Mon Dieu, est-ce si difficile de prier chaque jour ensemble quand on est marié ?

Capture d’écran 2017-07-20 à 22.43.34Vu de l’extérieur, on pourrait se dire que non… Et pourtant ce n’est pas si dur de se mettre à genoux ensemble sous le regard de Dieu. C’est même terriblement intéressant et avantageux : plus je prie avec mon conjoint, plus je cimente mon couple et plus je consolide ses fondements. Certains diront : elle (ou il) est plus pieux (se) que moi. Chacun son rythme… D’autres préfèreront prier chacun de son côté… Il y a une troisième catégorie qui se dit que l’on peut aussi prier ensemble.

Pour aider les couples, L’Institut pour la Famille en Europe (lien) publie un livret dont l’objectif est d’aider les époux à s’y mettre, en douceur, et pour un plus grand amour.

Le livre est destiné aux époux qui souhaitent vivre ensemble une prière quotidienne où « tout est dit ». Cette prière se décline sur le même mode chaque jour de la semaine. Elle est composée d’un acte d’abandon à la miséricorde, d’un temps d’action de grâces, d’une lecture de la Parole de Dieu, et enfin d’une méditation originale pour chaque jour consacrée à un thème qui parle aux époux… le tout sous le regard de Notre-Dame, protectrice du foyer.

A faire connaître … disponible en librairie (prix 4,90 euros) ou sur commande par ici.

Extraits :

« O Marie, qui aimez chacun de vos enfants de manière unique, nous vous confions notre croissance intérieure. Aidez-nous à nous accueillir dans nos différences de rythmes, d’histoire personnelle. »

« Très sainte Vierge, faites de notre vie une messe continuelle, une offrande d’amour au Père en union avec Jésus. Pour cela nous avons besoin de l’Eucharistie. Aussi, nous vous le demandons, donnez-nous soif de la messe pour vivifier notre mariage, non seulement le dimanche, mais aussi en semaine. »

« Au soir de notre vie, quand l’un d’entre nous deux aura rejoint le Père, nous ne regretterons pas ces moments de prière silencieuse vécus l’un à côté de l’autre. En effet, confiant en la divine miséricorde, nous goûterons la présence renouvelée de l’un à l’autre, de ce conjoint qui, devenu davantage notre intime par sa participation à la vie éternelle, parlera à notre cœur le langage de Dieu. »

Laisser un commentaire