Manif pour tous : Unité, identité et diversité

Tribune de Guillaume de Thieulloy :

"Pourquoi le cacher ? Depuis le 24 mars, le mouvement de résistance à la loi Taubira se divise. Plus exactement, il se multiplie, si je puis dire. C’est-à-dire qu’il n’y a plus simplement la « Manif pour tous ». Il y a de nombreuses initiatives, qui partent dans tous les sens.

Beaucoup s’en inquiètent. Personnellement, je m’en réjouis.

Il est certain que le risque est grand de voir surgir des provocations et il est certain que le risque est grand de voir les médias et la classe politique insister lourdement sur ces apparentes divisions pour forcer les uns à condamner les autres.

Ne tombons pas dans ce piège grossier !

Personne ne demande à quiconque d’assumer des actions dont il n’est pas responsable. Mais le minimum vital, c’est de ne pas dénoncer à la vindicte publique, voire à la justice (comme certains viennent de le faire), ceux qui luttent sur une autre brèche contre cette loi Taubira. Je trouve ainsi ahurissant de dire que les manifestants paisibles qui se sont retrouvés sur les Champs-Élysées le 24 mars étaient des « fachos » ou des « factieux ». Que le ministre de l’Intérieur le déclare, pour occulter ses propres erreurs, c’est de bonne guerre. Que certains cadres de la « Manif pour tous » reprennent cette évidente calomnie est une faute politique manifeste.

Je sais bien que ce mouvement contre la loi Taubira est le réveil d’une « France bien élevée » (comme a dit joliment la journaliste Gabrielle Cluzel) après un sommeil de plusieurs décennies. Il nous faut donc un certain temps pour être à nouveau « opérationnels ». Mais le simple bon sens nous impose de refuser d’apporter à l’adversaire les têtes de nos amis sur un plateau.

« Oui, je me réjouis de cette floraison d’initiatives à laquelle on assiste depuis le 24 mars, qui fait que plus personne (même pas nous !) ne sait où donner de la tête. »

Car faut-il le rappeler ? Le vrai problème n’est pas l’action de tel ou tel défenseur du mariage naturel. Le problème, c’est la loi Taubira et ce qu’elle signifie d’agression délibérée par le pouvoir en place contre notre civilisation.

Personne ne demande à Frigide Barjot d’applaudir aux actions des militants qui vont siffler les ministres à tous leurs déplacements en province. Pas davantage qu’on ne demande à Béatrice Bourges d’accompagnerFrigide Barjot dans des boîtes de nuit branchées ou au « patron » de l’Alliance Vita, Tugdual Derville, de se pacser avec celui de l’institut Civitas, Alain Escada ! Mais est-il si difficile de ne pas régler ses comptes par voie de presse ?

Pour ne donner qu’un exemple personnel, je suis de ceux qui ne pensent pas que l’UOIF, organisme islamiste radical, soit l’espérance de la France, ni même celle du mouvement anti-Taubira. Et je vois mal comment militer dans un même mouvement que ceux qui égorgent nos frères chrétiens en Égypte ou en Tunisie. Mais si la « Manif pour tous », ou certains de ses cadres, estiment le contraire, grand bien leur fasse ! Il est clair que nous n’avons pas la même analyse politique, ni la même stratégie. Mais cela ne nous empêche pas d’avoir un objectif commun, qui reste le retrait de la loi Taubira – y compris après sa promulgation.

Oui, je me réjouis de cette floraison d’initiatives à laquelle on assiste depuis le 24 mars, qui fait que plus personne (même pas nous !) ne sait où donner de la tête.

Les médias et le pouvoir parlent de « radicalisation ». La belle affaire ! Croit-on vraiment que nous ayons des leçons à recevoir de ceux qui gazent les enfants et les bonnes sœurs ?" (suite).

35 réflexions au sujet de « Manif pour tous : Unité, identité et diversité »

  1. Clovis

    Très très belle attitude de Guillaume de Thieulloy. La seule valable en tout état de cause. Comme je lui je suis émerveillé de voir fleurir toutes ces initiatives qui toutes visent notre objectif commun. Stop aux disputes médiatisées. Bravo et merci!

  2. Garantez

    Bravo, cher Monsieur, tout y est !
    y compris le terme “caporaliser” qui vient à l’esprit dès qu’on entend F… B… (quel surnom répugnant que tous les cathos de la manif sont amenés à prononcer encore et encore …) s’exprimer.

  3. Romain

    Les médias cherchent à nous culpabiliser !
    Pendant des années on s’est moqué de nous.
    On doit s’excuser de tout, il y en a marre !
    Vichy, algérie… anti-sémite, raciste et maintenant homophobe, ça va quoi. On apprend de moins en moins l’histoire de France, mais pour mettre autre chose, ça par contre il y a de la place et du temps !
    Il ne faut pas mélanger les politiciens criminels et les autres, pourquoi, eux,font-ils l’inversent envers nous ?

  4. Marie

    Attention au ton “anti Barjot” que l’on perçoit, même si je partage l’analyse. Il faut être cohérent.
    Ce qu’il dit n’est pas nouveau et est merveilleusement développé dans l’Action de Jean Ousset. Il est opportun de lire cet ouvrage dont l’auteur affirmait qu’avec 1000 (ou 10 000, j’ai un doute) hommes formés et déterminés, la France peut redevenir “terre très chrétienne”. Cet auteur est un prophète, trop méconnu des catholiques à qui j’en recommande vivement la lecture. Pour ceux qui veulent s’engager mais ne savent pas quoi faire, formez-vous et c’est un bon début : il vous donnera de bonnes pistes.

  5. Roger

    Merci pour ce magnifique article.
    Tout à fait d’accord en particulier sur les médias dont on a appris à ce passer. On sera de plus en plus nombreux à vivre sans eux.
    Oui, tout groupe humain qui mène un juste combat n’a qu’une seule chose à craindre: la division.
    Que chacun choisisse la méthode qui lui convient sans critiquer les autres. Les français sauront choisir leurs dirigeants en temps voulu.

  6. Judith

    Le problème de ces décennies de propagande marxiste, c’est de croire qu’un mouvement de protestation est une assemblée de clones et ça n’existe pas. Le manque d’amour dans lequel nous vivons, la haine et la séparation dans les quelles nous respirons, sont si grands que nous n’avons aucun idée de ce qu’est un rassemblement. Il faut rester maître de soi : les agressions contre des personnes, homosexuelles ou non, restent des délits graves. Ce sont “les pro-mariage pour tous” qui sont prêts à inventer n’importe quoi pour diviser et discréditer.

  7. Biniou

    C’est très vrai qu’en vérité, nos élites politico-médiatiques nous agressent presque directement avec leur projet de destruction de notre civilisation française.
    Il est même anormal d’avoir si peu de réactions radicales.
    La civilisation tolérante et morale c’est nous.
    Une minorité agissante usurpant le titre de représentant des homosexuels et militant de l’idéologie égalitariste s’en prend à nos valeurs, aux fondements de notre civilisation, de ce que nous sommes, notre identité. Avec l’entier soutien de nos élites politico-médiatiques.
    Ils voudraient que nous soyons sages comme de pauvres moutons partant à l’abattoir, insouciants du destin qui les attend.
    Nous ne mordrons pas nous n’avons pas les dents pour çà mais attendez vous à vous faire piétiner par le troupeau.

  8. Bourbonnaise

    Merci pour ce bel article. la diversification des “fronts” est effectivement une bonne chose pour que nos zélites ne puissent plus dire qu’il ne s’agit que d’une poignée de manifestants?
    Merci aussi à tous ceux qui agissent.

  9. C.B.

    La jeune génération est prête:
    -sachant analyser les faits
    -rompue à l’usage des supports modernes de communication, du réseautage, de la “réalité augmentée” et du “2.0”)
    -éduquée à se débrouiller avec peu (merci l’esprit du scoutisme)
    Bons commentaires dans l’article en lien (Ndf) donc:
    “Parodiant Flambeau dit le Flambard, né de papa breton et de maman picarde,nous pouvons au moins, mal élevés et fiers de l’être, nous exclamer aussi :
    Et nous les petits, les obscurs, les sans grades
    Nous qui tractions, collions , crottés, fourbus, malades
    Sans espoir de boulot mais de prendre des gnons
    Nous ne l’êtions pas peut-être réveillés?”

  10. TOUCHARD

    Restons unis. M. de Thieulloy a parfaitement raison. Les querelles sont plus dangereuses pour notre cause que tous les mensonges et les brutalités de nos adversaires.
    Que chacun agisse comme il le souhaite dans le respect des personnes. Que nos critiques, parfois légitimes, de ceux qui luttent comme nous contre ce projet infâme restent modérées et respectueuses. Et surtout : RESTONS UNIS.
    N’offrons pas à nos adversaires, ces puissants du jour, le plaisir de nous voir nous entre-déchirer !

  11. Arwen

    Ce monsieur a parfaitement raison. Il serait même inquiétant que la manif pour tous reste seule à agir dans ce combat décisif.
    On ne demande pas à Frigide de soutenir tel et tel ni de s’en déclarer responsable. Mais il serait sympa tout de même qu’elle arrêté de balancer les pt’its cos juste pour essayer de démontrer que ce n’est pas une “facho”.
    N’a t elle pas compris que, quoi qu’elle fasse maintenant, c’est ainsi qu’elle sera décrite par certains fous idéologiques?
    Plutôt que de dépenser tant d’énergie à nous défendre contre les insultes faciles qui nous pleuvent dessus, agissons et prions!

Laisser un commentaire