Bannière Salon Beige

Activités

  • Garde67 a commencé le sujet Sainte Jeanne d’Arc et le Covid19 dans le forum Politique il y a 2 ans et 3 mois

    M Emmanuel Macron a annoncé une sortie progressive du confinement le 11 mai prochain…. le lendemain de la fête de sainte Jeanne d’Arc (*). Heureux présage d’une libération nationale et coïncidence bienheureuse d’évènements historiques !
    En 1420, la France n’existe presque plus, le roi fou Charles VI et sa femme Isabeau de Bavière ont déshérité leur fils Charles au profit du roi d’Angleterre. En 2020 un monarque républicain, se prenant pour Jupiter a, en digne héritier d’une dynastie républicaine issue d’une révolution sanglante, livré la France au mondialisme et a remis, après d’autres, notre système de santé dans les mains des Chinois.
    A l’âge de 13 ans Jeanne d’Arc (1412-1431), eut une apparition de Saint Michel sous l’apparence d’un chevalier, de Sainte Marguerite et de Sainte Catherine. L’archange et ses deux saintes lui ordonnent de conduire le dauphin à Reims pour le faire sacrer et de « bouter les Anglais hors de France » et de rétablir ainsi la souveraineté de la France par le rétablissement de sa véritable filiation, celle de Charles le septième, au lieu de l’usurpateur anglais.

    Dans le combat contre le coronavirus, bon nombre d’hommes et femmes revêtus d’armures faites de blouses et de masques forment des boucliers contre la maladie, et animés d’ardeur et de dévouement libèrent bien des corps de cette épidémie. Jeanne d’Arc a fait des émules. Dieu veille sur notre pays et veut sauver la France, la Fille aînée de l’Église. Devant sa fougue on interrogea Jeanne :« Vous sentez-vous en grâce de Dieu ? » Et elle répondit : « Si je n’y suis, Dieu m’y mette… Si j’y suis, Dieu m’y garde ». Une foi à libérer tout un pays ! Un exemple à suivre !

    Mais, confinés pour quelques semaines encore, car les combats ne sont pas terminés, nous pouvons continuer à applaudir les soignants comme naguère Jeanne fut acclamée par les orléanais, le 8 mai 1429, après la libération de leur ville. Le mois de mai n’est-il pas aussi le mois de Marie, la Sainte Vierge. La Reine de la Vie.

    Il faut souhaiter aussi que, la pandémie une fois vaincue, nous remettions à l’endroit tout ce qui a été renversé à commencer par le respect inconditionnel de la vie : la vie de l’embryon comme celle du vieillard. L’unité de la nation commence par l’unification de la vie d’un homme et d’une femme. De l’œuf fécondé dans l’utérus maternel, jusqu’au dernier souffle de vie c’est une et même personne. L’unité, condition de la fraternité, passe nécessairement par celle de l’homme et de la femme. Jeanne l’a vécu à Domrémy auprès de ses parents. Garantir aussi une filiation charnelle et donc humaine, éprouvée depuis toujours, et non pas jouer aux apprentis sorciers dans des éprouvettes. Jeanne l’a concrétisé en rétablissant la descendance royale de père au fils.

    La paix, enfin retrouvée, dans nos cœurs, dans nos familles et dans notre belle nation de France n’est fondamentalement que l’écho lointain de nos origines que reçurent les Apôtres confinés au Cénacle. Jésus ressuscité se montre : « La Paix soit avec vous ». Il nous appelle à la vie.

    * L’Église catholique fête Sainte Jeanne d’Arc le 30 mai.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services