Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay / L'Eglise : L'Eglise en France

Mgr Barbarin : “ce projet de loi n’est ni un bien ni un progrès”

Le cardinal Philippe Barbarin est interrogé dans Le Point sur la dénaturation du mariage. L'archvêque de Lyon y déclare

2"[L]e cri du 13 janvier résonne encore, ce qui ne veut pas dire qu’il a été écouté. Quel que soit le nombre des manifestants – le gouvernement, lui, le sait -, les observateurs reconnaissent que, même à 340 000 personnes, il s’agit d’un mouvement de fond sans équivalent depuis de nombreuses années. Ces foules ne se sont pas déplacées pour défendre leur choix ou leur intérêt, comme à la manifestation de 1984, mais pour le bien de tout notre pays. Car cette loi entraînerait beaucoup de trouble et de confusion. […]
Le président se grandirait en disant : « J’entends les réserves exprimées par les Français, je souhaite que cette réforme fasse l’objet d’un large consensus et qu’elle ne soit pas sujette à des contestations ultérieures. » […] Le mariage est, et doit rester, l’union d’un homme et d’une femme. Il s’agit d’un invariant humain qui préexiste à tout pouvoir politique et à tout choix religieux. […]

Il n’y aura donc pas de loi sur le mariage homosexuel sans que tôt ou tard soient votées, autorisées et, qui sait ? remboursées la PMA et la GPA. Si je suis résolument contre, c’est d’abord parce que je suis pour le fait qu’un enfant puisse bénéficier d’un papa et d’une maman. Je ne dis pas qu’il y a « droit », car beaucoup en sont privés, mais il est clair que, pour tout enfant, c’est mieux de pouvoir grandir entre ses parents. Demandez à n’importe quel professeur, il saura vous dire les enfants de sa classe qui bénéficient d’un équilibre familial et ceux qui n’ont pas cette chance.


Voulez-vous accentuer la pression et descendre à nouveau dans la rue ? Êtes-vous prêts à le faire personnellement ?

Bien sûr. De très nombreuses personnes sot prêtes à le refaire ce 2 février, pour affirmer clairement que ce projet de loi n’est ni un bien ni un progrès.

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services