Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay / L'Eglise : L'Eglise en France

Mgr Castet appelle à défendre le mariage par tous les moyens justes et raisonnables

Extrait de l'homélie donnée par Mgr Castet, évêque de Luçon, lors de la veillée de prière pour la vie naissante :

C"Nous prions en ce soir, à l’initiative du Pape Benoît XVI, pour : « la vie naissante ». Nous implorons la Providence pour que les hommes soient
véritablement accueillants au don de Dieu, et ne se prennent pour les maîtres de la vie. Chaque
fois qu’une civilisation, par une doctrine néfaste et vindicative, ou
par facilité (comme
cela est plutôt le cas dans le monde d’aujourd’hui) la vie n’est pas
respectée, bien des repères s’effacent entrainant des bouleversements
qui ruinent la dignité humaine.

Aujourd’hui, nous prions avec
insistance afin que toute vie soit respectée dès la conception. Nous
prions pour que toutes les mères soient accompagnées,
dans le respect de cette dignité fondamentale, sans que des conseils
pernicieux les détournent vers des chemins inacceptables.
Nous prions également pour que la vie soit respectée et protégée à toutes les étapes du pèlerinage humain.

Aujourd’hui, nous sommes
attentifs aux choix sociétaux qui entrent en contradiction avec le bon
sens de tout homme et la révélation évangélique. Nous
disons, par raison, à l’école du Christ puis de l’Eglise, que le
mariage est nécessairement le choix libre d’un homme et d’une femme, qui
s’engagent pour toute une vie dans l’acceptation des
enfants que Dieu donne. Ce chemin est la source du bonheur.
La raison est appelé à être respectée ! Notre monde, trop souvent marqué par l’affect, s’en trouve fragilisé et manipulé. Le
droit ne peut pas être un simple commentaire du fait, qui justifie toutes les situations.

Nous défendrons la nature du
mariage par les chemins qui nous paraitront justes et raisonnables :
actions, manifestations, écriture, parole claire. Nous
défendrons ce mariage, comme nous l’a redit le Pape Benoit XVI lors
de la visite ad limina, par l’attestation de la qualité de notre vie, du
bonheur qu’il y a à vivre les fidélités, du bonheur de
voir nos enfants grandir dans des foyers harmonieux et aimants.
[…] Dans les semaines qui viennent, notre engagement sera davantage sollicité. Nous agirons sans crainte et avec détermination. […]"

Partager cet article