Manifestation pro-vie près de l'hôpital Tenon à Paris

Témoignage et photos d'Anne Kerjean :

S"Samedi 11 février dans la matinée, avait lieu le premier Rosaire pour la vie de l'année, organisé par le Docteur Dor, président de SOS Tout-Petits, au coin de la rue de Chine et de l'avenue Gambetta, non loin de l'entrée de l'hôpital Tenon dans le 20e arrondissement de Paris où se trouvaient depuis 10 heures les contre-manifestants pro-avortements. Plus de quinze fourgons de police, dont un car, étaient garés le long de l'avenue Gambetta. D'autres se trouvaient plus bas près de la Mairie et d'autres encore devant l'hôpital Tenon.

Les personnes venues prier étaient fortement encadrées. L'avenue Gambetta était d'ailleurs barrée et inaccessible aux véhicules et les passants se voyaient systématiquement filtrés. Les pro-avortements se sont rapidement rapprochés des anti-avortements pour se poster sur le trottoir d'en face. De leur position, certains se sont mis à jeter des dizaines d'oeufs sur les membres de SOS Tout-Petits par-dessus les policiers. De nombreuses personnes ont été touchées. Malgré cette agression caractérisée, la manifestation continua avec des prières et des chants que les contre-manifestants couvraient de leurs slogans anticléricaux et féministes. 

Cette impressionnante ceinture de sécurité aura évité aux membres de SOS Tout-Petits d'être la cible habituelle de la haine de passants. Au moins, les slogans des anarchistes, gauchistes et féministes (la CGT, Sud Solidarité, Attac, AL, PCF, NPA, Décil, et des citoyens de Poissy étaient représentés…) sont drôles quand ils ne sont pas blasphématoires."