Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Manif pour tous: Petit manuel à l’usage de l’insurgé

GzDe nos voisins suisses, un article qui détend et qui se veut participatif. Vous pouvez apporter votre participation en fin de page : 

"Et maintenant que faire ? Le voisin français a le don de porter la division en culte suprême. Alors que l’esprit de lutte atteint ces paroxysmes qui font les vrais renversements, la fébrilité gagne ce monde qui éclot enfin à la liberté, et certaines voix s’élèvent déjà pour reprocher ses manquements à Frigide Barjot. La chose est entendue, l’on a mille raisons d’en vouloir à Frigide Barjot, mais l’on doit beaucoup à Virginie Tellenne. Pourquoi ne pas taire un instant ces divisions, l’on s’entretuera tout à loisir une fois la cause emportée. Mais comment faire ?

D’autres que nous se sont prononcés sur la nécessité d’un chef (ici et ici) pour mener ce type d’action, nous n’y reviendrons pas. Le terreau catholique français a crû par, et sur, la division érigée en principe ces 50 dernières années. Cette évidence, sa seule faiblesse, la seule force de ses adversaires, vient de la nature fracturée de l’Eglise de cette interminable moitié de siècle. Mais comment se résoudre au plus petit dénominateur commun de la pensée, et de l’action, politique alors que toute sa vie, matérielle et spirituelle, est fondée sur la recherche de la vérité exclusive ?

La Realpolitik n’est pas une option, mais un brin de pragmatisme n’est pas interdit, la vérité n’est pas un abîme, c’est une forteresse au sommet d’un chemin, un chemin qu’il faut parcourir, ce qui n’exclut ni la prudence ni, surtout, la vertu de patience; si les fils de lumière étaient aussi avisés...

Reste à savoir si les manifestants se contenteront de demander le retrait de la loi ou s’ils se résigneront enfin à exiger le retrait de ce qui en est à l’origine, un système qui se dit républicain démocratique mais qui freine la représentation proportionnelle et interdit toute expression référendaire.

Hier, des citoyens français ont scandé pour la première fois: « Nous somme le peuple ». Que les gouvernements socialistes se souviennent qu’ils se doivent de trembler quand le peuple se met à chanter sur cet air: « Wir sind das Volk ».

Ceci étant dit, le ton du reste de cet article est résolument fantasque (que l’on ne vienne pas nous accuser de Dieu sait quelle incitation) et n’a d’autre but que de chercher à faire sourire, la colle est chaude, que peut-on faire, s’ensuivent quelques propositions, à charge pour le lecteur de les compléter:

 Le camping: Ah, le vol majestueux de la tente Quechua dans le ciel parisien, le néo-hippisme de ces légions de militants hirsutes, la tête engourdie au rythme des djembés, la prunelle chargée du cannabis frais du matin, le coeur plein de cette plage qui attend sous le pavé. Reste qu’après trois jour de pique-nique sur la dure, l’insurgé est moins frais pour faire face à la ronde des balayeuses mécaniques. Médiatiquement parlant, les faces de carême, les traits tirés, la barbe de trois jours, les cracheurs de feu et les ateliers macramé autogéré peuvent finir par lasser…

 Demander à la Syrie et à l’Iran d’armer les “rebelles” français: Pas dit que ça passe…" (suite).

Partager cet article

6 commentaires

  1. Que tous ceux qui paient leurs impôts via titre de paiement ou prélèvement automatique envoient à la place quelques dizaines de chèques (avec des chiffres après la virgule) en barrant le code de traitement automatique. C’est parfaitement légal. L’administration en aura pour des mois à traiter manuellement ces millions de chèques. Plus de sous pour l’Etat, vos comptes débités tardivement, tout bénéfice. Légalement on peut d’ailleurs utiliser n’importe quel support pour rédiger un chèque : planche de bois, boite de conserve… du moment que les mentions légales figurent et le chèque a valeur libératoire contrairement aux brouettes de pièces de monnaie !

  2. bank run : précédez le mouvement de spoliation qui aura lieu un jour ou l’autre et videz vos comptes, achetez de l’or ou gardez du liquide.
    sécurité sociale : quittez-la.
    Le chemin est encore ardu, mais il a été ouvert
    http://www.objectifeco.com/economie/politiques-economiques/fonctionnaire/oyez-oyez-le-monopole-de-la-secu-a-bien-saute.html
    http://www.libreassurancemaladie.com/index.php?f=marche_suivre

  3. – prendre Sciences-Po en otage pendant une heure
    – distribuer une rose à toutes les mamans pour la fête des mères
    – lancer un nouvel appel du 18 juin
    – bloquer le périph à 18H (il ne faut pas ajouter beaucoup…) en distribuant une pate de fruit et un manifeste à tous les automobilistes qui patientent
    J’ai une idée par jour… Bon, que depuis quelques jour! La contestation passe, il faut maintenant que l’opinion s’intéresse au message.
    Etre partout, inventif, drôle, inattendu, mi-grognard mi-jovial, positif et constructif. Bref, être français!

  4. Aveuglé par le soleil couchant,
    Sur le fumier perché,
    Un dindon glougloutant,
    Sa basse-cour haranguait.
    Caquetant, hoquetant,
    Il ignorait superbement
    La marée qui montait,
    La flotte immense qui s’en venait,
    Rassemblée par sa foi,
    Sous le signe de la Croix.

  5. Une option intéressante en restant dans la légalité : envisager de retirer un maximum d’argent LIQUIDE des distributeurs et des banques à une période convenue connue à l’avance. Le risque de pénurie d’argent pousserait ceux qui ne se sentent pas concernés par le projet Taubira ( et même ceux qui sont pour ce projet… ) à retirer aussi de l’argent pour ne pas être sans un sou. Le risque de panique ( tout le monde a en tête ce qui s’est passé à Chypre ) pourrait pousser le Ministre des Finances à infléchir la position du gouvernement (retirer le projet d’une façon ou d’une autre).
    Il me semble ( mais je n’ai pas trouvé de références ) que cette action avait fait plier en Belgique un gouvernement parti pour faire disparaître l’école libre, sans qu’il n’ait été nécessaire de mettre cette menace à exécution.
    C’est une arme de dissuasion : qui peut envisager sans hésiter de créer une panique dans un pays en situation si difficile ? Mais s’il n’y a pas d’autre moyen d’éviter la mise en place d’un marché de l’enfant et les menaces sur les plus faibles ( si on a bien compris les déclarations de Pierre Bergé ), il faut y réfléchir.
    Alors amis familiers des circuits financiers et bancaires, à vous de travailler !

  6. Combien d’argent liquide peut-on retirer ? Il me semble qu’il y a une limite à ne pas dépasser selon le contrat signé avec la banque.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services