Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Mobilisation contre la loi de bioéthique, dans toute la France

Mobilisation contre la loi de bioéthique, dans toute la France

Dans les Yvelines, à Villiers-Neauphle-Pontchartrain et Montfort L’Amaury-Méré :

Lyon :

Dans le Rhône, les militants contre la PMA sans père et la GPA font monter la pression avec près de 40 piquets de mobilisation ! Et notamment à

Belleville, Beaujeu, Brignais, Bron, Caluire, Dardilly, Ecully, La Mulatiere, Lyon 1 pl des Terreaux, Lyon 2 pl Carnot, Lyon 2 ucly, Lyon 2 confluence, Lyon 3 marché quai Augagneur, Lyon 4 croix Rousse, Lyon 5 24 colonnes, Lyon 6 , Lyon 7 mairie et pl JMacé marché, Lyon 8 marché des EU, Lyon 9 gare et pl du marché , Neuville s/Saône , Oullins mairie et marché de la Buissiere, Saint Genis Laval, Saint Germain au Mont d’Or, Tassin, Villié-Morgon , Villefranche s/Saône, Villeurbanne et jusqu’à Bourg 01, Le Teil 07, Montelimar 26, Valence 26, Roanne 42 et Macon 71 !

“Pères effacés”, “Père enterrés”, “Pères supprimés”

“société sans père = société violente”

C’est au son de ces slogans portés sur des pancartes écarlates que, sur le piquet de Confluence, des hommes en noir effacés derrière l’anonymat de masques blancs ont symbolisé l’enterrement des pères par le projet de loi bioéthique puisque, comme l’a relevé le comité d’éthique, « l’enfant n’aurait, dans son histoire, aucune image de père, connu ou inconnu, mais seulement celle d’un donneur » (avis CCNE n° 127 p. 22).

Organisée par plus d’une vingtaine d’associations rassemblées sous le label « Marchons Enfants ! », cette mobilisation inédite se tient aujourd’hui partout en France et se poursuivra demain, dimanche 1er décembre. Pour les militants et sympathisants du mouvement social, l’objectif est de s’adresser aux Français : informer, décrypter et inviter d’ores et déjà à se mobiliser pour la grande manifestation nationale et unitaire qui se tiendra à Paris le dimanche 19 janvier 2020.

Situés en centre-ville, sur les marchés, mais aussi en périphérie, à proximité des zones commerciales, les piquets de mobilisations ont permis aux militants d’échanger de manière informelle, de distribuer des tracts et de faire signer des pétitions contre le projet de loi bioéthique : “je signe parce que mon père nous a abandonnés” dit une jeune fille en passant,

Alors que l’on vient de célébrer le 30eanniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, les Lyonnais rappellent que son article 7 stipule que « les enfants ont, dans la mesure du possible, le droit de connaître leurs parents et d’être élevés par eux. ». Signataire de cette convention, contraignante juridiquement, la France ne peut donc pas autoriser la PMA qui organise délibérément l’effacement sans père. En outre, selon un sondage Ifop réalisé en septembre, 82% des Français estiment que « les enfants nés par PMA ont le droit d’avoir un père et une mère ».

Sur les piquets de mobilisation, l’injustice et l’inégalité de cette mesure soulèvent l’indignation, tout comme le remboursement de la PMA sans père par la sécurité sociale, également prévue dans le projet de loi : alors que le gouvernement n’a plus débloquer que 750 millions d’euros sur 3 ans pour les urgences, on se demande quelle maladie va encore être déremboursée pour assurer la prise en charge par le sécu de PMA pour des personnes fertiles, pour le plus grand profit de l’industrie pharmaceutique.

Autre sujet d’inquiétude, la GPA

La pratique des mères porteuses est intolérable. Elle est d’ailleurs interdite en France. Mais le débat est déjà sur la scène, comme l’a notamment montré l’adoption d’un amendement en faveur de la reconnaissance automatique des GPA réalisée à l’étranger. S’il a été finalement rejeté, cet amendement montre bien que la GPA fait bien partie des enjeux du projet de loi bioéthique. Et, pour la coordination Marchons Enfants, la GPA doit aussi être combattue partout dans le monde : la dignité des femmes et des enfants n’a pas de frontière et la France, patrie des droits de l’Homme, doit urgemment agir en ce sens au niveau international.

Tous à Paris le 19 janvier

Une nouvelle manifestation Marchons Enfants !unitaire et nationale contre le projet de loi bioéthique aura lieu le dimanche 19 janvier à Paris, à la veille de l’ouverture des débats en 1ère lecture au Sénat. Après le succès de la 1èremanifestation le 6 octobre dernier, qualifiée par les organisateurs de « manifestation d’avertissement », la participation s’annonce encore plus massive. Au-delà de la traditionnelle guerre des chiffres, la manifestation du 6 octobre a déjà été unanimement reconnue comme celle ayant rassemblé le plus de monde depuis le début du quinquennat. Cette démonstration de force s’est par ailleurs déroulée dans le plus grand calme et sans le moindre débordement, ce qui tranche avec le contexte social ambiant. Le gouvernement et le Président de la République vont-ils prendre le risque de continuer à faire la sourde oreille ? Cette voie de l’indifférence, teintée de mépris et de déni, est celle de la hollandisation. A bon entendeur…

Paris :

Toulon :

Tours :

Clermont-Ferrand :

Rueil (92) :

Le Mans, Niort et Périgueux :

Auxerre :

Béziers :

Thiers :

Arcachon :

Nantes :

Narbonne :

Montpellier :

Mâcon :

Metz :

Bois D’Arcy :

Rodez :

Haute-Savoie :

Aix-Les-Bains :

Marseille :

Sens :

Lille, Bordeaux, Boulogne-sur-Mer et Pauillac :

Tourcoing, Lamotte-Beuvron, Pontoise et Calais :

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services