Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Mgr Centène : “L’homme n’est pas au-dessus de la nature, il ne peut en modifier les règles”

Le 8 mai, Mgr Raymond Centène a mené la procession et célébré la messe des Rogations
chez les Sœurs Coopératrices Paroissiales du Christ-Roi
à Bieuzy-Lanvaux. Dans son sermon, il a déclaré :

Centène"[…] Depuis le 5ème siècle,
l’Eglise a pris l’habitude de consacrer tous les ans trois jours consécutifs au
jeûne et à la prière pour les fruits de la terre. C’est une manière pour nous de
reconnaître la Seigneurie de Dieu sur la Création et de dire qu’elle est dans
cette création la juste place de l’homme.

La liturgie est une catéchèse, la
liturgie est une école de vie. Aujourd’hui, elle nous rappelle que Dieu est le
Maître de la création parce qu’il en est l’auteur et parce que par sa
Providence il en assure l’ordre et le maintien.

Comme les lectures de cette messe
viennent de nous le rappeler, l’homme
n’est que le gérant de la création et il n’y trouve sa place de façon
harmonieuse que dans le respect des lois de la nature. La liberté de l’homme trouve sa juste place dans l’espace aménagé par
le respect de ces lois. L’homme n’est pas au-dessus de la nature, il ne peut en
modifier les règles.

Il est un des éléments d’un ordonnancement qui le dépasse et si Dieu
lui a confié la gérance  de la création
c’est pour qu’il la gouverne dans le respect des règles établies par le
Créateur.

Son intelligence lui permet de découvrir ces règles. La raison éclairée
par la foi lui permet de connaître ces règles pour en tirer le meilleur parti
.
Ainsi, le grain qui tombe dans la bonne terre donne du fruit à raison de cent
ou soixante ou trente pour un, tandis que celui qui tombe dans les ronces est
étouffé. C’est la loi de la nature dont
on ne peut pas s’abstraire mais qu’il faut connaître et aimer
. Le cantique
de l’offertoire nous le rappellera. Ceux
qui vivent au contact de la terre le savent. La terre nous enseigne…la terre ne
ment pas.

Ce qui est vrai pour la nature extérieure à l’homme est vrai aussi pour
l’homme lui-même, pour la nature humaine. Lorsque les lois humaines prétendent s’affranchir de la loi naturelle,
alors c’est le règne de l’arbitraire qui commence, avec tout ce que cela
comporte d’injustice, d’iniquité, de chaos !

L’homme est créé à l’image de Dieu et il trouve son bonheur quand il
cultive la ressemblance avec son divin modèle. Quand il prétend se faire l’égal de Dieu et dicter ses propres lois,
c’est une tragédie qui commence
. La Bible nous rappelle quelques-unes de ces
tragédies : le péché originel, Sodome et Gomorrhe, la Tour de Babel. Et le démon est toujours prêt à nous suggérer de nouvelles aventures
qui nous conduiront vers de nouvelles tragédies. […]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services