Mais non, François Hollande ne tient pas ses promesses de campagne

Qu'on arrête donc de prétexter le programme du candidat Hollande pour imposer à la France un déclin de civilisation. François Hollande avait promis

"A l'avenir, les hauts fonctionnaires seront nommés sur leur compétence, leur expérience, et la seule loyauté qui leur sera réclamée sera celle à l'égard de l'Etat et non à l'égard du chef de l'Etat".

Le Figaro fait le tour des dernières nominations ou rumeurs de nominations. Hallucinons : 

"Jack Lang: Battu aux législatives dans les Vosges, l'ancien ministre de la Culture, 73 ans, n'était pas encore prêt à prendre sa retraite. Le voilà président de l'Institut du monde arabe (IMA). Sa nomination a été proposée le 8 janvier par le ministère des Affaires étrangères, à la suite d'une rencontre de l'intéressé avec Laurent Fabius et François Hollande (…)

Anne Lauvergeon: L'ex-patronne d'Areva, ex-conseillère de François Mitterrand et proche du parti socialiste, a été donnée successivement à la tête de la Banque publique d'investissement et de France Télécom. C'est finalement chez EADS qu'elle va poser ses valises. Bercy a proposé sa nomination au sein du conseil d'administration du groupe aéronautique européen, au titre de représentante des intérêts de l'Etat. Selon le JDD, François Hollande a proposé à Angela Merkel de la choisir comme nouvelle présidente du groupe (…)

Olivier Schrameck : L'opposition est vent debout contre la nomination de cet ancien directeur de Lionel Jospin à la tête du Conseil supérieur de l'audiovisuel, dénonçant un choix purement politique. Il est en tout cas très stratégique, car le CSA d'Olivier Schramek devrait récupérer le pouvoir de nomination des présidents de l'audiovisuel public (…)

Serge Blisko: Cet ancien député socialiste du XIIIe arrondissement de Paris avait été contraint de laisser son siège à l'écologiste Denis Baupin dans le cadre des accords PS-EELV signés avant les législatives. Après avoir menacé le PS d'une candidature dissidente, Serge Blisko s'était finalement retiré. Deux mois après les élections, Jean-Marc Ayrault l'a nommé à la tête de la Mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) (…)

Jean.jpgerre Jouyet: Le haut fonctionnaire est un très proche de François Hollande, camarade de promotion de la célèbre promotion Voltaire à l'ENA et compagnon de service militaire. Ancien président de l'Autorité des marchés financiers, il été nommé en juillet 2012 à la tête de la Caisse des Dépôts et Consignations, après avoir obtenu les 3/5es des voix de la commission des Finances de l'Assemblée nationale et du Sénat. En octobre, il est choisi pour diriger la nouvelle Banque publique d'investissement (BPI)".

13 réflexions au sujet de « Mais non, François Hollande ne tient pas ses promesses de campagne »

  1. Claribelle

    Et n’oublions pas le fameux:
    – je renégocierai le traité TCSG (le fameux traité Merkozy rebaptisé Merkollande sans en avoir changer une virgule)
    – j’interdirai les licenciements boursiers (prévenir Mittal !)
    – je supprimerai la TVA sociale (de Sakozy mais il a augmenté les différents taux pour 2014… quand on aura oublié !)
    etc.

  2. Aiglon

    Et n’oublions toujours pas les fameuses promesses qui se révélèrent être ( bien malheureusement !) non constitutionnelles:
    + réduction du salaire des ministres ( à cause du surnombre nous avons le gouvernement le plus cher de toutes les législatures !)
    + taxation jusqu’à 75 % des revenus des ‘riches’ .

  3. Jef

    Le pire, c’est encore la TVA : le sinistre Hollande avait promis de la baisser, … et il l’a augmentée !!!
    Alors quand, après, le même personnage invoque les “promesses de campagne” pour justifier sa soumission au lobby gay, il y a de quoi hurler !
    (D’autant plus que cette question de la dénaturation du mariage n’a à peu près JAMAIS été discutée pendant la campagne électorale. Je suis persuadé que la moitié des électeurs de Hollande ne savaient même pas qu’il s’était engagé à ça. Bref, cet argument des “promesses de campagne” est un mensonge sur toute la ligne !)

  4. Manu

    Mais de quelle promesse parle-t’on, concernant le pseudo mariage homo ?
    Je viens d’entendre un reportage de Laurent Guimier sur Europe 1, qui dit que la “promesse” de Hollande ne figure pas dans son clip de campagne, et même pas dans les documents qui furent envoyés aux électeurs dans l’entre 2 tours de la présidentielle ! Alors quand a-t’il “promis”.
    Pour couronner le tout, il parle de “propositions” et non pas de promesses. Donc les arguments des gays disant que Hollande doit tenir ses promesses est un mensonge de plus. Rien qu’un de plus.

Laisser un commentaire