Bannière Salon Beige

Activités

  • Garde67 a répondu au sujet avortement dans le forum Bioéthique il y a 2 ans et 4 mois

    De Bodard a écrit : “L’avortement aux Etas-Unis n’en a plus pour longtemps”. Heureux présage qu’il faudrait universaliser !

    L’avortement pose, évidemment, un grave problème. Et si celui-ci persiste, c’est bien que l'”affaire” est capitale et fondamentale. Car cela touche au fondement même de la vie.

    Il ne saurai donc y avoir de droit à l’avortement. Un droit ne peut, en aucun cas, décider des fondements de la vie et de l’origine de toute chose. Et la vie est plus qu’une chose.
    Le droit ne peut qu’accompagner la vie avec pour seul objectif la préserver, la développer et la protéger.

    Pour éradiquer ce fléau, car c’est un fléau, il faut refuser le faux débat du droit à l’avortement. La question n’est pas juridique.
    Il faut, me semble-t-il, se placer sur un autre terrain : la vie elle-même.

    La pandémie du Coronavirus montre que la vie est menacée. Et que cette menace suscite partout un élan vital. Cette épidémie montre aussi que l’imprévu est dans la vie. La vie elle-même est imprévisible.

    Je me risque, ici, à évoquer un épisode fondamental que relate L’Evangile (Luc 1, 26-38). Les non-croyants seront excusés de ne pas adhérer tout à fait au récit, pourtant véridique.

    “L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.”

    Voilà donc, que la vie de Marie est bouleversée par l’irruption dans sa vie de la vie de Dieu qui va prendre vie en elle. Quoi de plus imprévisible, d’inattendu et de déroutant à la fois que la vie qui surgit dans l’utérus et qui grandit par devers soi. Mais, selon les critères du monde, la vie ne qu’être voulue, désirée et attendue sinon ce n’est pas la vie ; juste un bout de chair qui vient perturber nos projets. Face au Covid 19 ne sommes-nous pas perturbés ? Et pourtant nous continuons à vivre. Et nous déployons des ressources insoupçonnées inscrites au fond de nos cœurs. Par qui, je vous le demande ?

    Qu’est-ce donc un projet parental qui, seul justifierait la poursuite d’une grossesse ? Rien d’autre qu’un pouvoir que l’on octroi sur la vie d’un autre mais également sur sa vie propre, comme si la vie ne se justifiait que par des projets, des calculs et des statistiques.

    « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? » interroge Marie. Dans le cas de Marie, Jésus procède de Dieu et non d’un vouloir d’homme. Chacun de nous, en revanche, est né d’un homme et d’une femme, qui deviennent père et mère. Et pourtant d’où provient cet appel à la vie ? Qu’est-ce qui nous pousse à vouloir donner la vie, si ce n’est la vie elle-même ? Et dans le cas de Marie, cette vie, c’est la vie de Dieu, c’est Dieu lui-même. Nous sommes donc, tous, appelés à la vie.

    Consciente de cela Marie dit alors : “Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole”. Et Marie, épouse de Joseph, accouchera de Jésus, dans une étable. La naissance, même dans les pires conditions, ne peut pas être abrogée. La vie à valeur d’éternité.

    Alors résolument tournons-nous vers Marie qui, enceinte déjà, court soutenir Élisabeth sa cousine qui porte en elle un fils. Merveilleuse rencontre de mères veilleuses de la vie.

    L’avortement ne pourra être vaincu que par cette conversion au cœur de Marie qui nous guide vers la vie, et à son exemple, par le soutien sans réserve à toute vie naissante.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services