Bannière Salon Beige

Partager cet article

Marche pour la Vie / Pro-vie

Marche pour la Vie du 30 novembre à Lyon : communiqué de presse

De "J'aime la vie"

"Une marche solidaire et déterminée

La grande marche pour la Vie aura lieu à Lyon ce samedi 30 novembre. C’est dans une ambiance allègre et conviviale que se rassembleront des hommes et des femmes de tout horizon désirant défendre la Vie de la personne humaine, spécialement celle des tout-petits et des malades en fin de vie, dans une société en pleine crise de repères. Cette marche est soutenue par des associations qui défendent la Vie comme l'Université pour la Vie, ou par des personnalités comme Monseigneur Barbarin, archevêque de Lyon. C’est une manifestation pacifique, voulant témoigner de sa joie de vivre dans les rues de Lyon, et inciter les citoyens à participer à diverses associations de la région au service des plus faibles d’entre nous ainsi qu’à se mettre à l’écoute des personnes en détresse. Mais la Marche pour la Vie est aussi bien déterminée à révéler au grand jour le drame qui se déroule dans notre pays, dans l’indifférence générale.

Un drame banalisé

De fait, depuis désormais 38 ans, la légalisation de l’avortement a introduit une contradiction majeure dans notre République, dont la constitution stipule que « la liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui ». Nous voulons rappeler qu’un embryon humain, bien qu’il soit incapable de l’exprimer, constitue cet « autrui ». Or, ce qui devait être une exception en cas de détresse (Loi Weil de 1975) est devenu une pratique banalisée, dont on nie les graves conséquences sur la santé des femmes. Nous voulons rappeler en effet que les femmes sont avec les embryons les premières victimes de l’avortement de masse (en France, plus de 220 000 IVG par an chaque année, selon l’INED), comme le démontrent de nombreuses études sur le syndrome post-abortif.

Défendre le droit de naître

A une époque où certains souhaitent accorder aux animaux un statut juridique, le collectif « J’aime la vie » milite pour la reconnaissance de l’humanité pleine et entière de l’embryon, et sa protection consécutive. Notre collectif entend donc défendre par une action pérenne le premier droit fondamental de l’homme, qui est le droit de naître, et le premier devoir de l’Etat qui est de le protéger. La première étape dans cette action à long-terme est l’organisation de cette marche, où toutes les personnes désireuses de défendre la dignité inaliénable de l’Homme sont attendues nombreuses !"

Clip_image004

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

2 commentaires

  1. 1. SVP, parlons de la France (la république est une forme juridique d’un état).
    2. Les “graves conséquences ” de l’avortement ne concernent pas que la santé des femmes : l’avortement étant un crime, il blesse, je crois, tout l’être humain.

  2. Les mères sont curieuses ! Certaines fondent en larmes devant leur enfant né 3 mois et demi avant :
    http://vimeo.com/78393869
    Alors que d’autres veulent s’en débarrasser ! L’employée d’une clinique d’avortements tardifs à Albuquerque a expliqué à une journaliste que de percer le crâne d’un enfant à naître [vivant] avec une aiguille, est le moyen « le plus humain » d’assurer la mort du bébé. Cela dit, selon la façon dont le bébé est placé, l’aiguille perce « le derrière du bébé » ou, plus vraisemblablement, « sa tête, son crâne.
    https://cdn.lesalonbeige.fr/archive/6a00d83451619c69e2019b017ed44d970b-pi
    On ne sait pas s’il en souffre mais de toute façon c’est la procédure…
    Les enfants qui arrivent à ne pas être avortés, ont un autre obstacle terrible qui les attend ! l’ONG Terre des Hommes pour démontrer la preuve de la cybercriminalité, a créé une petite fille philippine de 10 ans en 3D, totalement virtuelle. Elle a été contactée par plus de 20 000 personnes à travers le monde, prêtes à payer pour la voir se livrer à des actes sexuels par webcam. Quand les parents laissent leur enfant sur internet en connaissent-ils les dangers ?
    http://api.dmcloud.net/player/pubpage/4e7343f894a6f677b10006b4/5278afc206361d026b000002/35cb039020314daf908dd15721045126?wmode=transparent&autoplay=1

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!