Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation / Pays : Etats-Unis

Mais qui a tué Seth Rich ?

Bien peu de médias s'intéressent à cette question, sous prétexte que cela concernerait les affaires intérieures américaines. Ils sont en revanche bien plus prolixes sur les "dérapages" de Donald Trump et son allusion récente au second amendement qui serait un appel au meurtre d'Hillary Clinton. Et pourtant, il est intéressant de savoir pourquoi WikiLeaks s’implique dans l’enquête sur la mort de Seth Rich, salarié du parti démocrate à Washington et chargé de l'organisation de la primaire :

"Le co-fondateur de Wikileaks a, lors d'une interview donnée à une télévision néerlandaise, sous-entendu que si Seth Rich avait été la source ayant mené à la diffusion des 20 000 courriels du Parti démocrate prouvant que la campagne de Bernie Sanders avait été sabotée au profit d'Hillary Clinton, alors il aurait pu avoir été tué pour cela.

Voilà pourquoi, un mois après la mort suspecte de ce membre de l'équipe de DNC, Wikileaks a décidé d'offrir 20 000 dollars à toute personne révélant des informations permettant de mener «à l'inculpation pour le meurtre de Seth Rich». Seth Rich travaillait en tant que chef d'équipe sur le traitement des données des votants au DNC avant d'être touché deux fois par balle dans une rue de Washington et de mourir à l'hôpital.

Si certains médias ont émis l'hypothèse d'un crime crapuleux, le père de la victime a balayé cette version. «S'il s'agissait d'un vol, alors il a échoué car il avait toujours sa montre, son argent, ses cartes de crédits, son téléphone. Donc cela aurait été une perte de temps» a déclaré Joel Rich à une télévision locale.

Par sa théorie, Julian Assange laisse donc entendre qu'Hillary Clinton serait liée, de près ou de loin, à l'assassinat de Seth Rich. «Vous devez comprendre à quel point les enjeux sont importants aux Etats-Unis» a affirmé le co-fondateur de Wikileaks au média néérlandais."

Dans une autre interview, Julian Assage, co-fondateur de Wikileaks, déclare qu'Hillary Clinton a encouragé le transfert d'armes vers l'Etat islamique au moment de la chute de Khadafi….

Partager cet article

5 commentaires

  1. vraiment pourris jusqu’à la moelle ! …

  2. Il y en a une qui va finir avec les menottes dans le dos pour aller à Ellis Island comme Strauss-Kahn à l’époque.

  3. l’affaire prend de l’ampleur et Hillary a été obligée de répondre, alors que la presse restait muette

  4. Cette bonne femme, c est le diable personnifié; elle en possède tous les caractères : menteuse, calomnieuse , perverse, sournoise, d un mauvais fond, aimant l argent et par dessus tout aspire à entrer dans le cercle très fermé des puissants de ce monde pour faire des peuple ( en plus du sien ) des esclaves. Elle va nous mettre la terre à feu et à sang au nom de l idéologie mondialiste.

  5. D’accord avec le Forez… dont le commentaire peut se résumer en 5 mots : Hillary Clinton, avocat gauchiste féministe !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services