Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Mangez-vous halal ?

H

Il se pourrait que nous mangions de la viande halal sans le savoir. Une enquête menée par les directions départementales des services vétérinaires de Basse et Haute-Normandie conclut qu'une part significative de bêtes abattues selon un rituel religieux entre dans le circuit classique de commercialisation, sans mention particulière.

C'est ce qu'on appelle l'islamisation. Ceci étant, le phénomène inverse existe aussi : des viandes prétendumment halal ne le sont pas.

Partager cet article

19 commentaires

  1. Il en va de même pour le casher : de nombreux produits vendus dans les supermarchés sont casher.
    Au Québec, le pourcentage est de 60 %.

  2. on frise le comble du ridicule ! soit on exige une meilleure traçabilité soit il y a un règle égale pour tous ! croyez vous qu’au Proche Orient il y deux types d’abattage ? un pour les chrétiens et un pour les Musulmans ?
    Il y a suffisamment de boucheries spécialisées pour ne pas encombrer les grandes surfaces ( vous voyez des produits cashers mais pas de viande )!
    ce qui est insupportable c’est l’extension de l’étiquette halal à tout et à n’importe quoi en particulier le vin
    Attendez que je parle de çà à mon boucher , on n’a pas fini de l’entendre d’autant qu’il s’approvisionne aux abattoirs de Lisieux, c’est en Normandie n’est ce pas ?

  3. Si cela est vrai, cela est très grave car les bêtes abbattus hallal ne sont pas mangeables par un être humain qui fuit la superstition.
    1) L’abattage est fait dans des conditions inutilement cruelles alors que l’animal n’est pas étourdi et est saigné vivant (tourné vers la Mecques)
    2) La superstition est un péché très grave (un des plus grave qui se puisse concevoir) s’en prenant au premier commandement et donc directement au Seigneur que l’on injurie (ce péché est souvent excusé par la stupidité).
    Donc acheter de la viande hallal pour un chrétien est, selon moi, un péché surtout de scandale et de rémunération de la superstition, très grave par sa matière pour un chrétien.

  4. Mangez du porc sous toutes les formes, généralement il n’est ni halal ni casher…
    Sinon aidez nos agriculteurs, achetez chez eux et si vous abattez chez vous bien que la chose soit illégale et bien, soyez discrets…
    Guy

  5. Ha la la!
    Casher ou halal, ça nous ramène toujours à la boucherie.
    Ce n’est sans doute pas par hasard!

  6. @Denis Merlin
    il faut raison garder : il n’y a péché que lorsque l’on sait que l’acte est un péché;
    manger de la viande hallal sans savoir qu’elle est hallal ne relève surement pas de cette catégorie;
    De m^me, vous faites comment, quand vous êtes au moyen orient?
    assimiler l’abattage rituel à la superstition est aussi un raccourci qu’on peut discuter.Mais bon, ce serait l’objet d’un autre débat.

  7. Aucune importance : Qu’est-ce qui empêche les chrétiens de manger casher et hallal ? le simple fait que les produits casher, par exemple, sont plus chers que les autres.
    Les musulmans peuvent manger casher.
    La nourriture des chrétiens est hallal (sauf le porc évidemment)
    Ac 15,20 est toujours valable et n’a jamais été abrogé !
    Le problème est la forme, si égorger est plus cruel ?
    En somme, beaucoup de bruit pour rien.

  8. Si un produit est halal, cela veut dire qu’une taxe est payée à un imam.
    Manger halal encourage l’islamisation.
    Et puis franchement le message du Christ n’était il pas que les sacrifices d’animaux étaient inutiles, seul compte le sacrifice intérieur, la conversion à Dieu.
    L’islam est une régrétion.

  9. Il nous faut réclamer à la fédération professionnelle des boucher unlabel qui certifie que la viande provient de bêtes tuées après étourdissement sans soufrances inutiles, conformément à la loi française normale.
    Parlez en à votre boucher.

  10. Bref, Mangeons du porc !-))

  11. je trouve que l’idée d’un label de qualité de l’abattage émise par Kantz est une vraie bonne idée, qu’il faudrait vraiment promouvoir est défendre !!!
    Pourquoi la fameuse “tracabilité” s’arrête-t-elle aux portes du camion qui mène les bêtes aux abattoirs ? Les conditions de transports et de mise à mort laissent certainement à désirer y compris dans nos abattoirs “classiques”.
    Ensuite, les citoyens sont en droit d’exiger que la viande servie dans les collectivités ne soit pas Hallal , et en particulier dans les cantines scolaires publiques où il semble que cela se fasse discrètement, ce qui est effectivement rentable pour les imams.
    Mais cela pointerait du doigt une certaine cruauté de l’abattage rituel…de là à stigmatiser les musulmans il n’y a qu’un pas .Celui qui se lancera dans un tel projet a interêt à avoir le dos large …

  12. Pour avoir visité un abattoir de poulet (une des plus grosse marque française), il y a en effet un “saigneur Hallal” présent en début de chaine. Et personne ne sait que ce poulet est “hallal” sauf les initiés.

  13. Il a bien raison Tintoun, mangeons du porc, comme cela nous serons sûrs de ne pas manger halal !
    Car manger halal (évidemment en connaissance de cause et parce que c’est halal), les intégristes me cherchent toujours des histoires) est un péché si l’on croit ou laisse croire que c’est pour plaire à Dieu, ce qui est injurieux pour la divinité.
    Manger halal est donc une superstition. A ce titre, c’est un des plus graves péchés qui se puisse concevoir et ceux qui collaborent formellement à ce péché (donc les commerçants aussi), s’ils sont catholiques, sont des pécheurs publics. C’est mon opinion et je m’en remets naturellement au jugement de l’Eglise sur cette matière où je ne peux avoir qu’une opinion. N’en déplaise à l’homme se dissimulant sous le pseudo de “exilé”.
    Pour se libérer de tout scrupule de conscience, mangeons du porc comme Tintoun le préconise.

  14. Pour rester dans le registre alimentaire, le coca-cola est casher et cela n’empêche pas tout le monde d’en boire.
    Les bonbons à la gélatine du type crocodile ou ourson sont pour certaines marques fait à base de gélatine de porc… ce qui n’empêche pas les muslims d’en manger (en totale ignorance il faut le reconnaître)

  15. @Peyo
    Pour de nombreux musulmans
    un aliment devient hallal d’office si
    *il y a “transformation chimique” : c’est le cas du vinaigre par exemple
    *si l’aliment n’a ni le goût, ni la couleur et ni l’odeur de la chose interdite (cas de la gélatine de porc)
    mais bon il n’y a pas de véritable “autorité universelle” pour la religion musulmane, donc on trouve toujours des pratiques différentes à ce sujet.
    @Denis Merlin : l’abattage rituel est à l’origine réalisé de cette façon pour des raisons plutot sanitaires: en vérifiant que le sang coule, on évite, coté juif, l’impureté liée au lévitique
    “Quiconque, citoyen ou étranger, mangera une bête morte ou déchirée (par un fauve), devra nettoyer ses vêtements et se laver avec de l’eau ; il sera impur jusqu’au soir, puis il sera pur.” (Lévitique 17,15)”
    et, coté musulman, l’ordre suivant
    -“Il vous est interdit de manger les animaux morts, le sang, la chair du porc, et tout animal sur lequel on aura invoqué un autre nom que celui de Dieu.” (Sourate 2 – verset 173)
    La Sourate 5 – verset 3 précise également que “la chair de la bête étouffée, de la bête tombée sous des coups (…)est illicite, sauf si vous l’avez purifiée (en saignant l’animal avant qu’il ne meure).”
    vous remarquerez d’ailleurs que rien ne s’oppose à ce que la bête soit étourdie, puis saignée.(Il faut juste faire la différence entre perte de conscience et mort)
    c’était l’anecdote culturelle de l’exilé!

  16. j’oubliai : vous mangez aussi casher sans le savoir.
    En effet, le Rabbin, après l’abattage rituel, vérifie les poumons de la bête etc…s’il refuse la bestiole, elle repart dans le circuit classique.
    De plus, repart dans le circuit classique tout l’arrière des carcasses, le dos, les flancs, les cuisses, toutes les parties en liaison avec le nerf sciatique.
    Seul l’avant des animaux, de la tête à l’arrière des épaules (coupe à la huitième côte, pour les bovins)est casher

  17. A exillé (je ne sais si mon commentaire sera validé, car je suis caviardé très souvent)
    La seule autorité en matière alimentaire est celle de la raison. On peut habiller la superstition en tentant de la justifier par de fausses raisons pseudo sanitaires. Mais vous-mêmes ne pouvez justifier ces pratiques que par des textes abrogés (comme le Lévitique) ou par des textes prétendument “sacrés” donc, par une prétendue autorité divine méprisant la raison. Je peux vous dire je ne passe jamais sous une échelle parce que j’ai peur de recevoir un marteau sur le crâne, il n’en demeurera pas moins que ce sera une superstition parce qu’en réalité vous accordez votre croyance à des absurdités que, par honte, vous tenterez de justifier par de fausses raisons (rendant ainsi hommage involontairement à la raison). Car si vous vous êtes assuré de pouvoir le faire sans danger, vous pouvez passer sous une échelle. Le porc n’est pas toxique et fait des centenaires, donc si vous vous abstenez de manger du porc, vous allez contre la raison et êtes superstitieux, même si vous me dites “oui mais le porc est dégoûtant, ils vautre dans la fange etc.” donc je n’en mange pas, c’est donc raisonnable. Non, ce n’est pas raisonnable, c’est de la superstition dont vous avez honte, voilà tout. Comme le disait Suzanne Labin “n’écoutez pas ce qu’ils disent, regardez ce qu’ils font”.
    [Vous êtes caviardé quand vous utilisez des termes outranciers. MJ]

  18. Deutéronome 14:4 Voici les animaux que vous mangerez: le boeuf, la brebis et la chèvre
    et c’est tout !!!

  19. “Sauvez les Bretons, mangez du cochon”
    Ce joli slogan peut même se porter sur un tee-shirt!

Publier une réponse