Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Menace sur la liberté de l’Eglise

De Robert Moynihan, le patron américain d’Inside the Vatican, traduit par Daniel Hamiche, à propose la “descente de police” à l’archevêché de Bruxelles, la décision de la Cour suprême des États-Unis qui semble permettre au tribunaux américains de poursuivre le Saint Siège et la réprimande publique, sans précédent, subie par le cardinal Christoph Schönborn qui avait critiqué, notamment, la manière dont des autorités vaticanes avaient traité la crise des abus sexuels :

"Tout cela veut dire, essentiellement, que l’Église est traité de plus en plus, non pas comme une “société” ou une “institution” privilégiée, ou comme un ”État” souverain, ou encore comme une “religion” bénéfique accomplissant une œuvre de charité dans ce monde au nom de Dieu, et donc susceptible d’être traitée avec un respect profond et particulier, mais comme une société qui a dissimulé des abus sexuels commis sur des enfants. Le danger n’est plus que l’“image” de l’Église va souffrir alors que les gens apprennent qu’un prêtre a commis le crime indicible d’abus sexuels, mais il est que l’Église dans son ensemble peut être soumise à des enquêtes légales et judiciaires qui vont limiter sa liberté. C’est la liberté de l’Église qui est menacée. C’est une menace qui a débuté avec les crimes d’individus, qui s’est développé avec les actions inadéquates de leurs supérieurs, et qui maintenant se “métamorphose” dans un cauchemar de raids policiers et d’actions légales contre le Saint Siège. On dirait qu’émerge lentement un climat légal et social qui pourrait finir par autoriser une persécution contre l’Église en tant qu’institution. L’intensification de cette crise survient précisément alors que le danger d’une progression de la baisse de l’économie mondiale s’accroît [avec toutes les injustices qui l’accompagneront]. Si les injustices s’accroissent alors que s’intensifie la catastrophe économique que nous avons devant les yeux, le monde aura besoin d’une autorité morale pour dénoncer les injustices et appeler au calme et à la sagesse dans une crise qui s’approfondira. Benoît XVI a l’intention de purifier l’Église, de “nettoyer la maison”, à la fois parce que c’est la chose qu’il faut faire, et de sorte que l’autorité morale de l’Église ne soit pas invalidée aux yeux du monde par le péché de quelques-uns de ses membres et responsables. Benoît XVI s’efforce (…) de gouverner l’Église et de réformer l’Église."

Partager cet article

5 commentaires

  1. Dieu protégera son église et ses pasteurs

  2. La Parole de Dieu a toujours été persécutée et elle a toujours triomphé de ses ennemis. Ceux qui veulent nuire à l’Eglise ne parviennent qu’à se rendre malheureux. Ce sont des esclaves de Satan. Si Dieu ne les convertit pas, comme il a converti Saint Paul, ils passeront leur vie dans les tourments de la haine et quand ils seront morts, ils seront jetés en Enfer.

  3. Au sujet de la ‘réprimande’ effectuée par Benoît XVI au Cal. Schönborn , je trouve l’article de Zenit très éclairant et pacifiant :
    http://www.zenit.org/article-24855?l=french
    Prions sans cesse avec le Christ pour que nous soyons un en Lui.

  4. Ils SE jetteront en enfer, personne ne les y jettera.

  5. @ Kelkin :
    Ah bon ? Ils vont s’auto-juger tout seuls au Jugement Dernier ?
    A force de vouloir être “ouvert” et “tolérant”, on finit par raconter n’importe quoi ! 😀

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services