Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Manifestation à Lyon contre la loi Taubira

A l'appel de différents collectifs contre la loi Taubira, 200 lyonnais
se sont rassemblés ce samedi après-midi place Carnot à Lyon pour
protester contre le projet Taubira :

1
2
3
Voici le discours qui a été lu :

«
Marianne
est
une
rebelle
!
elle
ne
laissera
pas
tomber
Gavroche
!
»
Noël
Mamère
ne
se
doutait
certainement
pas
en
écrivant
cette
phrase
qu’elle
serait
prophétique
et
que
ironiquement,
elle
trouverait
son
plein
sens
dans
la
lutte
contre
la
loi
dite
du
«
Mariage
pour
tous
»
Pour
tous…
comprendre,
paradoxalement,
pour
une
infime
minorité…
Il
y
a
le
«
Mariage
pour
tous
»
et
puis
son
corollaire
que
l’on
ne
nous
dit
pas
ou
qu’on
ne
nous
dit
pas
vraiment
:
l’adoption,
la
PMA
et
puis,
un
jour,
toujours
au
nom
du
sacro-­‐saint
principe
de
l’égalité
mal
comprise,
celle
entre
les
gays
et
les
lesbiennes
cette
fois,
la
GPA

Il
n’en
fallait
pas
plus
pour
réveiller
le
peuple
:
c’en
était
trop
!

Nous
sommes
descendus
dans
la
rue
!
Le
13
janvier,
nous
partîmes
1
Million
et,
par
un
prompt
renfort
préfectoral,
nous
nous
vîmes
340000
en
arrivant
au
Champ
de
Mars…
1
mois
plus
tard,
ce
sont
700000
pétitions
déposées
à
la
CECE
qui
sont
balayées
d’un
revers
de
main
:
jugées
irrecevables
!
Et
puis
le
24
mars
dernier,
les
1
million
400
000
manifestants
sont
réduits
comme
peau
de
chagrin
:
300
000
personnes
!

Mais
comment
sinon
induire
dans
l’opinion
l’idée
d’un
mouvement
qui
s’essouffle
?
Dans
n’importe
quel
pays
moins
civilisé
que
le
nôtre
on
aurait
parlé
d’un
déni
de
démocratie…
mais
en
France,
terre
des
Droits
de
l’Homme,
vous
n’y
pensez
pas
!

Notre
mouvement
ne
s’essouffle
pas,
et
ne
s’essoufflera
pas
.
C’est
tout
le
contraire
:
gazages,
matraquages,
et
même
amendes
pour
port
de
tee-­‐shirt
de
la
Manif
Pour
Tous
:
il
n’en
fallait
pas
plus
pour
nous
fortifier
!
ce
qui
veut
dire
que
nous
ne
reculerons
pas
!

Le
poète
avait
raison
de
dire
:
«

croît
le
péril,
croît
aussi
ce
qui
sauve
»…
L’entêtement
du
gouvernement
à
nous
faire
taire
par
des
moyens
dignes
d’un
état
policier
a
renforcé
notre
détermination
,
en
révélant
au
grand
jour
la
fracture
qui
existe
désormais
entre
le
pays
légal
et
le
pays
réel,
entre
le
pouvoir
qui
sacrifie
à
un
lobby
ultra
minoritaire
et
le
peuple
qui
entend
encore
défendre
les
droits
du
plus
faible,
c’est-­‐à-­‐dire
ceux
de
l’enfant.
A
ceux
qui
nous
gouvernent
nous
rappelons
avec
Montesquieu
qu’
Il
ne
faut
toucher
aux
lois
que
d’une
main
tremblante
».

Le
mariage
n’est
pas
qu’un
vague
contrat
entre
deux
individus,
c’est
l’institution
par
laquelle
la
Société
reconnaît
ce
qu’elle
doit
à
l’union
d’un
homme
et
d’une
femme
:
sa
pérennité
par
leur
fécondité.
Aux
enfants
naît
de
cette
union,
l’institution
du
mariage
offre
un
cadre
pour
leur
croissance
et,
grâce
à
la
filiation,
la
possibilité
de
s’inscrire
dans
une
histoire
:
elle
leur
donne
des
repères
fondamentaux
:
la
liberté
de
savoir

l’on
va
parce
ce
que
l’on
sait
qui
l’on
est,
et
d’où
on
vient
!
Nos
revendications
portent
donc
sur
le
droit
sacré
de
l'enfant
à
avoir
un
père
et
une
mère
.
S'il
arrive
que
des
accidents
de
la
vie
rendent
un
enfant
orphelin
de
l'un
de
ses
parents,
nous
n’accepterons
jamais
de
mettre
délibérément
des
enfants
dans
cette
situation
de
carence
en
les
privant
légalement
de
leur
branche
maternelle
ou
paternelle.
Cette
réforme
du
code
Civil
change
la
conception
légale
de
la
filiation
et
la
notion
juridique
de
la
parenté.
Elle
laisse
croire
qu'un
enfant
peut
avoir
deux
pères
ou
deux
mères
et
reconnaît
une
parenté
d'intention
à
l'égal
de
toutes
les
parentés.
Ceci
est
un
mensonge,
un
de
plus
qu’il
faudra
mettre
au
passif
du
Gouvernement
!

Aujourd’hui
nous
confions
à
Marianne
le
Drapeau
français
floqué
en
son
centre
de
la
famille
naturelle
que
vous
voulons
défendre
!
nous
voulons
porter
bien
haut
nos
couleurs,
celle
de
la
France
et
celles
de
la
famille,
celle
de
la
France,
Famille
de
familles…
Depuis
des
décennies,
aucune
réforme
n'a
soulevé
une
telle
opposition
populaire
:
au
moment
même

la
France
traverse
une
grave
crise
morale
et
économique,
doublée
d'une
crise
politique,
et
qu'elle
doit
se
mobiliser
pour
s'adapter
au
monde,
nous
affirmons
qu’il
n’est
pas
opportun
de
bouleverser
les
fondements
de
la
société
et
de
brouiller
le
repère
millénaire
de
la
famille."

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. Très bon texte ! Excellentes citations !
    Dans les moments tragiques que nous vivons, cette jeune ardeur qui ne faiblit pas à travers tout le pays est pleine d’espérance !

  2. Comme c’est bien dit! Tout le monde peut comprendre ça, sauf nos gouvernants actuels. Sauf le LBGT et Pierre Bergé qui nous gavent de sidaction par une propagande d’allure
    totalitaire enrobée de gnangnantisme et en ayant même le culot de nous demander des dons! Mais ça ne passe plus dans le bon peuple, il s’est réveillé!

  3. Qu’elles sont belles ces Marianne(s) !

  4. Le bonnet phrygien est-il vraiment un symbole “rassembleur” ?

  5. A part le bonnet phrygien, symbole de massacre de français par les français, je dis BRAVO ! On ne lâche rien !

  6. Très bon discours ! Continuez les lyonnais !

  7. Elles ont bien froid nos petites Marianne (ou Marie-Anne) et les Hommen encore plus! Mais ils ont le coeur chaud.
    Quant au bonnet phrygien, il symbolise la révolte du peuple français contre une oppression, il ne faut pas oublier qu’il manquait de pain en 1789 quand le vin du roi avait gelé dans son verre…La fleur de lys, c’est bien beau, c’est pur, c’est très noble, mais la plupart des Français sont des roturiers républicains, il y a peu de royalistes et de chouans parmi eux; cela ne les empêche pas d’être patriotes, d’avoir du bon sens et de se révolter contre la dictature de la gauche.

  8. Le peuple s’est aussi révolté contre la république un peu plus tard. Cela lui a coûté cher en Vendée mais aussi à Lyon avec M. Fouché ..
    Il s’est révolté aussi en 1871 à Paris et M. Thiers lui a fait payer l’addition. Le 6 février 1934 idem ..
    Décidément, non à la république maçonnique !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services