est pas un historien,
formée il y a 20 ans, sur la base des évidences alors disponibles, et
rarement exprimées depuis lors en public. Cependant, les événements de
ces dernières semaines et les conseils de membres plus anciens de la
Société Saint-Pie X, m'ont persuadé de ma responsabilité pour la grande
détresse causée. A tous ceux qui ont été honnêtement scandalisés par ce
que j'ai dit, devant Dieu, je demande pardon.

Comme l'a dit le Saint-Père, chaque acte de violence injuste contre un homme blesse toute l'humanité.

+ Richard Williamson,

Lahire

Partager cet article

21 commentaires

  1. Il n’y a pas rétractation sur le fond.

  2. Je dis bravo pour cette leçon d’humilité.
    Je note que Monseigneur a du déjà demander perdon 5 fois.
    Avec les chiens de la pensée unique, cela ne suffira jamais. Mais ceux-là crèveront en enfer.
    Je dis mes respects à Monseigneur.

  3. Quelle sagesse…
    Je pense que bon nombre de ceux qui ont hurlé avec les loups devraient se servir de cet exemple de piété filiale.
    Merci Monseigneur

  4. Maintenant l’affaire est close.

  5. maintenant SILENCE !!Le St Père souffre assez comme ça et nous tous aussi

  6. J’en ai vraiment assez de cette chasse au sorcier. Ma mère n’était même pas né quand la guerre s’était déjà terminée !
    Vraiment ras-le-bol.
    Croire en l’Holocauste juif n’est pas un dogme chrétien.
    Pour le reste, il y a plein d’autres génocides. Qu’on punisse ceux qui osent nier que la guerre que mènent le Rwanda et l’Ouganda en RDC ont fait des millions de morts. Ah, zut, le Rwanda et l’Ouganda sont des grands amis des USA et de la GB. Pas possible.

  7. Je crois qui ne faut pas compter sur les loups pour relayer cet information .

  8. Encore une fois des propos alambiqués… « on m’a conseillé.. » « en éxaminant ces conséquences.. » « en raison de leurs si lourdes conséquences ». Comme si ce n’était que pour les conséquences et non pour le mensonge de ces déclarations mêmes qu’il fallait demander pardon. Il ne revient pas sur le fond… Encore du fiel, et j’espère qu’il sera bel et bien exclu de la fsspx car sur la base de cette allocution, il n’est à mon sens toujours pas réintégrable.

  9. Le fond de sa pensée reste la meme.
    Que vous êtes naifs…

  10. Peu de personnes ont écouté en entier les propos tenus par Mgr Williamson dans son interview à la télé suédoise. Et encore moins ont analysé attentivement son discours qui est truffé d’erreurs et qui montre son ignorance complète du sujet.
    Une étude très complète publiée sur le web répond en détails à ses arguments : http://www.phdn.org/negation/williamsonneg.html (site critique envers les traditionalistes mais très sérieux).
    A lire pour savoir quoi répondre à ceux qui s’émeuvent légitimement de l’Affaire Williamson. A lire également pour comprendre que Mgr Williamson, par ses propos outranciers (sur maints sujets) proférés depuis des années et par ses amitiés douteuses avec des révisionnistes, pose un grave problème à l’Eglise. Et à faire lire à Mgr Williamson lui-même pour l’éclairer : nous devons espérer qu’il cherche dorénavant sincèrement la Vérité et qu’il exprimera un jour un repentir plus autentique que ces excuses qui ne sont en rien une rétractation.

  11. On l’aura noté, si l’évêque en est venu à « reconsidérer » ses propos, c’est à la demande de sa hiérarchie, et au vu de « leurs si lourdes conséquences » et des « événements » postérieurs. S’il « regrette », et « demande pardon », c’est pour « tout le mal (…) les blessures (et) la grande détresse » provoqués « à tous ceux qui ont été honnêtement scandalisés ».
    Bref, il ne se rétracte pas sur le fond. La seule nuance dont il module ses affirmations passées est dans la reprise de leur énoncé prudentiel : « je crois » (au sens de : « c’est selon moi la thèse la plus probable ») et la précision des limites de son enquête : « je ne suis pas historien » et les « évidences (maladresse de traduction de l’anglais « evidence » = preuve ?) disponibles (…) il y a 20 ans ».
    Laissons chacun conclure, pour le fond du problème historique, de R. N. Williamson (some petty cash, au vrai), de la FSSPX et surtout du Vatican.

  12. Drôle de rétractation : « j’ai seulement exprimé une opinion (…), sur la base des EVIDENCES alors disponibles, et rarement exprimées depuis lors en public »

  13. Et patati et patata…
    Tenons nous en aux faits.
    Sachons au moins apprécier ce geste d’humilité !
    ça vous arrive souvent de demander pardon, publiquement ?
    Tout le reste…NE NOUS REGARDE PAS.

  14. Les cathophobes n’ont qu’à bien se tenir …!

  15. Mais zut à la fin, chacun à le droit d’adopter des positions historiques qui lui semblent cohérentes !
    Et pour ceux qui attendent une « rétraction sur le fond », vous souhaitez peut être une allégeance au programme scolaire européen et une intégration de celui-ci dans les dogmes catholiques ?

  16. A broke, oliv 85, Louise et cathelineau:
    Oui effectivement Mgr Williamson ne s’est pas rétracté sur le fond, effectivement ce n’est qu’ à la demande de sa hiérarchie qu’il a livré ses excuses, ET ALORS???
    Il s’est excusé pour le mal qu’il a fait en s’exprimant sur ce sujet sensible mais laissez-le PENSER et CROIRE librement ce qu’il veut!! C’est la moindre des libertés!!Il n’y en a déjà plus beaucoup de liberté dans ce pays, il serait bon d’y penser au lieu de se comporter en chien de garde de la pensée unique!
    Comment voulez-vous vérifier ce que PENSENT les gens, de toute façon?

  17. On parle trop de Mgr Williamson!
    Je ne sais pas grand choses de l’holocauste, mais je croyais savoir que nul ne peut être inquiété pour ses idées, sa façon de penser.
    Manifestement le seul sujet tabou dans les médias, est la question juive, même parmi les catholiques toujours frileux!
    Tout ce qui touche au sujet juif est tabou!
    Pourquoi ? Pourquoi ? Qui peut répondre à cette question ?
    La moindre critique est passible de prison, la moindre interrogation historique est strictement interdite.
    Les Arméniens ont étés génocidés, rien ni personne ne m’interdit de les critiquer !
    Les Vendéens ont étés exterminés, rien ni personne ne m’interdit de les critiquer !
    Pour les Vendéens, la République se justifie encore des crimes à l’origine de sa naissance !
    Vous pouvez déblatérer sur les Français, les catholiques, les musulmans(pas trop) les hindouistes et les adorateurs du nombril, on vous laissera en paix!
    Mais une simple remarque, une simple question, une simple interrogation sur Israël, sur la Shoah, sur l’argent de ces personnes là, sur leurs mœurs, sur le Talmud et vous êtes catalogué comme fascistes, terroriste, infréquentable, et passible de prison, si ce n’est des actions du Bétard !
    Les historiens peuvent et même doivent tout remettre en question, le seul sujet tabou, c’est toujours le même.
    Impressionnant ! Non ?
    Je commence à mieux comprendre l’attitude de certains Roys de France !
    Stop au terrorisme moral, intellectuel, politique.
    Je me moque de ce qu’a pu dire Mgr Williamson, si c’est vrai ou si c’est faux, mais la persécution qui le touche de la part des merdias de gauche finit par me le rendre sympathique.
    Et je sais que je ne suis pas le seul !
    Même réaction de la part de personnes non catholiques et apolitiques.
    De fait ce terrorisme culturel commence à se retourner contre leurs auteurs, et ça ce n’est que justice !
    Mgr Williamson, vous demandez publiquement pardon à Dieu!
    Bravo, vous avez raison, c’est le seul juge qui mérite votre attention.
    Vous êtes entouré de loups enragés, ne vous en inquiété pas, c’est l’époque qui veut ça, et ce n’est qu’un début !
    Mais ce commentaire passera-t-il ?

  18. Le Saint-Siège a jugé ces exuses insuffisante.

  19. Il aurait pu utilement se retrancher derriere St. Thomas…

  20. « Les regrets formulés hier par l’évêque intégriste Richard Williamson pour ses propos négationnistes ne correspondent pas à l’exigence qui lui a été présentée de les retirer « sans équivoque et publiquement », déclare le porte-parole du Vatican. »
    que votre oui soit oui

  21. « Bravo! », « Quelle sagesse! », « Mes respects »… Ne nous emballons pas tout de même. D’accord pour considérer ces paroles comme un moindre mal, mais faire tant d’éloges pour des propos qui n’accouchèrent qu’après trois semaines (!) et un premier refus d’excuses…

Les commentaires sont fermés pour cet article