Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Foi / L'Eglise : L'Eglise en France / L'Eglise : Vie de l'Eglise

Mission à Lyon : le retour de la lumière de l’Immaculée Conception le 8 décembre 2/2

Zenit rappelle l'historique de ces illuminations : 

"Les illuminations du 8 décembre à Lyon, sont liées au culte de la Vierge Marie, dont la colline de Fourvière est le haut-lieu. En 1852, on achevait à Lyon la reconstruction du clocher de la vieille chapelle de Fourvière. Au sommet de l'édifice, on avait placé une statue de la Vierge Marie en bronze doré. Elle devait être inaugurée le 8 septembre, mais une inondation dans l'atelier du fondeur retarda la cérémonie au 8 décembre, autre fête de la Vierge, celle de l'Immaculée Conception (…)

« Tout à coup apparaissent à quelques fenêtres inconnues des lignes de feu… La ville s'était embrasée en un instant. Bientôt, il ne restait plus, sur la vaste étendue des quais, des rues, des passages ignorés et des cours invisibles, aucune fenêtre obscure. Les petits marchands, les clochers, illuminaient leurs baraques, leurs voitures et jusqu'aux bordures des trottoirs… Quelques feux de Bengale s'allumèrent sur les toits de la chapelle de Fourvière, la statue de la Vierge apparaît et la grosse cloche de Saint Jean, cet éloquent interprète des joies publiques, est lancée à toute volée. A huit heures, la population entière était dans la rue, circulant, paisible, joyeuse et attendrie. On se serrait la main sans se connaître, on chantait des cantiques, on applaudissait, on criait : ‘Vive Marie !' Les étrangers n'en revenaient pas de leur surprise, et les Lyonnais, tout remplis qu'ils étaient de cette fête improvisée, se demandaient comment, en un instant, une population de trois cent mille âmes avait pu être saisie de la même pensée ».

L'événement éphémère d'une nuit devint institution. On prépara avec soin les illuminations de 1853. Quant à celles de 1854, elles furent un triomphe, car elles coïncidaient avec la proclamation par le Pape, à Rome, du dogme de l'Immaculée Conception. Les Lyonnais avaient la fierté des précurseurs. Depuis, chaque année, le soir du 8 décembre, les Lyonnais illuminent leur ville pour la fête de l'Immaculée Conception".

Imk Un retour à la vraie fête religieuse en l'honneur de l'Immaculée Conception est perceptible à Lyon. La petite lumière de l'humilité de Notre-Dame veut rebriller là où le laicisme voulait imposer les lumières artificielles des hommes. Et puisque de fort belle manière, le cardinal Barbarin relance les missionnaires de l'Immaculée, rappelons l'esprit dans lequel le Saint Père Kolbe les avait initiés : 

"Le 16 octobre 1917, soit trois jours après la dernière apparition de Notre-Dame à Fatima, le frère Maximilien-Marie Kolbe, horrifié par les festivités du 2ème centenaire de la franc-maçonnerie, crée à Rome la Mission de l'Immaculée (pdf)".

Et si tous les balcons de France s'illuminaient en cette soirée du 8 décembre d'un petit lumignon par âme présente et priante dans les foyers? Quel beau témoignage cela serait, quel beau retour à nos racines, quelle belle action de grâce aussi.

Partager cet article

3 commentaires

  1. Nous sommes le 6; un petit rappel demain serait-il superflu?

  2. Ouiiii ! Des lampions sur toutes les fenêtres demain soir en l’honneur de notre Mère à tous.

  3. A St-Etienne et à Chalons-Sur-Saone, aussi.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services