Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Mondial de football : parlons de l’Afrique du Sud

Bernard Lugan, spécialiste de l'Afrique, a été interrogé aujourd'hui sur I-Télé. Un entretien sans langue de bois, bien loin du politiquement correct. Décapant.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Excellent le commentaire sur l’Afrique du Sud de Bernard Lugan. Il n’a dit que la vérité que nos médias se gardent bien de révéler.

  2. les joueurs français africains jouent en afrique du sud
    comme cela est beau
    comme cela est bien

  3. Prenez plutôt l’url originale sur realpolitik TV. Desouche fait un excellent travail mais Lugan est un intervenant de realpolitik TV. Récompensez SVP les créateurs de contenus, même si pour cette émission, le contenu appartient a Itélé. Rares sont les créateurs de contenus soutenant nos idées, aussi ne les ignorez pas !

  4. “Nous vivons dans un monde castré, moi je parle viril ! Ce que vous me reprochez, c’est un délit d’opinion !”
    On en redemande !

  5. Bravo, professeur Lugan !
    Même pas pris une ride depuis l’époque des pèlerinage de Martel en Quercy où je fîs sa connaissance, il faut conseiller ses livres excellemment documentés, c’est du “vécu”, du vrai de vrai !
    Et merci au salon beige pour ce lien qui m’a fait l’écouter, n’ayant pas vu l’émission.

  6. Surtout que les gens qui trainent sur fdesouche sont en majorité favorables au hellfest.

  7. Ah ! si nous avions une chaîne télé qui appartienne à la droite Nationale, que de vérités seraient données au grand jour.La vérité nous rendra libre…Mais hélas nous sommes entourés de menteurs et de mensonges. Nous vivons donc sans liberté.

  8. B.LUGAN est modéré par rapport aux conseils aux voyageurs du gouvernement français qui sont terrifiantes

  9. Pris sur Realpolitik TV, merci Paul !
    Quel constat ! il nous faut plus de Bernard Lugan ! Il faut avouer cependant que cela n’est un secret que pour nos politiques et nos media “bienveillants”, qui abreuvent nos concitoyens de cette pensée unique censée formater les esprits. Heureusement qu’il existe maintenant des moyens d’en sortir.

  10. Je ne suis pas toujours d’accord avec lui puisque comme tous les universitaires ils privilégient des angles d’approche au détriment d’autres, mais il a quand même une approche intéressante
    Bernard Lugan, morceaux choisis
    “Depuis un quart de siècle l’historiographie africaine a fait des progrès considérables, bouleversant les dogmes de la pensée dominante sur laquelle est fondée la culture d’asservissement de l’Europe. Ainsi :
    – En 1986, puis durant la décennie 1990, le postulat selon lequel la richesse de l’Europe fut fondée sur l’exploitation de ses colonies africaines a été pulvérisé par Jacques Marseille et par les historiens britanniques. Journalistes, artistes et invités des émissions de télévision continuent à pourtant à ânonner les poncifs éculés du « pillage colonial ».
    – En 2005, Daniel Lefeuvre démontra que la France s’était ruinée en Algérie et que les « 30 glorieuses » ne devaient rien à la main d’œuvre immigrée venue d’Algérie. Le président Bouteflika exige pourtant des excuses de la part de la France.
    – Dans le domaine de la traite des Noirs, Olivier Pétré-Grenouilleau et les historiens anglo-saxons réduisirent à néant le postulat selon lequel la révolution industrielle Européenne résultait directement de la traite. Ils mirent également en évidence l’étroite association de bien des royaumes africains au phénomène, démontrant qu’en réalité, une partie de l’Afrique avait vendu l’autre aux Européens. L’acte d’accusation de la seule Europe est pourtant toujours psalmodié, cependant que la Traite musulmane est régulièrement occultée.
    – Pour ma part, j’ai longuement mis en évidence, et cela depuis une quarantaine d’années, l’importance du fait ethnique. Après avoir été nié jusqu’à l’absurde, ce dernier est désormais cité par les journalistes parce qu’ils ne peuvent plus l’occulter. Ils tentent cependant de l’amoindrir, cherchant à faire croire qu’il serait en partie le résultat de la colonisation, ou bien ils le vident de son sens. Ainsi au Nigeria les affrontements traditionnels entre pasteurs peuls (Fulani) et agro pasteurs birom (voir Afrique Réelle n°3) sont présentés comme un choc religieux, explication tronquée car ces heurts sont multi séculaires alors que l’islam n’est présent dans la région que depuis la fin du XVIII° siècle et le christianisme que depuis les années 1900-1920… Il en coûte aux universalistes de reconnaître que les hommes sont différents et que partout dans le monde quand le principe de vie « une terre, un peuple » n’est pas respecté, les affrontements sont inéluctables.
    – En Afrique du Sud, tous les historiens admettent désormais que, sur 1/3 du pays les Blancs ont l’antériorité sur les Noirs et cela pour des raisons climatiques que je détaille dans mon dernier livre[1], mais, dans les médias, il est toujours affirmé que les Blancs ont dépossédé les Noirs.”
    “le monde médiatique demeure donc enfermé dans les certitudes et les approximations imposées par le politiquement correct. Comme les citoyens l’ont enfin compris, ils ne font donc plus confiance aux journalistes et c’est pourquoi la presse d’information sur support papier est moribonde. Le Figaro est certes encore lu, mais essentiellement pour son carnet du jour. Libération et Le Monde ne survivent que par les aides de l’Etat et les abonnements institutionnels_; quant à la presse régionale, elle se maintient grâce aux renseignements de proximité qu’elle donne.”

  11. l’oeuvre de BL sur l’Afrique est un monument.
    A dévorer sans délai. Il avait déjà publié une “Histoire à l’endroit” de l’Afrique.
    A retenir, le viril et le castré.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services