Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Marion Maréchal-Le Pen ne défend aucune cause à laquelle elle n’adhère entièrement

Jacques de Guillebon dresse dans Causeur un long portrait doublé d'une analyse sur la révélation politique, Marion Maréchal-Le Pen, qui représente également le mieux aujourd'hui l'avenir de la droite des valeurs. Extraits :

Marion-marechal-le-pen-9_5479240"Ce qui frappe immédiatement dans cette «machine à fantasmes» qui s’appelle Marion Le Pen, c’est la marque du destin. Tragédie ou gloire, bien malin qui le sait : pourtant le cas semble unique dans l’époque d’un politique, femme de plus, qui naisse là où il le fallait. C’est-à-dire qui, privilégiée familialement par son éducation et prédestinée, assume son rang, et mieux encore que ce qu’on eût pu attendre (…)

Frappante ensuite son indépendance d’esprit, et remarquable à deux titres : d’abord pour son âge ; et surtout pour ce qu’elle aura pris ce qu’il y a de meilleur chez les Le Pen, cette capacité à penser contre ou autrement. Car si l’on veut bien être neutre deux minutes et oublier de se hérisser le poil à la seule évocation de cette famille diabolique, s’il y a un intérêt et une valeur à s’appeler Le Pen, ils se trouvent dans cette résistance au conformisme. On atteint ainsi ce paradoxe que Marion n’est vraiment une Le Pen qu’en refusant de penser entièrement comme sa tante qui elle-même refuse de penser comme son père (…)

Mais ce qui fascine et paraît mystérieux, cette ascension fulgurante dans la sphère publique, s’éclaire quelque peu si l’on veut considérer avec attention un autre mystère, qui est peut-être le seul de l’histoire (…) c’est le lien charnel qu’a créé cette famille avec le peuple français et qui ne souffre pas d’équivalent contemporain en France (…) Ce côté chouan, partisan, chef de jacquerie, mais de jacquerie qui aura réussi à s’élever au moins à la table des puissants (…) Depuis les Bonaparte, on n’en voit pas d’autre exemple dans l’histoire de France. On parle du miracle capétien (…) Chez les Le Pen, quand bien même ils sont loin du pouvoir, se répète jusqu’à présent ce « miracle », ou cette malédiction, qu’à chaque génération il y a une héritière. Les Français s’étaient à peine remis de Marine qu’apparaissait Marion (…)

L’un des secrets du succès de Marion Le Pen tient certainement à ce qu’elle ne défend aucune cause à laquelle elle n’adhère entièrement. Si on l’entend peu sur la question de l’euro par exemple, quand elle parle de civilisation chrétienne, ce n’est pas pour une opération marketing qu’on ne sait quel sorcier aurait mise en place, comme un partage des tâches avec sa tante, mais parce qu’elle y croit sincèrement. Et quand elle menace de supprimer les allocations régionales au Planning familial, ce que certains même au sein de son parti lui ont reproché et voulu voir comme sa première faute politique, cela n’entame en rien sa popularité (…)

Les commentateurs de gauche n’y vont pourtant pas de main morte sur son cas : « idées radicales », « pas libérale sur les sujets de société », « proche des catholiques intégristes et des identitaires », « idées archaïques », « homophobie et xénophobie », tout y passe, d’ailleurs sans l’ombre d’une preuve ou d’une démonstration. Vieilles incantations qui n’ont jamais fonctionné parce qu’ils n’ont pas compris que les Le Pen étaient des sortes d’Antée : plus on les jette à terre, plus ils gagnent en force – intérieurement et vis-à-vis des Français.

À bien y réfléchir, appeler intégriste quelqu’un qui va de temps en temps à la messe, c’est aussi insulter tous les catholiques de France (…)

Mystère aussi de ce combat sans merci que se livrent depuis quarante ans le clan Le Pen et les « élites » françaises (…) il faut se rappeler ce jour où l’on a vu trembler la main de la République : c’était le 10 mars dernier, et le Premier ministre devant le Parlement, les artères gonflées, le visage empourpré, avait la main gauche flageolante et semblait plus le petit Hispanien d’Astérix, celui qui retient son souffle jusqu’à ce que l’on satisfasse ses caprices, qu’un grand homme d’État à la tête d’un grand pays d’un grand continent. Le jour où l’on a vu trembler la main de la République, dans cette Assemblée trois cents députés et députées grisonnants applaudissaient pourtant à tout rompre leur chef. Le jour où l’on a vu trembler la main de la République, elle était menacée par une jeune femme, seule, rencognée tout en haut à droite, qui avait seulement évoqué le « mépris crétin » de Manuel Valls à l’endroit de ses électeurs. On eût cru que le 18 Brumaire était proche. Il ne s’agissait que d’une question au gouvernement.

On peut croire évacuer la question Marion Le Pen en traitant seulement de sa féminité, de sa jeunesse, de sa blondeur, de son visage angélique. On peut croire qu’elle n’est que le jouet de tireurs de ficelle cachés dans son ombre. C’est l’erreur la plus grave. C’est ne pas considérer son audace, son alacrité, sa curiosité intellectuelle, sa perspicacité politique, ni son indépendance foncière. Enfin, c’est rater le fond de la chose, qui est, même si ce sont de grands mots, la dimension sacrificielle de son engagement public. Elle n’a personnellement rien à gagner dans son combat, et même tout à y perdre et si elle le mène c’est dans ce qu’elle croit être l’intérêt de son pays. C’est assez rare pour qu’on le signale, et c’est sans doute là que réside son succès actuel auprès des électeurs. Feu de la jeunesse, pourra-t-on dire. Peut-être. En tout cas, on ne peut pas le lui enlever."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

17 commentaires

  1. On l’aime notre Marion!
    Avec Marine, c’est enfin le duo gagnant que les Français attendent depuis si longtemps.

  2. J’ai la chance de connaître un peu Marion et d’avoir souvent déjeuné et échangé avec elle;
    Ce qui est frappant c’est sa capacité à s’intéresser à ses interlocuteurs, son attention, sa capacité d’écoute ce qui est rare chez les politiques.
    Elle a non seulement une finesse et une intelligence politique étonnantes mais elle a également une intelligence du coeur.

  3. Providence nous envoie toujours des signes. Il nous appartient de les lire, de les reconnaitre.
    Marion Maréchal-Le Pen en est un. Elle est authentique et elle est vraie.
    Le drame de La France consiste en fait que majorité des catholiques français se trempent toujours lourdement. Ils choisissent le progressisme, des lois abjectes ! Et cet.
    Sans leurs vote rien de tel ne pouvez se produire. Ils sont devenus complices.
    Et les signes précédent…jugement. Comprendra qui veut.

  4. Félicitations à Marion pour son courage et la force de ses convictions : elle est le salut de la France avec toute cette jeunesse qui s’est levée, qui nous débarrassera de tous les vieux barbons et chevaux de retour de la “République”

  5. Jean-Marie, Marine et Marion, trois Le Pen de trois générations successives, aux personnalités très fortes, avec chacun le “M” de Marie dans les prénoms.
    Il est à remarquer que le guerrier, le tribun, Jean-Marie n’a pas eu de fils, mais qu’il a une fille et une petite-fille qui ont hérité de sa force de caractère et de sa détermination.
    Jean-Marie vieillit, exclu du parti qu’il a fondé, vaincu dans les apparences.
    Marine est épuisée et dépressive après les durs combats pour les départementales et les régionales, vaincue par un LRPS. Le retour de bâton pour avoir exclu son père?
    Il n’y a que Marion qui est en forme. Sa jeunesse l’aide beaucoup; elle a fait trembler la main du 1er ministre qui était fou de colère; et elle a remporté le meilleur score aux régionales. Une menace pour sa tante?
    Pour le moment, Marine reste la chef, même si ses positions économiques et politiques sont contestées au sein du FN.
    Marine n’a pas fini sa carrière, loin de là, elle ne se laissera pas abattre et elle combattra jusqu’au bout, comme son père.

  6. Lire pareil panégyrique à l’endroit de ce qui n’est que la dernière génération de nos politiciens professionnels, voilà qui me laisse pantois.
    Aussi sympathique soit-elle, Marion Maréchal Le Pen n’aura jamais travaillé de sa vie dans le secteur privé : elle déjà est une rentière perpétuelle de la République.
    Choix difficiles que ceux d’un régime en fin de règne…
    A son actif, le retour des questions catholiques dans la sphère publique et une aptitude rare chez un député de droite à ne pas se tromper de bouton le jour du vote d’un texte…

  7. Christophe , bienheureux homme que vous êtes d avoir pu vous entretenir avec cette jeune femme qui porte toutes nos valeurs de la France que nous aimons. Toute proportion gardée , c est un peu notre Jeanne d Arc des temps modernes. Je l approuve à 500%. Prions pour sa réussite et soutenons-la activement.

  8. “Aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années” (Corneille, Cid, II, 2). C’est Madame Marion Maréchal Le Pen qui devrait devenir vice-présidente du FN !
    Où l’on pense que Filippot,l’énarque de gauche (pléonasme), devrait faire pschitt.
    Et que la tante et la nièce s’unissent au patriarche et aux multiples amis de la nation … … … afin de gouverner pour le bien de tous.

  9. il est toujours aussi phraseux le Guillebon. il se prend sans doute pour Baudelaire… il faudra bien le lui dire un jour.
    Mais cette phrase sauve son article “L’un des secrets du succès de Marion Le Pen tient certainement à ce qu’elle ne défend aucune cause à laquelle elle n’adhère entièrement.”
    oui, je crois qu’il a mis le doigt sur quelque chose de fondamental.

  10. Le FN c’est Marion. Marine j’ai des doutes depuis qu’elle a choisi Philipot que je n’apprécie guère. La tante ne défend pas assez la France chrétienne et ne prend pas partie pour les lois dénaturées (mariage pour tous, avortement)qui vont à l’encontre des fondements de la chrétienté.

  11. ELLE est tout simplement un(e) des fil(le)s spirituels de Ste Jeanne d’Arc , et est guidée avec les nombreux autres qui ont un culte de dulie envers notre Sainte Nationale et Royale Celle qui disait toujours “Messire Dieu premier servi”.
    une prophétie dit que Jeanne doit revenir, j’ai l’intime conviction qu’elle le fera plutôt par les hommes ou femmes qui ont une âme qui lui ressemble et s’emploient à l’imiter comme ils peuvent avec leurs faiblesses et leurs dons propres à combattre le Bon Combat voulu par la Providence pour Notre Pays.
    Le combat de Jeanne doit être rappelé, il n’était pas prioritairement de bouter les anglais hors de France, il était de libérer la Route de Reims pour que le Roi soit Sacré car il fallait restaurer la légitimité politique, c’était la Volonté de Dieu, ensuite elle ne beneficia plus des miracles de l’intervention des troupes angéliques. Si le Roi d’Angleterre avait été Roi de France, Nous aurions eu Henri VIII d’Angleterre et la France serait tombée dans l’hérésie anglicane.
    Maintenant il devient impératif de faire sacrer le Roi legitime par primogeniture mâle en lui donnant les bons outils efficaces pour régner et gouverner et attaquer à bras le corps le “problème mortifere” de l’invasion musulmane avec la fermeté toute catholique des fils de Jeanne qui laisse le libre arbitre de chacun s’exercer mais n’admet pas qu’ils deviennent un Etat dans l’Etat.
    Marion est plus âgée que Jeanne, elle a l’envergure pour rassembler les troupes des fils de Jeanne et de ceux qui de tous bord veulent rejoindre le Combet pour Dieu, pour la France et pour le Roi.
    “Gestation Dei per Francos”, le Daesh ne s’y trompe pas qui a déclaré en attaquant la France s’attaquer aux croisés, ils savent mieux que nous que la Croix seule peut vaincre l ‘ Islam cette secte orientale dérivée de l’hérésie monophysite Chrétienne. Le Démon cet être spirituel déchu sait que ses troupes ne peuvent être vaincues que par la Croix qui génère chez ceux qui l’aiment la prière, la pénitence par amour de Dieu et du prochain y compris leurs ennemis qu’ils combattent dans ses erreurs mais ne haïssent pas.
    Marion à l’envergure pour se présenter à la présidence de la République avec pour projet premier le changement des Institutions en même temps que la restauration de la Royauté par son Roi legitime par primogeniture mâle (la designation par la naissance est le choix de Dieu et Dieu sait mieux que nous ce qu’il faut pour la France)
    Elle doit lever la bannière bleu-blanc-rouge fleur-de-lysée frappée du Sacre Coeur.

  12. « Notre Patrie à nous, c’est nos villages, nos autels, nos tombeaux, tout ce que nos pères ont aimé avant nous. Notre Patrie, c’est notre Foi, notre terre, notre Roi… Mais leur Patrie à eux, qu’est-ce que c’est ? Vous le comprenez, vous ? Ils veulent détruire les coutumes, l’ordre, la tradition. Alors, qu’est-ce que cette Patrie narguante du passé, sans fidélité, sans amour ? Cette Patrie de billebaude et d’irréligion ? Beau discours, n’est-ce pas ? Pour eux, la Patrie semble n’être qu’une idée ; pour nous elle est une terre. Ils l’ont dans le cerveau ; nous l’avons sous les pieds… Il est vieux comme le diable, le monde qu’ils disent nouveau et qu’ils veulent fonder dans l’absence de Dieu… On nous dit que nous sommes les suppôts des vieilles superstitions ; faut rire ! Mais en face de ces démons qui renaissent de siècle en siècle, sommes une jeunesse, Messieurs ! Sommes la jeunesse de Dieu. La jeunesse de la fidélité ! Et cette jeunesse veut préserver pour elle et pour ses fils, la créance humaine, la liberté de l’homme intérieur… ». Charette
    @Sarkastik : Et même si Marion est une “rentière” de l’actuelle république, la république n’est pas la France et Marion est la France.
    Ou dit selon Audiard “Deux intellectuels assis vont moins loin qu’une brute qui marche”. Alors quand la “rentière” est en plus non pas une brute mais jeune femme belle, intelligente et particulièrement courageuse et non pas un député godillot, on ne va dire que “la mariée est trop belle”.

  13. face à une France déconsidérée elle représente le renouveau, une France décomplexée qui veut survivre et cherche le bien commun!

  14. objectivement on se moque complètement de ce que peuvent penser ou écrire la “bande à Hollande ou à Sarko”
    Cette jeune femme donne furieusement le sentiment d’être vraie!
    et c’et bien cela qui importe!

  15. Que tous ceux qui prient, prient pour elle.Ceux qui ne prient pas peuvent en une petite phrase la confier au Seigneur.
    Elle porte lourd sur ses épaules et donne énormément…aidons là de cette manière et en votant pour elle bien sur.

  16. Je la crois assez sage pour ne pas accepter que l’on se serve d’elle pour mettre la “zizanie” au F N / R B M….Ce que certain essaie de faire ou rêve de faire …ce qui est très dangereux cela ferai le jeu de l’UMPS.

  17. Elle est simplement vraie au milieu d’un ramassis de menteurs haineux et de traitres avides et corrompus.
    Comme au royaume des aveugles les borgnes sont rois elle passe pour une reine !
    Une fleur qui pousse sur le fumier !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services