Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Manif interdite de Barbès : un organisateur proche des terroristes d’Action Directe

PAlain Pojolat (facebook), un des organisateurs de la manifestation non autorisée pro-palestinienne, militant d’extrême-gauche appartenant au mouvement du NPA, va être convoqué devant la justice. Cet appel à la manifestation était intervenu après l’interdiction décidée par les autorités.

L’homme a déjà été arrêté pour des faits de vandalisme et était un proche du groupe terroriste d’extrême-gauche Action Directe.

Manuel Valls, s'il est logique avec lui-même, doit dissoudre le NPA.

Partager cet article

4 commentaires

  1. On attend également la mise en cause du facteur de Neuilly-sur-Seine, le sémillant Besancenot – voir la manif de samedi dernier à République, elle aussi interdite, elle aussi violente. Le NPA doit évidemment être dissous. Sauf à illustrer une nouvelle fois le “deux poids, deux mesures” – cf. la honteuse exploitation du décès du roquet Méric, pour susciter la dissolution de certains groupuscules “d’extrême-droite”….

  2. Logique, Valls ? avec lui-même, bien sûr, et ses commanditaires : tout mettre en œuvre pour anéantir ceux qui aiment la France et laisser impunis ceux qui sont les idiots utiles et les serviteurs zélés du nouvel ordre maçonnique.

  3. En République fr, les groupes ne sont dissous que pour “calmer” les surexcitations de gauche et d’extrême-gauche. Voilà seulement le fondement de leurs actes et réactions.

  4. La dissolution de groupes n’est qu’un acte de communication et rien de plus.
    Les groupes constitués existent toujours et au pire changent de nom.
    C’est typiquement une mesurette inutile et stupide comme en est si prolixe notre gouvernement actuel, enfin si on peut appeler ce ramassis un gouvernement !

Publier une réponse