Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Menace sur l’accouchement sous X

Lu dans Le Monde :

X "En confiant un bébé né sous X à ses grands-parents biologiques, la cour d'appel d'Orléans a porté un nouveau coup à une institution française très controversée, l'accouchement sous X. Bien que la mère ait accouché dans l'anonymat, les magistrats ont en effet estimé, au nom de l'intérêt de l'enfant, que l'on ne pouvait "occulter" les grands-parents maternels, qui étaient prêts à accueillir le bébé. Juridiquement, la filiation entre la mère et l'enfant restera à jamais brisée, mais, dans la réalité, l'anonymat n'aura plus grand sens : si l'enfant vit chez ses grands-parents, il sera impossible de lui cacher le nom de sa mère.

Cette décision remet en cause une institution française très ancienne. L'accouchement sous X est le lointain héritier des "tours" créés au XVIIe siècle par saint Vincent de Paul : la mère déposait l'enfant dans un tourniquet placé dans le mur de l'hospice et sonnait une cloche afin que la "tourière" récupère le bébé. Ce système destiné à éviter les infanticides a été consolidé par la Révolution, puis par Napoléon, qui imposa en 1811 la création d'un "tour" dans chaque département. A l'époque, la France recensait plus de 30 000 abandons par an. Les "tours" ont été supprimés au XIXe siècle, mais le principe de l'accouchement anonyme a survécu à tous les régimes : la IIIe République a créé des "maisons maternelles" où les femmes pouvaient accoucher secrètement, et, en 1941, Vichy a étendu à tous les hôpitaux publics l'obligation de recevoir les mères "sans qu'elles aient besoin de justifier de leur identité". Aujourd'hui, la France est le seul pays européen, avec l'Italie et le Luxembourg, à autoriser l'accouchement sous X : dans ce cas, le nom de la mère ne figure pas sur l'acte de naissance.

600 enfants naissent sous X chaque année.

Partager cet article

8 commentaires

  1. l’accouchement sous x n’a pas empêché l’abandon de nouveaux nés dans la rue comme l’a montré une affaire assez récente rue Brocca à Paris. Le système des tours a été remis au goût du jour dans certains pays comme en Allemagne je crois. Peut être ferions nous bien d’y songer…
    Quant au jugement auquel vous faites référence il me semble que les juges ont argué du fait que l’anonymat avait été levé de fait par la jeune mère elle même, lorsqu’elle a autorisé sa propre mère à lui rendre visite à la clinique, ce qui me semble un argument recevable.
    Personnellement j’aurais plutôt tendance à penser que c’est le meilleur choix qui a été fait pour cet enfant que de le confier à ses grands parents.

  2. Oui mais réjouissons-nous tout-de-même pour cet enfant qui aura la chance d’être élevé par ses grands-parents (qui se sont battus pour lui) plutôt qu’à la DASS ou que dans une famille d’accueil.

  3. 600 avortements de plus, en gros. On ne les remarquera pas… c’est ce qu’ils doivent se dire.
    En même temps, notez la contradiction ubuesque :
    – des adultes ont le droit de poser le véto sur l’accouchement sous X de leur fille adulte majeure
    – les parents n’ont pas le droit de s’opposer à ce que leur fille mineur de 16 avorte
    Conclusion : aux yeux de la société actuelle, naître “sans connaître ses origines” est plus grave que d’être assassiné in utero et jeté à la poubelle. On voit à quel point mortel la société a été infecté d’idéologies pourries…

  4. L’accouchement sous X existait au moyen age. Les mères en détresse abandonnaient leur bébé dans des monastères. L’enfant avait la vie sauve. La suppression de l’accouchement sous X n’est rien d’autre que la suppression d’une charité chrétienne et l’ouverture d’une nouvelle porte à la bestialité : à satan.

  5. ThomasSBX a parfaitement raison: on veut donner à tous le droit à l’accès à ses origines. Ce qui est louable car, en effet, il est très important de connaître ses origines, sa famille, son pays, son histoire, etc pour se construire.
    Mais le droit à la vie, fondamental et premier, compterait pour rien alors?
    Ne nous trompons pas, si le droit à l’accès aux origines est important, il ne faut pas oublier que le premier droit de chaque être humain est de vivre sans être supprimé par ses semblables.

  6. @ Mathias : ou bien d’être adopté par un couple qui lui donnerait une famille plus stable et construite que des grands-parents et une mère qui a refusé d’élever cet enfant.
    Je pense sincèrement que l’enfant (s’il avait été adopté) serait plus heureux sans toute cette affaire…
    Quant à la suppression de l’accouchement sous X, c’est un encouragement à l’avortement !!! On devrait au contraire l’encourager (l’accouchement sous X bien entendu).

  7. on n’en est pas à un paradoxe près.
    certes, connaitre sa filiation est important.
    Alors, si on abandonne l’accouchement sous X il faudra aussi que les dons d’ovocyte et de gamètes donnent lieu à identification des donateurs..
    Et pourquoi la mère accouchant sous X serait-elle la seule concernée par la levée du secret? après tout, elle pourrait bien aussi dire qui est le père !

  8. “Aujourd’hui, la France est le seul pays européen, avec l’Italie et le Luxembourg, à autoriser l’accouchement sous X : dans ce cas, le nom de la mère ne figure pas sur l’acte de naissance”
    Celui du père non plus, je suppose (d’ailleurs, la mère serait-elle en mesure de l’indiquer? pas certain).
    Y a-t-il une étude sur l’incidence, sur le taux d’avortement, de la possibilité d’accoucher sous X?
    300.000 abandons par an au XIXème siècle, 600 accouchements sous X: faut-il en conclure que la “conscience sociétale du droit à la vie” s’est divisé par 500 en deux siècles?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services