Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Marche pro-vie en Croatie

Marche pro-vie en Croatie

Un rassemblement de quelques dizaines d’hystériques pro-avortement au Trocadéro provoque des dizaines d’articles dans la presse :

En Croatie, plusieurs milliers de personnes ont participé samedi à Zagreb à une marche pro-vie, deux jours après une mobilisation visant à soutenir une femme qui a voulu avorter en raison de la maladie de son bébé. Mirela Cavajda, 39 ans, était mère d’un enfant au sixième mois de grossesse quand les médecins ont diagnostiqué en avril une tumeur au cerveau de son bébé. Sa demande d’avortement a été refusée par quatre hôpitaux de Zagreb, mais après la pression publique, une commission médicale a finalement donné mercredi son feu vert pour l’intervention.

“Les enfants non-nés – la minorité la plus menacée en Croatie”, et “Les vies non-nées comptent aussi”, pouvait-on lire notamment sur des pancartes portées par des manifestants lors de cette “Marche pour la vie” annuelle, régulièrement organisée ces dernières années.

En Croatie, l’avortement est autorisé jusqu’à la dixième semaine de grossesse. Après, un avortement peut encore être pratiqué si la santé de la femme ou du foetus est en danger grave, ou en cas de viol ou d’inceste.

Toutefois, beaucoup de médecins refusent de pratiquer en invoquant l’objection de conscience.

La Cour constitutionnelle de Croatie a rejeté en 2017 un recours de plusieurs groupes réclamant l’interdiction de l’avortement.

Partager cet article

1 commentaire

  1. Les dieux se rient aussi des « boomeuses «  qui défendent les épouvantables conséquences des causes qu’elles aimeraient sans doute encore chérir…
    Ça doit être dur pour une sorcière de voir les réactions de par le monde pour le respect de la vie.

Publier une réponse