Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre

Menaces sur la politique familiale

Communiqué de Laissez-les-Vivre :

"L'idéologie du genre nie la différence biologique homme-femme arguant qu'il n' y a en la matière qu'un conditionnement social et culturel. Alors que cette idéologie passe à l'offensive en matière d'éducation, elle tente simultanément de saper les bases de la politique familiale. Dès 2000, l'Islande est le premier pays à avoir partagé le congé parental en proposant un congé paternel de 13 semaines non transférable à la mère. Johanna Sigurdardottir, homosexuelle militante, et premier ministre islandais depuis 2009 y était alors ministre des affaires sociales.

G En France, le rapport Grésy [synthèse] émanant de l'Inspection générale des affaires sociales (I.G.A.S.) a été remis le 7 juin 2011 à Madame BACHELOT, ministre de la Cohésion sociale ; il sera discuté ce 28 juin par une Conférence tripartite Etat-Syndicats-Patronat. Totalement inspirés de l'idéologie du genre, ses attendus y déplorent une corrélation positive entre nombre d'enfants et niveau de responsabilités professionnelles paternelles alors que cette dernière se révèle négative pour les mères. Dans leur ouvrage commun « Faut-il brûler le modèle social français ? » (Editions du Seuil – 2006, page 141), Alain Lefebre et Domique Méda revendiquent la fin de l'idéologie du mâle "breadwinner" (« gagneur de croûte ») et évoluer vers un modèle "two winners – two care" («deux gagneurs – deux éducateurs»). D'où une niéme proposition de raccourcissement du congé parental de 3 à 1 an. Et, ce, comme toujours avec la pression des institutions européennes (U.E. et surtout O.C.D.E.) qui multiplient rapports, études et objectifs à atteindre pour mettre au travail un maximum de femmes et réduire ainsi ce que Monsieur Sarkozy, le 13 février 2009, avait osé qualifier de gâchis le nombre de femmes qui ont l'audace d'élever elles même leurs enfants.

En avant vers la réalisation des objectifs du processus de Lisbonne (2002) – à ne pas confondre avec le traité de Lisbonne de 2005, à peine ébranlés par la crise financière de 2008 et la crise économique qui a suivi, le rapport Grésy prévoit donc la suppression arbitraire des dispositifs existants en matière de congés parentaux et son remplacement par un dispositif proche du rapport Tabarot : congé parental réduit à un an avec un mois non transférable à la mère obligatoirement pris par le père. On peut s'inquiéter de l'absence de réaction des associations familiales tandis que Familles Rurales soutient le rapport et que l' U.N.A.F invite à son assemblée générale des 25 et 26 juin Thomas Piketty et Olivier Thévenon tous deux extrêmement défavorables à toute politique familiale."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!