Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Homosexualité : revendication du lobby gay

Menace sur le mariage dans l’Union Européenne

La Manif Pour Tous dénonce un rapport du parlement européen qui cherche à imposer l’ouverture du mariage entre personnes de même sexe à tous les Etats de l'Union européenne : 

"Le rapport d'initiative de la députée Laura Ferrara du Groupe EFDD, dans son art. 85 et les attendus Ar. et Bd., demande à la Commission Européenne de faire effectuer une "ambitieuse mise à jour des législations nationales", notamment sur le mariage entre personnes de même sexe.

Ce rapport complète d’autres rapports d’initiative visant à avancer vers la reconnaissance de la PMA comme un droit individuel pour les femmes (comme si on pouvait concevoir un enfant seule, sans père !) et à légaliser la pratique des mères porteuses."

Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous, dénonce :

Images-2 « De fait, le mariage va avec la filiation, et c’est bien cela qui pose problème : ces projets conduisent à fragiliser la famille, cellule de base de la société, et à faire délibérément des orphelins de père ou mère. Le rapport Ferrara, comme de nombreux autre rapports, vise l’instauration d’un droit à l’enfant et conduit les Etats Membres vers la conception artificielle et sur commande d’enfants »

Ces projets déshumanisants vont totalement à l’encontre du sens même du mariage qui est une institution destinée à protéger les époux et leurs enfants. L’intérêt supérieur de l’enfant est lui aussi piétiné. La Convention Internationale des Droits de l’Enfant exprime les droits de l’enfant en précisant dans son article 7 que tout enfant à le droit de « connaître et, dans la mesure du possible, d’être élevé par ses parents ».

Le vote par la Commission LIBE (libertés civiles, justice et affaires intérieures) sur le rapport Ferrara  doit se tenir mardi 8 septembre à Strasbourg. Europe for Family, partenaire européen de La Manif Pour Tous, a rappelé aux députés européens qu’ils n’ont pas été élus pour agir en-dehors des principes mêmes de l’Union européenne et que, s’agissant de droit ou d’égalité, les premiers à défendre sont les enfants !

Partager cet article