Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Martinez se plaint d’un procès d’intention envers la CGT et accuse la police

5889809_martinez-new_1000x625Staline Philippe Martinez essaie de dédouaner le gros de ses troupes cégétistes en les dissociant des "antifas" et autres nihilistes destructeurs d'hôpitaux pour enfants, en expliquant que les cégétistes vus (vidéos à l'appui) en train de jeter des pavés sur les forces de l'ordre le faisaient parce que "c'est pas moi, M'sieur, c'est la police qui a commencé".

"Le secrétaire général de la CGT ne conteste pas ces vidéos mais tient à en expliquer le contexte. «Dans la manifestation, il y a eu un ordre de la préfecture, de foncer sur les manifestants alors que notre service d'ordre essayait de dégager (les casseurs)», affirme Philippe Martinez. Il reproche aux policiers de s'être tournés vers les manifestants plutôt que vers les casseurs, et confirme qu'il «y a eu des incidents entre policiers et manifestants» mais, selon lui, les syndicalistes ont alors qu'essayé «de se défendre parce que c'est assez violent, ce genre de contacts» .

Le numéro 1 de la CGT rejette toute responsabilité dans les violences commises. «Essayer de détourner le débat sur la CGT alors que le problème ce sont des casseurs à l'extérieur des manifestations, c'est un nouveau procès d'intention contre la CGT», a-t-il insisté, évoquant également le «problème dans les ordres qui sont donnés aux policiers»."

Sachant de quoi, avec les ordres qui vont bien, la police est capable envers des familles pacifiques, on peut tout-à-fait imaginer que Staline-Martinez ne se trompe pas vraiment. Néanmoins, c'est bien la CGT qui fait monter la haine contre les forces de l'ordre en France, avec entre autres ces affiches :

5762677_1-0-225844591

Partager cet article