Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Le Vatican

Mgr Müller : il y a pire que la Fraternité Saint-Pie X

Répondant aux questions du National Catholic Register, le nouveau
préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi évoque notamment les discussions avec la FSSPX. Benoît-et-moi a réalisé une traduction de cet entretien, que bon nombre de journalistes ont hélas déformé. En effet, Mgr Müller ne parle pas d'échec et ne précise pas que la tentative de rapprochement est terminée. En revanche, il se montre encore plus sévère avec des groupes situés "de l'autre côté", ce que ne précisent pas ces journalistes qui semblent se réjouir d'un éventuel échec d'une régularisation de la FSSPX. Extraits :

"À quelle étape en sommes-nous dans le dialogue entre le Vatican et la Fraternité Saint-Pie X?

MJe n'appellerais pas cela un dialogue entre deux partenaires dans
l'Eglise. Il s'agissait d'un colloque fraternel pour surmonter les
difficultés avec une interprétation authentique de la doctrine
catholique. Cette interprétation authentique est garantie par le pape.
La FSSPX doit accepter le Saint-Père, le Pape, en tant que chef visible
de l'Eglise. Ils ont un grand respect pour la Tradition. Ils doivent
donc accepter la position du Pape comme indiqué dans le premier concile
du Vatican. Ils doivent aussi accepter les prises de position
doctrinales apportées depuis le Concile Vatican II, qui ont été
autorisés officiellement par le Pape. Une partie du problème est que,
après 30 années ou plus de séparation de l'Eglise, certains groupes ou
personnes peuvent être très fermés dans leur propre dynamique, dans
leurs propres groupes, et très fixés sur ces points. Je crois que ces
questions seront résolues dans le long terme.
[…]

Compte
tenu de tout cela, êtes-vous tout de même confiant et optimiste, qu'il y
aura une réconciliation avec la Fraternité Saint-Pie X?

Je suis
toujours confiant dans notre foi, et optimiste. Nous devons prier pour
la bonne volonté et pour l'unité dans l'Église
. La FSSPX n'est pas le
seul groupe séparatiste dans l'Église. Il y a pire de l'autre côté
aussi
. Ces mouvements sont pires, car ils nient souvent l'essentiel du
christianisme
. Nous devons travailler pour l'unité, et c'est donc aussi
ma tâche d'inviter tous à revenir dans la pleine communion avec l'Église
catholique, qui est dirigé par le pasteur suprême, le Pape – qui est le
vicaire du Christ. […]"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services