Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Metro cathophobe

Sans_titre1_1 Voici un dessin ouvertement blasphématoire paru dans le quotidien gratuit Metro du 12 octobre. La rédaction du journal est joignable à cette adresse : [email protected]. Les lecteurs pourront également contacter la conférence épiscopale ([email protected]) pour demander une réaction officielle de l’épiscopat.

MJ

Partager cet article

18 commentaires

  1. Quelle honte, il faut réagir en force
    http://chretiendanslacite.hautetfort.com

  2. Je ne trouve pas que ce dessin soit blasphématoire, ce n’est pas le Christ qui est représenté. Ce n’est qu’un dessin moqueur de mauvais goût, inutile de réagir. on a beau jeu de critiquer les musulmans qui grimpent au rideau à chaque coup de crayon qui les égratignent si on se met à faire la même chose

  3. Visiblement les lecteurs chrétiens de Métro ne se laissent pas faire …
    http://www.metrofrance.com/fr/article/2006/10/03/14/0909-34/

  4. J’ai réagi avec force pour la publicité d’Europe 1 qui ridiculisait la Vierge. Ici, je vois le même esprit anti-catho, mais je ne suis pas sûr qu’il faille réagir aussi fortement. Il ne s’agit pas de blasphème, mais de ridiculisation des catholiques, ce qui est moins grave. En fait se pose la question de savoir quelles sont les frontières que les journalistes ne doivent pas franchir, et quand devons-nous ou non riposter. Doit-on avoir une attitude “tolérance zéro”, ou bien ne réagir que pour défendre l’honneur de Dieu (celui des catholique étant important, mais ne justifiant pas forcément à chaque fois une réaction écrite) ?

  5. ce n’est meme pas drole.

  6. @ Demosthene
    Ce dessin est déjà assurément cathophobe, mais, à mon avis, il est blasphématoire aussi puisque c’est plus la Personne du Christ qui est moquée que le culte ou des attitudes catholiques.
    Il est pervers puisqu’il caricature un disciple qui veut ressembler à son Maître en se plantant des clous, et par là il tourne en dérision des paroles du Christ. “Celui qui m’aime, qu’il prenne la Croix”.
    Alors, oui, réagissons puisque c’est Jésus qui est visé, pas nous! Et prions tous les saints stigmatisés de nous enseigner le respect de la Passion de Jésus, jusque dans les instruments (qui sont les seules reliques que nous puissions avoir de notre Sauveur)

  7. Voici le message que j’ai envoyé à métro :
    Bonjour,
    Ci-joint un lien vers le journal top chrétienté. L’article de cette page devrait être lu par les journalistes de Métro et notamment par M. Boulet. Le dessin paru dans Métro du 12 octobre vous paraît-il toujours aussi “drôle” après lecture ?
    Les vraies informations sont souvent cruelles…
    C. NEUVILLE
    http://www.topchretien.com/topinfo/affiche_info_v2.php?Id=11669

  8. Je ne suis pas d’accord avec vous, Démosthène. La légende de cette image parle bien de “look chrétien”. La référence au christianisme est donc claire : image de mains transpercées par un clou et ancrage du sens dans une légende explicite. Nous devons donc réagir.
    De plus, nous nous différencions des musulmans en ce sens que ces derniers usent de la violence et menacent de mort alors que nous réagissons par des courriers et des menaces de boycottage.
    Métro étant un quotidien gratuit, ce n’est pas lui qu’il faut interpeller en premier, mais ses principaux annonceurs. Un courrier et une menace de boycottage à la rédaction de métro ne seront efficaces qu’avec une copie des lettres de protestations à leurs annonceurs. Si quelqu’un en connaît quelques-uns qui payaient des espaces publicitaires dans ce numéro, peut-il nous en informer ? Je me ferai un plaisir de leurs écrire.

  9. Tout à fait d’accord avec demosthene, ça n’est qu’une caricature, qui, comme le fait à chaque fois une caricature, fait grincer les dents de ceux qu’elle vise. Il n’y a là rien de mal à mes yeux. On ne va tout de même pas réagir comme des musulmans intégristes l’ont fait, mais ici pour quelques dessins encore moins blasphématoires que ceux sur Mahomet.

  10. Réagir serait lui donner de l’importance.

  11. Je suis assez d’accord avec Démosthène… C’est un trait d’humour qui ne me semble pas porter atteinte à notre foi; s’il fait allusion au christianisme via les clous censés rappeler la crucifixion, il fait aussi allusion aux “pearcing” (bonne orthographe?). Il m’a fait sourire, et je ne l’ai pas trouvé offensant (à la différence de bien d’autres caricatures aggressives)!
    En fait la question que je me pose est la suivante : le vocable cathophobe n’est-il pas un piège ?
    N’y a-t-il pas un risque pour nous, de nous laisser renfermer dans un discours identitaire, comme d’autres “machin-phobes” dont on nous bassine les oreilles à longueur de journée ?
    L’absence de mot “cathophobe”, je le voyais comme une chose positive : pour moi c’était le signe que les chrétiens ne font pas dans le communautarisme étriqué; plus encore, cela mettait en évidence que notre solidarité ne se limite pas aux seuls “catho” mais bien à l’humanité que nous avons appris à aimer grâce à notre Sauveur.
    Il nous faut certes nous battre pour que nous soyons respectés dans notre foi. Mais je crains un durcissement qui nous mêne un peu loin !
    Chacun est d’accord pour rappeler l’origine peu gorieuse du mot “islamophobie” par exemple . Pourquoi après l’avoir dénoncé faire la même chose ?

  12. C’est nul, il n’a aucun talent ce dessinateur.
    En ces matières, à mon avis, c’est la hiérarchie catholique qui doit indiquer si il faut réagir et comment.
    A mon avis,tout cela c’est de la provocation, ça n’a aucun intérêt et ne mérite aucun commentaire.

  13. Vouloir faire rire avec les objets de torture de notre Dieu, avec ceux-là même qui ont été la cause de son martyr incroyable… Vouloir faire rire avec ces mêmes instruments qui ont permis le rachat de la faute de nos premiers parents et qui nous permettent aujourd’hui de prétendre à la vision béatifique… voilà qui semble incontestablement blasphématoire ! Au-delà de l’offense faite aux catholiques, c’est surtout une offense faite à Dieu. Que Dieu ait pitié de nous…

  14. Metro a déjà publié une réaction très claire sur ce dessin, dans son courrier des lecteurs de ce matin. le courrier des lecteurs est une des pages les plus sues de metro.
    Je pense que l’idée d’un blog destiné à indiquer qui sont les annonceurs de journaux blasphématoires doit etre envisagée, en vue de constituer des groupes de pression : les seuls à pouvoir faire respecter quelque chose dans un journal sont les annonceurs! . Protester c’est bien, toucher au portefeuille, c’est mieux

  15. il y a certainement un lien avec cette info vue sur bafweb et citée par neuville ci-dessus:
    http://www.bafweb.com/2006/10/16/12853
    comment peut-on rire de cette réalité ?

  16. Il est trés tendance de se moquer de la Chrétienté par tous les biais, entre un dessin blasphématoire ou un clip représentant un Christ homosexuel faisant une pantomine sur le refrain de
    “je survivrai”, cela amuse beaucoup , la preuve il se trouve des personnes, dans ces pages pour prétendre que ce n’est pas grave.
    Le Chrétien doit être au dessus de ça…..
    Il est inadmissible de se moquer de n’importe qu’elle religion.
    Mais nous remarquons tout de même que c’est aux Chrétiens à qui l’on demande de comprendre l’humour à nos dépens…..je n’accepte pas.
    La semaine passée la Sainte Vierge aujourd’hui le Christ et demain?
    Je déplore que des personnes, tel demosthéne trouve cela peu important, il semblerait que pour d’autres religions le blasphéme soit pris trés au serieux et entraine des réactions beaucoup plus violentes.
    Devons nous les blâmer?

  17. Pourquoi ce moquer de notre religion?
    Je pense qu’il y a des sujets qui ne doivent pas être portés en dérision ou bien ne soyons pas étonnés de l’irrespect actuel pour tous et toutes choses.

  18. Voici le message que je viens de faire parvenir à Métro :
    Monsieur,
    En tant que catholique pratiquante et fière de l’être et de vivre ma foi (le mieux possible) j’ai été profondément et douloureusement choquée par l’utilisation que vous faites de Jésus crucifié dans votre dessin illustrant “le look chrétien revient en force’.
    Non je n’irais ni mettre une bombe, ni lancer une fatwa contre vous mais vous redirais avec force ces paroles du Christ que vous avez ridiculisé dans un infecte dessin blasphématoire :
    “Malheur à celui par qui le scandale arrive, il aurait mieux valu qu’il n’existe pas” (Ev selon Mathieu XVIII 7)
    A bon entendeur, je ne vous salue pas
    Maguelone

Publier une réponse