Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France / Médias : Nouveaux médias

“Mon curé évangélise sur Facebook”

Sud-ouest consacre un article au père Patrice Gaudin, prêtre à Bordeaux qui utilise Facebook plusieurs fois par jour. A l'instar de l'abbé Pierre Amar dans un autre registre et loin d'un cirque anonyme, il affiche avec fierté son état de prêtre en utilisant une méthode d'évangélisation peu ordinaire qu'il juge efficace et adaptée à la jeunesse dont il a la charge.

"Sur son profil, que voit-on ? D'abord une photo. Pas de doute, nous sommes bien avec un ecclésiastique, même si on ne voit pas son visage. Il se trouve au sommet d'une piste de snowboard du côté d'Ax-les-Thermes. Dans ses habits liturgiques, il brandit l'hostie et célèbre une messe devant une trentaine de lycéens de sa paroisse. « On a bien vu Jean-Paul II sur un kayak, alors… Je suis sur le réseau pour dire ma joie d'être prêtre. Mais c'est surtout un lien paroissial beaucoup plus pratique que l'e-mail, qui relève aujourd'hui de la préhistoire et qui est totalement abandonné par les ados » ".

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. “Il brandit l’hostie” Hummmm !

  2. Plutot pas mal .

  3. Il n’est pas le seul, de plus en plus de prêtres passe aussi par facebook pour faire savoir leur joie d’être prêtre et de proclamer la bonne nouvelle…c’est une des seules manières de pouvoir atteindre les jeunes aujourd’hui, semble-t-il.

  4. J’ai du mal à savoir si vous êtes d’accord ou non avec ces technique d’évangélisation!
    La messe en plein air n’est pas interdite, il me semble, puisque avec mes aumôniers scouts j’en ai dite plus d’une, et le faire en haut d’une piste de snow board, pourquoi pas: d’autres aumônier le faisaient bien devant un champ de bataille avant de partir à la bataille.
    Bref vous comparez cette activité avec celle du prêtre clown que je trouvais un peu bizarre, même si ce n’est pas très différent de l’activité de metteur en scène d’un certain nombre de prêtres Versaillais qui apprécient le fait de passer un message par le biais du théâtre.
    Au final, j’en viens à me demander si vos deux critiques sont positives ou négatives…
    [Eh bien vous posez la bonne question : d’accord ou pas d’accord?
    Nos posts viennent en amont de cette question : On a 3 prêtres qui se lancent chacun dans une forme particulière qu’ils estiment être d’évangélisation (Théâtre, clown et Facebook). ce choix les regarde. En revanche, deux ne cachent absolument leur état de prêtre – ils en sont même fiers – et agissent sur des points qui sont propres à l’Eglise : la vie de la paroisse et la défense de la vie. tout catholique se retrouve dans ces deux oeuvres menés dans le respecyt de l’état de prêtre. Facebook et le théâtre ne deviennent que des moyens : Qu’on soit d’accord ou pas sur ce choix secondaire des moyens n’a pas d’importance. On l’est sur l’objectif et le respect du statu de prêtre.
    Dans l’affaire du prêtre-clown, on n’a pas remis en cause le choix de son moyen (faire le clown), mais avant tout on a relevé le fait qu’il ne révélait pas son état de prêtre et que le temps qu’il consacrait à ses spectacles, devenus non plus moyens, mais but, nous semblait incompatible avec un état de prêtre qu’il cachait!
    En résumé :
    d’un côté, on a deux prêtres fiers de l’être qui choississent des moyens pour leur objectif de prêtre. On aime ou pas le moyen, mais cela relève de leur liberté de choix.
    de l’autre, on a un prêtre qui cache son état et dont le moyen lui consomme tout son temps au point de devenir un but. Qu’on aime les clowns ou pas, la démarche n’est pas bonne.
    Merci d’avoir posé cette question sur les goûts, ça a permis de montrer que le problème n’était pas de ce niveau.
    Lahire]

  5. ce qui est très bien, c’est de pouvoir lire confessions à telle heure, ça réveille… Ou messe pour les exams, les vacances, réunion du groupe ceci, adoration des jeunes professionnels… Tout cela!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services