Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Milton Friedman, apôtre de la liberté scolaire

Le grand économiste, décédé jeudi, s’éloignait sur certains points de ce qu’enseigne la Doctrine sociale de l’Eglise. Il prônait notamment la fin de la prohibition des drogues, dont il reconnaissait pourtant la nocivité.

Frdmns Mais il rejoignait les catholiques dans un combat important : celui de la liberté scolaire. Il était l’un des plus illustres promoteurs du "bon scolaire" – une allocation qui donnerait aux parents un vrai choix de l’école de leurs enfants, publique ou privée. A la fin de sa vie, cette cause était visiblement celle qui lui tenait le plus à coeur : il a créé la Milton & Rose D. Friedman Foundation pour que ce combat lui survive, et la famille de Milton Friedman a même demandé qu’en lieu de fleurs et de couronnes des dons soient faits à cette fondation.

Voici un extrait de l’article de 1955 (v.o., pdf) dans lequel Friedman exposait le principe du bon scolaire :

[Le meilleur arrangement serait] un système mixte, où les gouvernements continueraient à administrer certaines écoles, mais où les parents qui opteraient pour d’autres écoles se verraient remettre une somme égale au coût estimé de la scolarité d’un enfant dans une école d’Etat, sous la condition que cette somme, au moins, soit consacrée à une scolarité dans une école reconnue. […]

[Cet arrangement] répondrait aux des parents qui se plaignent, à juste titre, que s’ils envoient leurs enfants dans des écoles non subventionnées, il leur est demandé de payer deux fois pour la scolarité – une première fois en payant les impôts communs, et une fois directement […]. Introduire la compétition [entre les écoles] aurait pour avantage de promouvoir une saine variété d’écoles.

Henri Védas

Partager cet article

2 commentaires

  1. En France, ce concept a été présenté par de nombreux libéraux sous le nom de “chèque scolaire”. Une idée formidable qui mérite d’être encouragée.

  2. Je suis tres triste. Les médias français n’en parlent à peine, alors qu’ici aux USA, vous imaginez la couverture médiatique sucitée par la disparition de ce génie.
    Aussi ai-je mis sur notre site, une vidéo en anglais ou Friedman, à partir d’un crayon, vous explique la mondialisation et ses bienfaits! Un must!

Publier une réponse