Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Manque d’argent pour payer les fonctionnaires

A La commission des Finances du Sénat, présidée par Jean Arthuis, a donné mercredi, un avis favorable au déblocage de fonds, en urgence, pour payer les fonctionnaires. Soit 1,39 milliard d'euros d'autorisations d'engagement et 1,14 milliard d'euros en crédits de paiement, dont 930 millions d'euros seront destinés à couvrir des dépenses de personnel, indispensables à la liquidation des paies de décembre pour les agents de huit ministères dont ceux de l'Education nationale, de la Défense, de l'Intérieur ou encore du Budget.

La commission pointe du doigt les sous-budgétisations en loi de finances initiale qui persistent malgré ses avertissements répétés.

Partager cet article

9 commentaires

  1. et si on gardait l’argent des grèves “banalisées”? Ça, ce serait dans l’intérêt public.

  2. Donc, cette année encore, on pourrait piocher chez les gendarmes pour payer les policiers…

  3. Nous entrons dans la spirale de la dette, la suite:
    -degradation de la note souveraine
    -augmentation des taux d’intérêt
    -asphyhie progressive de l’Etat, c.à.d.des contribuables
    Nous n’aurons bientôt plus rien à envier aux grecs, irlandais et autres portugais.

  4. La France n’a plus d’argent pour payer ses fonctionnaires !? mais par contre on va augmenter ceux de l’Europe !!!
    Et lorsqu’on voit la distribution de toutes les subventions européennes pour des c……,on va continuer longtemps encore à ignorer les peuples ? C’est trop, il est grand temps de remettre tous ces despotes de l’Europe à leur place ! Ils ne sont pas élus que diable, et ils font la pluie et le beua temps partout ! C’est INTOLERABLE ! Un jour ils seront jugés devant une cour de justice des citoyens pour CRIME CONTRE L’HUMANITE : car pour moi, dépenser comme ils le font pour des choses futiles alors que des millions d’européens sont dans la pauvreté ou vont l’être par leur faute, c’est un crime contre l’humanité ! C’est un retour au régime soviétique de la pire espèce!!!!!!!!!!!

  5. Difficile de trouver de l’argent pour la rémunération des agents de l’Etat alors que c’est “tapis rouge”, “table ouverte”, “allocations à gogos”, “protection sociale illimitée” pour tous ceux qui n’ont simplement qu’à se donner la peine d’entrer illégalement sur le territoire français.
    D’autre part, combien coûtent le sauvetage imbécile de l’Euro et le renflouement des banques ruinées par leurs stupides spéculations.
    Combien coûte notre inutile système politique français lorsque l’on sait que les décisions sont prises hors de France par des bureaucrates non élus et hors d’atteinte de tout jugement du Peuple.
    Les français se rendent-t-ils bien compte de ce foutage de gueule ?

  6. Est-ce possible que les caisses soient vides alors que nous finançons le monde entier ?

  7. Ce n’est pas une surprise!
    Pour s’informer sans déprimer:
    http://www.jovanovic.com/blog.htm
    Attention informations économiques intéressantes mais pas très catholique malgré son coté pro anges-gardiens et tout le reste.

  8. Il n’y a là rien de nouveau; dejà à Rome Cesar se faisait elire et nommer dictateur en repandant de l’argent qu’il empruntait, celà s’appellait “evergetisme”; aujourd’hui les elus distribuent à pleine poignées l’argent public à des fonctionnaires toujours plus nombreux afin qu’ils constituent la clientèle qui, au parlement, votera sans sourciller les nouvelles taxes.

  9. Si j’apprécie l’esprit de controverse qui anime le salon beige, je souhaiterais éviter que l’on aille un peu vite.
    J’ai un complément d’information qui pourrait vous rassurer.
    La Loi organique portant sur la loi de finance (LOLF – art. 11) adoptée en 2001, prévoit que les augmentations de salaires des fonctionnaires, ainsi qu’une partie des traitements qui leur seront destinés, puissent être budgétisé dans les fonds exceptionnels, autorisés par les chambres dans le courent de l’année.
    On parle alors de “crédit pour des dépenses inévitables”.
    Il ne s’agit pas d’un faillite de l’Etat, mais d’une procédure normale de finances publiques.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services