Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Médias : Désinformation

Marianne : pour ou contre la privatisation de la Poste ?

Lu ici :

"Le journal Marianne, qui se présente habituellement comme étant une source de contestation républicaine au sein du système actuel – l’extrême centre -, réclamait il y a quelques jours la signature d’une pétition pour demander un référendum sur l’ouverture au privé du capital de La Poste. Laurent Neumann, directeur de la rédaction de Marianne, y affirme être contre la privatisation de La Poste, au nom de son journal.

M Voilà pourquoi j’ai été étonné de recevoir dans ma boîte au lettre cette publicité d’abonnement pour le journal Marianne, distribuée par Alternative Post, une nouvelle entreprise postale privée […]. Comment peut-on à la fois critiquer la privatisation de la Poste et utiliser les services d’une nouvelle société privé ? Ne s’agit-il pas encore une fois du “faites ce que je dis, pas ce que je fais” ?

Partager cet article

9 commentaires

  1. Comme d’hab.
    Définition de l’intellectuel selon Francis Scott Fitzgerald:
    “L’intellectuel est celui qui arrive à soutenir deux opinions diamétralement opposées et qui fonctionne quand même.”
    L’intelligentsia gôchiste parisienne – mais cela vaut tout autant pour beaucoup de monde à droite – fonctionne ainsi.
    Et les groupes libertaires et anarchistes de hard rock poursuivent en justice les internautes qui téléchargent illégalement leurs chansons… rebelles… hé hé hé…
    comme d’hab,

  2. De toutes façons, même la poste utile énormément de sous-traitants privés pour le tri et l’acheminement du courrier. Même les camions qui transportent le courrier ne sont plus « de la poste » depuis longtemps.
    Cela doit coûter cher, par les entreprises privées ont pour but de faire des bénéfices, et non pas de servir le bien commun.

  3. @ Bogomir
    Vous semblez avoir adopté le socialisme !
    Si les entreprises publiques ne font pas de bénéfices, il faut cependant bien qu’elles investissent. C’est alors le contribuable qui paient les investissements par l’impôt : c’est ce qui se passe en ce moment pour La Poste, dont le plan de modernisation, de plusieurs milliards d’€uros repose sur votre bon coeur de contribuable, grâce à une subvention.
    Alors, entre bénéfices d’entreprises privées qui créent des emplois et paient des impôts (sur leurs bénéfices) et des charges sociales, ou les impôts, gérés par des fonctionnaires dont les retraites sont payées par l’impôt, à vous de choisir, car c’est c’est vous qui payez. Sachant cependant qu’en France, pour un €uro prélevé en impôt ou charges sociales, il y a en moyenne 20 à 30 % de pertes en ligne, en frais de fonctionnement administratif, la mauvaise graisse du corps étatique.
    Le meilleur service public, et de proximité,c’est celui assuré par des entreprises privées : si le pain était fabriqué par des fonctionnaires, si votre plombier, votre garagiste étaient fonctionnaire, il n’y aurait pas de bénéfices, mais………

  4. @ PG
    La fonction publique a certes ses défauts, surtout en France, car fort peu de fonctionnaires sont motivés par le bien commun de la Patrie de nos jours.
    Mais une entreprise privée est au service de ses actionnaires, avant même d’être au service de ses clients. En outre, elles n’hésitent pas à employer des étrangers, et même des clandestins.

  5. @ Bogomir
    “En outre, elles[les entreprises privées] n’hésitent pas à employer des étrangers, et même des clandestins.”
    Il ne vous souvient pas un scandale récent où la Sncf a été prise la main dans le sac en train de faire celà justement ?
    C’est pour lutter contre cela que nous ne sommes pas anarchistes, qu’il y a une législation du travail, et un code de la nationalité, et une police et des corps de contrôle qui vérifient la bonne et juste application de la loi.
    Mais cela ne veut pas dire que c’est à l’Etat d’exécuter tous les rôles.
    Enfin une entreprise n’est pas “d’abord” au service de ses actionnaires, avant de l’être de ses clients. Autour de l’entreprise il y a un certain nombre de parties prenantes, donc les actionnaires, les salariés, les clients, le tissus local etc.
    Et des actionnaires qui ne se préoccuperaient pas de leur client verraient vite leur patrimoine péricliter.
    Il y a donc communauté d’intérêt entre ces parties prenantes. Ce qui n’existe plus dès que l’on est dans la fonction publique. D’où les énormes gabegies que l’on connaît.

  6. @ Tonio
    La SNCF se comporte bien un peu comme une entreprise privée, malgré qu’elle appartienne à l’état. Puisqu’elle a supprimé de nombreuses lignes en province, et encore récemment des usagers ont dû manifester pour que les trains continuent de s’arrêter à leur gare.
    Il y a des cas où il est possible d’avoir le choix entre plusieurs entreprises privées … qui sont toutes à peu près aussi mauvaises.

  7. Il fut un temps où des gens de la Poste se déplaçaient chez les personnes âgées pour leur faire faire des petits investissements qui leur rapportaient des petites sommes, faisaient leurs déclarations d’impôts, etc.
    Aujourd’hui un postier ne sonne même pas à votre porte pour vous délivrer un recommandé. Il met systématiquement un formulaire dans votre boite et sachez que vous perdrez quasiment une demi-journée pour le récupérer dans une ambiance … sub-saharienne. A-t-on le droit de l’écrire ?
    Si une entreprise privée s’organise avec des commerçants de proximité pour vous livrer des paquets, eh bien, vive les entreprises privées.

  8. Plutôt que de parler de “privatisation”, il faudrait mieux parler vente des biens de l’Etat aux banquiers internationaux (Morgan, Rothschild, Rockefeller, Groupe City…).
    En effet ce sont les seules entreprises à pouvoir racheter tout le monde, ce sont les seuls à disposer, quand ils veulent, d’un cash de plusieurs centaines de milliards d’euros (même en période de crise, la seule Goldman Sachs a distribué 23 milliards de dollars de dividende cette année!); les Etats ont des dettes envers eux qui se chiffrent en milliers de milliards d’euros (la dette des Etats-Unis est de 36.000 milliards d’euros); ce sont les seules entreprises à être renflouées par les contribuables à hauteur de centaines de milliards d’euros (Sarkozy a apporté aux banquiers plus de 300 milliards d’euros pour la France en 2009) etc.

  9. la poste n’est tout simplement plus en mesure d’assurer seule le publipostage. Voilà pourquoi marianne et d’autres utilisent les services privés….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services