Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Marseille : on a vu des minibus qui embarquaient des gens des cités pour les débarquer devant le bureau de vote en leur distribuant des bulletins

Marseille : on a vu des minibus qui embarquaient des gens des cités pour les débarquer devant le bureau de vote en leur distribuant des bulletins

Antoine Baudino est assistant parlementaire de Stéphane Ravier, le sénateur RN qui a totalisé 33,48% des suffrages au premier tour dans le VIIe secteur de Marseille (13e et 14e arrondissements), dénonce dans L’Incorrect des entorses massives au code électoral de la part de la candidate LR Martine Vassal :

À Marseille, il faudrait des observateurs de l’ONU. On fait la morale au monde entier, on envoie des observateurs en Centrafrique mais on est incapable de faire respecter la loi chez nous. En effet, la candidate LR a fait une campagne honteuse et a utilisé tous les moyens pour parvenir à ses fins. D’après Le Monde, elle aurait embauché 500 personnes pendant six mois pour coller des affiches. Mais, parmi eux, on trouve des petits dealers des quartiers nord dont certains ont cogné nos propres colleurs d’affiches dont deux avaient plus de 70 ans. Nous avons les preuves en vidéos de ces violences.

De même, elle se permet d’utiliser les équipements publics (gymnase, boulodrome) pour mener des meetings électoraux, ce qui est formellement interdit par le code électoral. Nous avons d’ailleurs fait un signalement au procureur.

Par ailleurs, elle ne respecte pas la trêve électorale. La campagne se termine toujours le vendredi soir qui précède le scrutin, à minuit pile. À partir de ce moment, il est interdit de distribuer des documents de propagande électorale. Les équipes de Martine Vassal n’en ont pas tenu compte.

On a aussi beaucoup parlé du scandale des procurations…

Le scandale des procurations a éclaté il y a deux semaines. Il y a deux affaires : D’abord des procurations frauduleuses qui ont été récupérées de manière illicite car présignées ou recueillies par téléphone. Ensuite, il y a un scandale dans le scandale car ils ont fait signer des personnes âgées dans les EHPAD. On exploite ainsi la vulnérabilité des personnes âgées pour obtenir une procuration…

Mais nous avons également découvert autre chose. Normalement, ce sont les OPJ qui signent les procurations mais dans certaines villes, ils choisissent des personnes à qui ils délèguent cette signature. Or, dans les 6-8e et les 9-10e arrondissements de Marseille, c’est un militant LR, ancien candidat aux législatives de 2017 qui figure comme délégué. Dans les 11-12e arrondissements, le délégué est un colistier de Julien Ravier, le maire du 11-12. La démocratie à Marseille ne fonctionne plus, elle est bidonnée.

Enfin, on a vu aujourd’hui des minibus qui embarquaient des gens des cités pour les débarquer devant le bureau de vote en leur distribuant des bulletins de vote, ce qui est formellement interdit après vendredi minuit. Nous l’avons fait consigner par l’huissier. Je pense qu’il y aura des recours partout et ils peuvent être de nature à invalider le scrutin.

Y a-t-il eu intervention de la police ?

Oui, à plusieurs reprises au cours de la journée. Dans le 15-16e, il y a eu une bagarre dans un bureau de vote. Nous avons, nous-mêmes, été contraints de faire intervenir la police car une bande de voyous se plantait devant le bureau et criait aux électeurs qu’il fallait voter Martine Vassal. […]

Partager cet article

4 commentaires

  1. “Je pense qu’il y aura des recours partout et ils peuvent être de nature à invalider le scrutin.”

    Il ne reste plus qu’à fixer la date du nouveau vote à Marseille après l’annulation de celui du 28 juin qui ne manquera pas d’être prononcée.

    Et il y aura peut-être d’autres villes dans le même cas…

  2. Il serait intéressant de savoir exactement ce qui a permis la remontada de Martine Aubry à Lille, donnée perdante à 20:00, et devançant finalement son adversaire pastèque de 227 voix (et à peine plus de 31% de participation). On évoque les dépouillements décisifs de la commune associée (depuis 2000) de Lomme. Cette commune a été un bastion socialiste depuis 1919. Tout est possible, surtout avec les contraintes sanitaires pour les opérations de dépouillement.
    Et je pense que ce n’est pas un cas isolé …

  3. et on se moquait de la Corse….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services