Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Monseigneur Bagnard soutient la Manifestation nationale du 18 novembre

Prévenu par mail :

"Voici le mot de soutien adressé par Mgr Bagnard à Alain Escada, président de Civitas :          

 Cher Monsieur,

Merci de m'avoir prévenu de cette grande manifestation. Soyez sûr que je suis avec vous dans cette défense du mariage et de la famille.Je suis désormais évêque émérite et je n'ai plus de responsabilité autre que celle de prêcher des retraites  à des prêtres et de donner des cours.
          Croyez à toute mon amitié et à ma prière.
          Bien à vous,cordialement.
          Mgr Bagnard.

Tous présents à Paris le 18 novembre pour défendre la Famille, le mariage et l'enfant ! RDV à 14h30, devant le Ministère de la Famille, avenue Duquesne, Paris 7ème (métro : Ecole Militaire).

Partager cet article

15 commentaires

  1. tous ces évêques sont bien gentils, mais aucun ne se dérange !
    Généreux en bénédictions, ça ne mange pas de pain !
    Je ne parle pas spécialement de Mgr Bagnard que je n’ai pas l’honneur de connaîre ni son lieu de résidence.

  2. Rectificatif:
    Comment interpréter sa dernière phrase : “Je suis désormais évêque émérite et je n’ai plus de responsabilité autre que celle de prêcher des retraites à des prêtres et de donner des cours.” ?

  3. @RH : en effet.

  4. Merci pour votre mot Monseigneur, nous sommes avec tous ceux qui veulent marcher pour la famille !

  5. Très sympa.
    La prière d’un évêque, tout de même, ça compte! Tout le monde ne pourra se rendre à la manif. C’est un fait. Si tous ceux qui ne sont pas à la manif pouvaient prier devant le Saint Sacrement ou le tabernacle pendant la manif, ce serait assez fort…
    Un jour, je me rendais à une veillée de louange. J’avais séché plusieurs semaines d’affilée, et lorsque j’ai débarqué, tout le monde était sur le pied de guerre pour partir évangéliser dans les rues. C’était organisé depuis quelques semaines, et ils avaient même effectué une formation ( parce que ce n’est pas si évident d’aller prêcher dans les rues. Il y a des consignes à connaître, il faut s’imprégner d'”amour”, de patience, de bienveillance, avant d’aller au contact : je précise que c’était chapeauté par un prêtre de l’Emmanuel). Ceux qui ont l’habitude de ce genre d’intervention, savent qu’il est d’usage qu’un ou deux restent pour prier devant le Saint Sacrement pendant que le reste du groupe se déplace dans les rues.
    Comme je débarquais, et n’avais pas suivi la formation, j’étais toute désignée, et nous sommes restées seules devant le Saint Sacrement, une dame que je n’avais vue et moi-même.
    Je peux, nous pourrions, avec cette personne qui s’en souvient certainement, et qui a vécu la même chose que moi, vous assurer que le Seigneur aime beaucoup cela.
    Lorsque le groupe est revenu, il était complètement transporté. Mais moins que ma compagne d’un soir et moi. Il s’était passé de très très belles choses dans les rues et une espèce d’apéro était organisé, en suivant, où ils nous ont raconté et se sont mutuellement raconté ce qu’il s’était passé. Mais la dame et moi partagions complètement cet engouement. On pourrait penser que ceux, minoritaires, qui restent devant le Saint Sacrement, sont ceux qui sont punis, ou portent le bonnet d’âne. Mais non. Il en faut. Et nous avons pris notre rôle très au sérieux, étant entièrement concentrées le temps qu’il a fallu. Ce fut un grand honneur, car nous avons eu l’absolue certitude, que Notre-Seigneur apprécie particulièrement cela.

  6. Mais bien sûr, cela ne remplace pas le fait de se déplacer. La majorité marche, et quelques-uns, ceux qui, par nécessité, ont du rester, prient de tout leur cœur devant le Seigneur.

  7. Merçi au salon beige qui nous informe,et encourage l’unité dans ce combat!
    Merci à toutes les personnes et associations qui s’unissent!
    Je reviens d’une coférence faite par le président d’Alliance Vita,qui n’a pas l’air de vouloir s’unir à la manifestation du 20 janvier ,pour l’instant!Espérons que ça changera!Ceux qui jouent la division,se coulent eux mémes!!
    [Ah bon? Mais pourtant son communiqué laissait croire le contraire. Double langage? Double manifestation en janvier? Autant de causes de division et de scandales! A quoi joue t-on dans ce milieu?
    JL]

  8. Mgr Bagnard soutient la manifestation nationale du 18 novembre parce qu’il le dit lui-même, il est devenu “évêque émérite”. L’aurait-il soutenu s’il était encore en charge d’un diocèse ?
    Ce qui pose la question des relations entre la hiérarchie diocésaine et le pouvoir politique.
    D’après la liste que l’on trouve sur le site, , 57 évêques en fonction ont pris une position claire contre la « dénaturation du mariage » : 31 d’une façon individuelle et 26 au travers de trois communiqués communs (10 évêques de l’ouest, 6 de Normandie et 10 évêques de l’est). Et les autres ?
    Je crois qu’il existe au moins 140 évêques en France. Faites la soustraction et vous verrez combien n’ont pas voulu ou osé prendre position : apparemment nos prélats craignent davantage les “représailles politiques” d’un pouvoir athée que les foudres de Dieu.
    “N’ayez pas peur !” avait proclamé Jean-Paul II.
    La parole que le pape saint Pie X avait prononcée au moment de la béatification de Jeanne d’Arc, le 13 décembre 1908 s’applique tout à fait à la frilosité officielle du clergé post-conciliaire : « De nos jours, plus que jamais, la force principale des mauvais, c’est la lâcheté et la faiblesse des bons, et tout le nerf du règne de Satan réside dans la mollesse des chrétiens. »
    Que nos évêques cessent leurs atermoiements, leurs “susurrements” ! Qu’ils arrêtent de tourner autour du pot ! Ils ont le pouvoir d’excommunier les parlementaires qui voteraient cette loi. Aux actes, N’ayez pas peur “citoyens évêques” !!

  9. Hmmm… C’est à la limite de la désinformation ce que vous faites. Comme Civitas, vous faites tourner en boucle cette malheureuse réponse très formelle d’un évêque, laquelle réponse précise qu’il n’a plus de responsabilités majeures…
    [Vous nous jugez sans avancer le moindre argument à la “limite de la désinformation”. Ce qui signifie en français qu’on n’est pas dedans. Donc il n’y a rien à craindre…
    Cependant, que vient faire la question de ces “responsabilités majeures”? C’est parce que monseigneur Bagnard n’est plus diocésain que … quoi finalement?
    Bref, ce soutien de Mgr Bagnard vous agace mais vous ne savez pas comment le neutraliser. Ben, prenez-le tel qu’il est, c’est tout!
    JL]

  10. Beaucoup de considerations inutiles.
    C’est un message tres chaleureux.
    Vraiment merci, Monseigneur!

  11. @Gilles
    Allez voir le site du diocèse de Belley-Ars et les interventions successives de Mgr Bagnard + sa participation à la marche pour la vie.

  12. Pour que nous soyons UN, il faudrait que nos évêques parlent d’un seule voix. Ou qu’au moins le “grand chef” des évêques de France donne le ton. Cela s’entend si l’on considère la collégialité.

  13. @ GG
    Effectivement, je suis allé voir le site du diocèse de Belley-Ars. Voici ce que j’ai trouvé :
    http://catholique-belley-ars.cef.fr/Un-mariage-pour-tous.html
    Je suis allé sur d’autres sites de diocèses et reconnais que ce que je viens de lire sur celui de Belley-Ars est assez exceptionnel.

  14. @ Tintoun
    A l’exemple du Christ, l’évêque est le berger qui marche en tête de son troupeau. D’où la crosse, symbole du bâton pastoral, qu’il arbore.
    Petites rectifications aux chiffres que j’avais avancés : la France compte 105 évêques en fonction en 2012.
    D’après la liste dressée par le Salon Beige, 59 ont pris une position claire contre la « dénaturation du mariage » : 33 d’une façon individuelle et 26 au travers de trois communiqués communs.

  15. J’ai lu ça et là que la manif du 18 serait “bourrée d’intégristes” ou de “tradis-bourgeois-réacs sectaires”.
    Je ne comprends vraiment pas ces a priori : je suis un jeune catholique ayant des parents non-croyants, je ne suis donc pas de telle ou telle tendance ou plutôt je ne correspond à aucun stéréotype du “catho pratiquant” pourtant ça ne me pose aucun problème de manifester le 18 -comme le 17-.
    Il ne faut pas non plus s’enterrer dans des “rivalités” ou des “querelles de style” car de toutes façon pour l’opinion publique nous sommes tous les mêmes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services