Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Manipulation par sondage : 40 % des musulmans victimes de comportements racistes ?

Manipulation par sondage : 40 % des musulmans victimes de comportements racistes ?

De Bernard Antony :

[…] Ainsi, ce jour, à la une du quotidien « Aujourd’hui en France » l’annonce d’une « étude inédite commandée par le gouvernement » selon laquelle « 40 % des musulmans déclareraient avoir subi ces cinq dernières années des comportements racistes ».

Point n’est besoin d’être un grand expert des manipulations sondagières pour vérifier que ceci relève d’une énorme baliverne. Qu’entend-on au juste par comportement raciste ? Et ce comportement a-t-il entraîné des actes ou des propos racistes une ou plusieurs fois en cinq ans ?

Au fait, ces musulmans se déclarant à 40 % victimes du racisme sont-ils des européens, des arabes, des turcs, des noirs, des asiatiques du Proche-Orient, du Moyen-Orient ou de l’Extrême-Orient ? 

Comment donc les méchants racistes peuvent-ils les identifier ? Nous militons pour notre part avec plusieurs musulmans convertis au christianisme, catholiques comme notre ami Christophe Bilek ou évangéliques comme notre ami Saïd Oujibou, et nous sommes aussi en grande amitié avec des musulmans chiites, des Iraniens, fidèles du Shah, ayant fui le régime des ayatollahs.

Aucun de tous ces derniers ne nous dit avoir subi chez nous quelque comportement raciste que ce soit. Quels sont donc ceux qui se plaignent de pareille chose ?

Si évidemment, on appelle « comportement raciste » celui de policiers de toutes races contrôlant des individus suspects ou coupables d’agissements illégaux et dénonçant ces contrôles comme motivés par de la soi-disant « islamophobie », alors le soi-disant antiracisme peut se donner libre cours dans les déformatrices et malhonnêtes interprétations de la réalité.

***

J’écoutais hier matin sur France-Inter un docte chroniqueur antiraciste expliquer que si l’on avait dénombré en France en 2018 mille délits antichrétiens pour cent anti-islamiques, cela s’expliquait bien par le petit nombre des musulmans et des mosquées dans notre pays. Comme s’il y avait aujourd’hui en France dix fois plus de chrétiens que de musulmans ! Chose que chacun peut analyser à la lumière de son expérience personnelle. Comme si le nombre de personnes à pratiquer en France les observances islamiques était très inférieur à celui des chrétiens pratiquants !

Quant aux attentats contre les personnes et les biens, s’il y a eu certes celui misérablement perpétré à la mosquée de Bayonne par un forcené dont on ne s’est pas empressé d’évoquer qu’il pouvait être un déséquilibré – ce qui s’est avéré – comment ne pas observer que le terrorisme jihâdiste a assassiné en France des juifs, des chrétiens, des policiers, personnes de toutes origines, rien de tel n’a été le fait d’autres groupes idéologiques ou religieux.

Bien sûr, l’immense majorité des musulmans en France, français ou d’origines étrangères, réprouve totalement le terrorisme et n’aspire qu’à un ordre social déconnecté de la charia totalitaire.

Mais la réalité demeure et même s’affirme toujours plus de ce que, comme nous l’avons écrit jadis dans « L’islam sans complaisance » et comme vient de le rappeler l’islamologue et philosophe Rémi Brague, membre de l’Institut, « entre l’islam et l’islamisme il y a différence de degrés, pas de nature ».

C’est cette réalité que nombre de penseurs musulmans veulent aujourd’hui faire heureusement évoluer par la liberté d’une lecture critique du Coran et des Hadîths et  par la séparation de leurs convictions et de leur vie du carcan de la charia. Mais hélas un Emmanuel Macron, comme d’ailleurs la plupart de nos évêques n’en sont pas encore à comprendre cela !

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services