Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pro-vie

Marche pour la Vie annuelle à La Haye (Pays-Bas)

HA 1h de l’après-midi le 6 décembre dernier, plus de 2500 participants à la Marche pour la Vie se rassemblèrent à La Haye, devant la maison du gouvernement hollandais et du Roi Willem Alexander. Après le retentissement de la corne de chasse pour l’ouverture des cérémonies, les fondateurs de Schreeuw om Leven (Cry for Life en hollandais), M et Mme Bert et Willy Dorenbos, accueillirent les gens et demandèrent au Seigneur de les guider dans leur 22e Marche pour la Vie. Ces Marches ont en effet débuté en 1992.

Une femme prénommée Nicole donna son témoignage. Alors qu’elle était étudiante elle fut violée, ce qui résulta en une grossesse inattendue. «J’ai bu toute une bouteille de vin ce soir là. » se rappela-t-elle, espérant ainsi mettre fin à la grossesse. Ce qui n’arriva pas. Ses parents et ses amis lui suggérèrent tous un avortement qui serait la solution aisée au problème. « Qui voudrait un enfant conçu lors d’un viol ? avec toutes les options qui m’étaient offertes, je désespérais. Je prenais trois douches par jour, voilà à quel point je me sentais dégoûtante. » Un moment déterminant fut lorsqu’un membre de l’Eglise lut avec elle le Psaume 23. Elle parvint à changer du tout au tout son attitude face à l’idée de garder le bébé. Aujourd’hui elle est mariée et mère de trois enfants. Son mari aime profondément le premier né, tout autant que les deux autres.

GKees van der Staaij politicien hollandais du Parti Réformé, mentionna que davantage de fonds étaient consacrés à l’aide de filles se retrouvant accidentellement enceintes. Michael van der Mast, membre de Cry for Life International, fit la présentation des invités internationaux. Parmi eux se tenaient Paul Genoux Defermon, vice président de l’organisation française Choisir la Vie ; Laurel Hughes Leadership Inst. Washington DC ; Daniel Becker, président de l’Alliance Personhood ; Pat McEwen, directeur de la Coalition International pour la Vie, et Maaike Rosendal, du Centre Canadien pour les Réformes Bioéthiques. Une banderole de la fondation nouvellement fondée en Europe, One of Us, était déployée et portée durant la Marche.

La Marche débuta à 2h de l’après-midi avec escorte de la police. Marchant calmement en prière les participants attirèrent l’attention des passants dans la rue. Le silence des marcheurs imite le cri silencieux et non entendu du bébé dans l’utérus, quand il crie dans la peur et la douleur alors que les instruments abortifs le déchirent en morceaux.

La Marche pour la Vie est un événement annuel qui a lieu en décembre pour commémorer l’adoption de la loi sur l’interruption volontaire de grossesse mise en vigueur aux Pays-Bas le 18 décembre 1980.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services